La queue d'une baleine à bosse heurte un pnuemtaique d'observation.

Une photo tirée de la vidéo de David Mulder de sa rencontre fortuite avec une baleine à bosse qui heurte le bateau d'excursion dans lequel il prenait place. Photo : YouTube/David Mulder

Une baleine s’approche dangereusement d’un bateau d’observation rempli de touristes

Lorsqu’on part en expédition pour observer des baleines dans la région de la Baie de Fundy dans l’est du Canada, il faut espérer qu’elles seront au rendez-vous.

Un groupe de chanceux a vécu toute une expérience, il y a une semaine, lorsqu’une baleine à bosse est entrée en collision avec leur embarcation.

Le capitaine du Zodiac, Guy Melville, estime que le mammifère a touché le Zodiac plutôt que frappé.

L’employé de la compagnie Brier Island Whale and Seabird Cruises a expliqué que le cétacé est entré en contact alors que le moteur de l’embarcation était arrêté.

Au même moment, le passager David Mulder a capturé la « collision » sur vidéo. Un moment inoubliable qu’il a partagé sur YouTube et qui a été visionné des millions de fois.

Pourtant une nouvelle zone tampon de 100 mètres a été instaurée par le gouvernement fédéral cette année pour prévenir ce genre d’incident entre humains et mammifères.

Cependant le déplacement des mammifères marins n’est pas une science exacte. Ils sont libres de nager où ils le veulent et peuvent surgir rapidement de l’eau.

Selon Taylor Hersh, un doctorant spécialiste des baleines à l’Université Dalhousie à Halifax, il est difficile de chiffrer le nombre exact d’incidents entre bateaux et baleines.

Avec des informations de CBC (Brett Ruskin et Stephanie Blanchet)

Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.