16 Canadiens arrêtés dans le cadre d’une enquête internationale sur l’exploitation sexuelle des enfants. Photo : IS/Zmeel Photography

Exploitation sexuelle des enfants : des Canadiens font partie de la fourberie mondiale

Une enquête internationale lancée en 2014 par la police britannique, en collaboration avec le Canada et les États-Unis, permet de débusquer des délinquants sexuels tapis dans l’ombre de leurs ordinateurs, qui avaient pour cible des enfants.

Arrestations au Canada

Grâce à la collaboration entre équipes policières britanniques, américaines et canadiennes, l’enquête internationale baptisée « Projet Mercure » aboutit à des arrestations dans différents pays.

Au Canada, Toronto semble être la plaque tournante de cette pratique qui cible les enfants : le réseau enregistre et diffuse sur Internet des enfants en train d’être agressés sexuellement.

Dans cette ville, l’enquête cible précisément un homme appartenant à ce réseau.

Une fouille dans son ordinateur permet de constater que des images illicites impliquant des enfants y sont stockées.

L’homme est arrêté et doit faire face à une dizaine de chefs d’accusation.

En plus de cet individu figurant parmi les têtes du réseau, 15 autres personnes sont arrêtées en Ontario, à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick, en Alberta, en Saskatchewan et au Québec.

Série d’arrestations en matière de pornographie juvénile Photo : iStock/iStock

Un phénomène qui prend de l’ampleur dans le monde

Cette vaste enquête internationale a mené à l’arrestation de plus de 150 personnes à l’échelle de la planète.

Ces arrestations démontrent le fait que, malgré la croisade au fil des ans contre ce fléau de l’exploitation sexuelle des enfants, le phénomène reste difficile à maitriser.

Internet semble une passerelle toute trouvée qui facilite l’accès des exploitants à leurs cibles vulnérables.

Les données suivantes rendues public en 2016 par Cyberaide.ca , la centrale canadienne de signalement de cas d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, témoignent de la gravité du problème dans le pays.

Cyberaide.ca recense au moins 514 arrestations liées aux signalements du public. Photo : Cyberaide.ca

3300 signalisations par mois de comportements inquiétants en ligne. En janvier, Cyberaide.ca a analysé environ 45 000 images et vidéos. Environ 80 % du matériel contenait des images d’enfants de moins de 12 ans. L’agence a constaté qu’environ 70 % des images semblaient avoir été prises à l’intérieur de maisons.

À l’échelle du monde la situation est tout aussi alarmante, bien que les faits soient difficiles à documenter. Selon L’UNICEF:

Environ un million d’enfants entre chaque année dans la prostitution.

150 millions de filles et 73 millions de garçons de moins de 18 ans auraient eu des relations sexuelles sous la contrainte ou subi d’autres formes de violence sexuelle et d’exploitation impliquant un contact physique.

Bien que la majorité des enfants victimes d’exploitation sexuelle et d’abus soient des filles, à la fois les filles et les garçons, de tous âges et de toutes conditions, partout dans le monde, sont les victimes d’exploitation sexuelle et d’abus sexuel.

Dans un tel contexte, ce cri du cœur de la Sénatrice du Parti libéral du Canada, Mobina S.B. Jaffer qui représente la Colombie-Britannique,  retentit comme un véritable appel à la mobilisation collective pour juguler ce mal à la racine.

L’exploitation sexuelle des enfants sur Internet est une sorte de traite de personnes à des fins sexuelles, qui expose tous les enfants du monde à d’innombrables prédateurs. De jeunes garçons et filles mineurs, même des tout-petits, sont obligés de commettre des actes sexuels devant une caméra. L’industrie du cybersexe est maintenant une industrie massive au sein de laquelle les jeunes enfants rapportent d’énormes profits. Chaque minute où nous attendons, un enfant se voit forcé d’exécuter des actes sexuels en direct pour la caméra. Ensemble, nous pouvons mettre fin à ce crime épouvantable. Mobina S.B. Jaffer, sénatrice, Parti libéral du Canada

RCI avec La Presse Canadienne, radio-Canada, L’UNICEF et le Sénat du Canada

Catégories : Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.