« Dans l’univers politique il est admis que le vote des minorités ethnolinguistiques à Montréal, par exemple, est massivement acquis aux partis libéraux aux paliers provincial et fédéral…mais il faut nuancer », Frédéric Castel, Chargé de cours aux départements de Géographie et Sciences des religions à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) – Radio Canada

« Dans l’univers politique il est admis que le vote des minorités ethnolinguistiques à Montréal, par exemple, est massivement acquis aux partis libéraux aux paliers provincial et fédéral…mais il faut nuancer », Frédéric Castel, Chargé de cours aux départements de Géographie et Sciences des religions à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) – Radio Canada

La place de la diversité dans les élections québécoises

Est-il vrai que le vote issu de la diversité est naturellement libéral au Québec? Que la minorité issue du monde arabe ou les Maghrébins d’Afrique du Nord ne sont pas très portés sur la chose politique? Que les candidats issus de l’immigration, surtout la plus récente, sont condamnés à accepter des circonscriptions perdantes? Qu’en est-il de la deuxième génération?

En vue des élections générales au Québec, le 1er octobre, nous avons posé toutes ces questions à Frédéric Castel, chargé de cours aux départements de géographie et des sciences des religions à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

« Dans l’univers politique, il est admis que le vote des minorités ethnolinguistiques à Montréal, par exemple, est massivement acquis aux partis libéraux aux paliers provincial et fédéral », affirme-t-il en analysant les dernières élections dans la métropole. Toutefois, il ne s’arrête pas aux facteurs ethnolinguistiques et prend en compte les « réalités sociologiques propres aux divers quartiers (âge, revenus, etc.) ou à divers types de sensibilité ».

Écoutez

En complément :

Page de Frédéric Castel sur le site de l’UQAM

Site du Directeur général des élections du Québec

Catégories : Politique
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.