Terry Watson est québécoise. Elle fait partie de la centaine de Canadiens coincés en Haïti en proie à la violence depuis plusieurs jours

Une centaine de touristes canadiens bloqués depuis plusieurs jours en Haïti

Share

Deux groupes de touristes qui ont acheté des billets auprès du voyagiste Air Transat sont coincés en Haïti depuis une dizaine de jours et cherchent à revenir au pays.

 Retour difficile à cause de la violence des soulèvements populaires

La situation est chaotique en Haïti, où les populations manifestent massivement dans les rues pour dénoncer des conditions de vie de plus en plus difficiles.

En raison de la tournure violente que prend la crise, il devient de plus en plus difficile pour les touristes de retourner chez eux.

Des Canadiens attendent toujours non loin de Port-au-Prince dans l’espoir de retourner au pays.

Impossible de franchir les 90 km qui les séparent de l’aéroport Toussaint-Louverture, soutient Air Transat qui tente de les rapatrier.

Cela ne se fera que lorsque les conditions sécuritaires sous escorte de la police seront réunies.

Des employés de la ville de Montréal sont parmi les touristes. La mairesse, Valérie Plante, a dit vouloir soutenir le peuple haïtien tout en protégeant les employés de la ville.

Des manifestants érigent une barricade à Haïti.

Des manifestants installent une barricade à Port-au-Prince pour dénoncer le détournement des fonds de Petro Caribe. Photo : The Associated Press / Dieu Nalio Chery

Le peuple a perdu confiance en ses dirigeants

Tout a dégénéré très rapidement en Haïti et la population demande le départ du président Jovenel Moïse. Ce dernier est accusé de ne rien faire pour combattre le chômage des jeunes et résorber la pauvreté qui sévit gravement au sein de la population.

La recrudescence de la violence a entraîné la mort d’au moins 7 personnes en quelques jours seulement.

Le gouvernement fédéral conseille aux Canadiens d’éviter tout voyage qui ne serait pas essentiel en Haïti.

L’ambassade du Canada est fermée pour la quatrième journée de suite, mais les Canadiens qui sont coincés continuent à avoir de l’aide, soutiennent les autorités fédérales.

La ministre du Tourisme Mélanie Joly a affirmé que la sécurité et la santé des Canadiens la préoccupe ntau plus haut point et a invité ses compatriotes sur place à communiquer avec l’ambassade et à s’identifier. Pour ceux qui ont besoin d’une aide urgente, Affaires mondiales Canada leur demande de s’adresser au Centre de surveillance et d’intervention en urgence qui est ouvert 24 h sur 24.

Jovenel Moïse est appelé à démissionner et les partis d’opposition soutiennent qu’avec son gouvernement, il aurait détourné jusqu’à deux milliards de dollars du fonds Petro Caribe.

L’ONU a tenu à saluer le travail des forces de l’ordre qui tentent de contenir les débordements, mais le pillage se poursuit sur le terrain.

Écoutez le Téléjournal avec Pascale Nadeau pour en savoir davantage sur le scandale de corruption et de détournement du fonds Petro Caribe

Le scandale de corruption du fonds Petro Caribe, à l'origine des récentes manifestations en Haïti a des échos jusqu'au Canada. Des membres de la diaspora ont exprimé leur ras-le-bol, jeudi, devant le consulat haïtien à Montréal.
RCI avec CBC et Radio-Canada

À lire aussi :

Share
Catégories : International, Société
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Une centaine de touristes canadiens bloqués depuis plusieurs jours en Haïti»
  1. Avatar Serge dit :

    Le temps où Haïti devait payer des taxes à la France était meilleur?
    La corruption qui sévit partout est toujours toxique pour les sociétés. Mais les plus riches font aussi des dommages sans être déclarés corrompus.