Kim Boutin, Tessa Virtue, Scott Moir et Mikaël Kingsbury reçoivent leur médaille (Photo: Getty Images)

Kim Boutin, Tessa Virtue, Scott Moir et Mikaël Kingsbury reçoivent leur médaille (Photo: Getty Images)

Nos meilleurs Jeux olympiques d’hiver de tous les temps

Share

Les athlètes canadiens et québécois ont connu leurs meilleurs Jeux olympiques d’hiver avec une récolte de 29 médailles à Pyeongchang. Le record précédent était de 26 aux Jeux de Vancouver en 2010.

Kim Boutin © Lars Baron/Getty Images

Kim Boutin © Lars Baron/Getty Images

Avec 11 médailles d’or, 8 d’argent et 10 de bronze, le Canada a donc terminé au troisième rang au total des médailles et des médailles d’or derrière les 39 de la Norvège (14-14-11) et les 31 de l’Allemagne (14-10-7).

« Nos athlètes ont marqué l’histoire de ces Jeux, a déclaré la présidente du Comité olympique canadien, Tricia Smith. D’un pays à la poursuite des puissances en sports d’hiver, nous sommes maintenant fièrement dans le groupe de tête et en lutte pour le premier rang. Et nous continuerons. »

La Sherbrookoise Kim Boutin a été désignée pour porter le drapeau, dimanche, à la cérémonie de clôture après avoir gagné une médaille d’argent et deux de bronze en patinage de vitesse sur courte piste.

Les plus grands moments

Tessa Virtue et Scott Moir / AFP / Getty Images

Tessa Virtue et Scott Moir / AFP / Getty Images

Il ne fait aucun doute que les Canadiens d’un océan à l’autre ressentent la fierté nationale qui monte lorsqu’un athlète portant une feuille d’érable accède à un podium olympique.

Les danseurs sur glace Tessa Virtue et Scott Moir, doubles médaillés d’or, ont ébloui avec leur programme libre.

Le planchiste Sébastian Toutant, les skieurs acrobatiques Mikaël Kingsbury, Cassie Sharpe, Kelsey Serwa et Brady Leman et les patineurs de vitesse Ted-Jan Bloemen et Samuel Girard ont aussi gagné une médaille d’or.

Justin Kripps et Alexander Kopacz ont goûté à l’or en bobsleigh à deux à égalité parfaite avec le duo allemand de Francesco Friedrich et Thorsten Margis.

Les grandes déceptions

JULIO CORTEZ/AP

JULIO CORTEZ/AP

Il y a eu une déception de taille à ces Jeux pour le Canada. Le choc a été vécu lorsque les équipes de curling n’ont pu grimper sur le podium pour la première fois depuis le retour du sport aux Jeux d’hiver en 1998.

Les équipes de hockey n’ont pas défendu avec succès leurs titres remportés à Sotchi, en Russie, en 2014.

L’équipe de hockey féminin a subi une défaite crève-coeur contre les États-Unis en finale, tandis que les hommes se sont contentés du bronze dans un tournoi privé des joueurs de la LNH.

Le saviez-vous?
La réputation du Canada a été ternie, samedi, lorsque l’athlète de ski cross Dave Duncan et le directeur de la haute performance Willy Raine ont été arrêtés et finalement libérés pour le vol d’un véhicule et conduite en état d’ébriété plus tôt dans la journée.

Arrestation des deux Canadiens - Photo : AP

Arrestation des deux Canadiens – Photo : AP

En route vers Calgary en 2026?

Jeux de Calgary en 1998. Photo : La Presse canadienne.

Jeux de Calgary en 1998 Photo : La Presse canadienne.

Plusieurs sont d’avis que les Jeux d’hiver de 1988 à Calgary, au Canada, ont jeté les bases des succès actuels du pays et changé le visage de cette ville.

Or, Calgary réfléchit à ses options pour accueillir d’autres Jeux en 2026. Puisque plusieurs villes ne sont plus intéressées à accueillir l’événement, le maire de Calgary pense détenir l’avantage en ce moment.

Si vous dirigez une ville en considérant une offre pour accueillir les Jeux olympiques, ce serait le bon moment pour exploiter ce sentiment et le transformer en soutien public pour lancer une offre.

Naheed Nenshi croit que sa ville pourrait faire un excellent travail en accueillant les Jeux d’hiver en 2026. Mais il a également dit qu’il est trop tôt pour demander à ses concitoyens s’ils sont d’accord.

Le maire de Calgary prépare les prochains Jeux. Photo : CBC

Le maire de Calgary prépare les prochains Jeux. Photo : CBC

RCI avec La Presse canadienne, CBC et Radio-Canada

En complément

29 médailles pour le Canada à Pyeongchang – Radio-Canada Sports 

Les plus beaux moments des Jeux olympiques – Radio-Canada Sports 

Whither the 2026 Olympic bid? Calgary mulls its options – CBC 

Share
Catégories : Arts et spectacles, International, Politique
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*