(Photo credit: GABRIEL BOUYS/AFP/Getty Images)

Êtes-vous un « smombie »?

Voir des mobinautes les yeux constamment rivés sur leur téléphone intelligent est devenu une scène habituelle. Cette pratique poussée à l’extrême risque d’aliéner l’utilisateur, voire de mettre en danger des vies.

Un « smombie », un terme apparu en Allemagne en 2015, contraction des mots « smartphone » et « zombie », désigne un mobinaute qui marche dans les rues et les espaces publics le regard plongé sur son écran de téléphone intelligent, notamment, pour rédiger un texto ou consulter le dernier message sur les réseaux sociaux, tout en étant insouciant de son entourage immédiat.

Cet état de « transe » des mobinautes rivés sur leur téléphone peut causer des accidents de la route mortels, à vélo ou en auto, ou entraîner des blessures graves à la suite de trébuchements ou de chutes.

En 2016, les autorités suédoises ont recensé 650 accidents graves causés par des « smombies » scotchés à leur téléphone qui ont nécessité l’intervention des services d’urgence.

D’après une enquête récente, Baromobile 2018, menée auprès de jeunes mobinautes français de 18 à 24 ans, 21 % affirment avoir échappé de justesse à une collision avec une voiture, un vélo ou une moto, et 13 % d’entre eux n’ont pas pu éviter un tel accident.

Doit-on interdire aux piétons qui traversent la rue de texter ou de regarder leur téléphone, comme c’est le cas à Honolulu?

Au moins 66 % des Canadiens soutiennent des mesures rendant illégal le fait d’utiliser son téléphone mobile tout en marchant, selon un sondage mené par la firme de recherche Insights West.

Certaines villes en Chine ont créé des espaces sur les trottoirs réservés aux piétons désireux de clavarder et de consulter leur téléphone. (voir tweet)

Dans de grandes villes en Corée du Sud, le passage piéton, doté de capteurs, envoie des alertes sur l’écran du mobinaute distrait par son téléphone.

Une autre variante de ces alertes a été testée dans la ville d’Augsbourg, en Allemagne, où une lumière rouge s’allume au sol dans la zone des piétons à l’arrivée d’une voiture ou d’un tramway.

Le mobinaute est-il surprotégé par de telles mesures préventives? Certains analystes croient que la dépendance aux téléphones intelligents est comme l’effet d’une drogue dure pour certains mobinautes. Des alertes seront plus efficaces auprès des utilisateurs qui seront peu enclins à « décrocher » de leur appareil fétiche.

Zoubeir Jazi  

column-banner-zoubeir

Catégories : Internet et technologies, Web et Nouvelles technologies
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.