Michaëlle Jean, gouverneure générale et commandante en chef du Canada, inspecte pour la première fois la garde de cérémonie de 2009 sur les terres de Rideau Hall, à Ottawa, le 18 juin 2009. Le groupe d'inspection était composé de Son Excellence, le lieutenant Simon Mailloux, aide de camp du gouverneur général et du major Hynes de la Garde. Crédit: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall, OSGG

Vibrez au rythme de la musique de chambre et visitez le patrimoine historique de Rideau Hall

Share

Chamberfiest 2018 est lancé. L’événement musical se décline en une série de concerts du 3 au 5 août à Rideau Hall. C’est une occasion pour le public de découvrir les différentes merveilles qu’abrite ce site national historique.

RCI avec Rideau Hall

Rideau Hall : lieu riche de symboles et de signification pour le Canada

Entre la résidence du gouverneur général du Canada, plus de 10 000 arbres, dont environ 200 plantés par des chefs d’États et autres sommités mondiales, notamment par Nelson Mandela, la reine Élisabeth II, William et Kate, John F. Kennedy, Mikhail Gorbachev et Corazon Aquino, le Jardin du patrimoine et ses plus de 200 espèces de roses, le Mât totémique du sculpteur et peintre Mungo Martin de la nation Kwakwaka’ Wakw, le public n’aura que l’embarras du choix, tellement les attraits sur le site sont nombreux.


Vue aérienne de Rideau Hall
Photo : Sgt Eric Jolin, Rideau Hall

À propos de Rideau Hall
Le site national historique de Rideau Hall est situé à un jet de pierre de la capitale du Canada, Ottawa, en Ontario, et de Gatineau, en Outaouais, la quatrième ville du Québec.

Rideau Hall est la résidence et le lieu de travail de tous les gouverneurs généraux depuis la Confédération en 1867.

C’est ici également où sont reçus les dignitaires lors de visites officielles et où sont honorés les Canadiens.

Rideau Hall a été bâti en 1838 par Thomas MacKay, un maçon et un entrepreneur prospère d’origine écossaise qui a participé à la construction du canal Rideau.

Le « château MacKay », comme on nommait alors cette villa de 11 pièces, était considéré comme l’une des plus belles demeures de la région.

Au lendemain de la Confédération, le gouvernement canadien a acquis Rideau Hall pour y établir une résidence officielle pour le premier gouverneur général du pays, lord Monck.

Les successeurs de ce dernier ont effectué les travaux d’agrandissement et d’amélioration exigés par l’évolution de leurs fonctions officielles.


Le Mât totémique à Rideau Hall
Photo : MCpl Evan Kuelz, Rideau Hall

Le Mât totémique souligne l’importance de la culture des Premières Nations au Canada. Il met en relief à son sommet l’oiseau tonnerre. C’est un véritable clin d’œil à la mythologie et à ses créatures grandeur nature, issues d’un tout autre univers.


Salle de tente, galerie longue et tulipe à Rideau Hall. Photo : Sdt Ariane Montambeault, Rideau Hall

Christine Macintyre, directrice générale aux événements, services aux visiteurs et accueil. Photo : Létourneau

Chrisitne Macintyre invite le public à venir participer à une série de spectacles, à visiter le domaine, à visiter la résidence et à regarder la relève des sentinelles qui font leur défilé tous les jours.

Les jardins de fleurs sont magnifiques en ce temps de l’année, indique la directrice aux événements.

La visite intérieure permet aussi de voir de près la résidence du gouverneur général du Canada, d’aller voir la façade de Rideau Hall avec sa nouvelle fontaine, le parc en plein centre-ville, le terrain de jeu pour enfants. En plus, il y a plein d’œuvres d’art cachées qui ont chacune une histoire à raconter.

Écoutez


 Jardin du patrimoine à Rideau Hall. Photo : Col. Chris Weicker, Rideau Hall, OSGG

Voici l'horaire détaillé des concerts pour le week-end.
Vendredi 3 août 13 h et 15 h

National Youth Orchestra Canada (NYO)  vous offre un aperçu du talent des musiciens de chambre de demain avec une série de représentations de groupes nouvellement formés.

Samedi 4 août 13 h et 15 h

Une fusion d’airs classiques et de jazz joués par le trio austro-iranien Golnar & Mahan, auquel se joindra la clarinettiste Mona Matbou Riahi.

Dimanche 5 août 13 h et 15 h

Ce spectacle réunit quelques-uns des plus illustres musiciens à cordes : les violonistes Joshua Peters et Yolanda Bruno, l’altiste Catherine Gray et la violoncelliste Carmen Bruno.

Lire aussi :

La patinoire historique de Rideau Hall ouverte pour tout l’hiver

Share
Catégories : Société
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*