@*@ Header
@*@ Single
Dinosaure marin qui vivait il y a 75 millions d'années dans l'ouest du Canada alors submergé par une mer intérieure.

Dinosaure marin qui vivait il y a 75 millions d'années dans l'ouest du Canada alors submergé par une mer intérieure.
Crédit photo : PC / John Woods

Une autre découverte archéologique majeure dans l’Ouest canadien

Le Canada continue d’étonner les archéologues et paléontologistes de monde entier.

Cette fois, on vient de faire la découverte d’un crâne d’un dinosaure rare en Alberta.

Ce crâne de dinosaure d’une espèce rare était si bien dissimulé sous les couches de sédiments dans la région de Drumheller, dans le sud de Alberta, que les paléontologues de l’Université de Calgary ont bien failli passer à côté comme des centaines d’autres scientifiques qui avaient fouillé cette zone au cours des dernières décennies.

Le crâne de pachyrhinosaure ne diffère pas, à première vue, d’un amas de roches ordinaires selon la professeure Darla Zelenitsky de l’Université de Calgary.

« Il nous a fallu plusieurs jours d’excavation pour constater qu’il s’agissait d’une bonne portion d’un crâne de pachyrhinosaure, et cela nous a vraiment réjouis »

Le saviez-vous?

  • Les pachyrhinosaures étaient des herbivores à quatre pattes qui ont vécu en Alberta et en Alaska il y a environ 72 millions d’années.
  • Ils pouvaient mesurer jusqu’à six mètres de hauteur et peser jusqu’à quatre tonnes.
  • Leur tête était munie de cornes et de bosses osseuses, qui leur servaient probablement pendant les combats.
  • Le pachyrhinosaure découvert à Drumheller serait un animal mature, ce qui en fait un rare échantillon : « C’est la première fois en 50 ans qu’on en trouve un, et il s’agit d’une bonne partie du crâne – entre 75 et 80 % », indique Mme Zelenitsky.
La professeure Darla Zelenitsky pose avec le crâne de dinosaure découvert en Alberta.

La professeure Darla Zelenitsky pose avec le crâne de dinosaure découvert en Alberta. Photo : Université de Calgary © Université de Calgary

Un trésor mondial de dinosaures et d’animaux fossilisés ici même au Canada

L’Ouest canadien est considéré aujourd’hui comme étant l’un des trois endroits au monde où les archéologues et les paléontologues font aujourd’hui le plus grand nombre de découvertes historiques. Les deux autres se trouvent en Chine et en Russie.

Pour des raisons à la fois climatiques et géologiques anciennes, l’ouest du Canada est donc un lieu de découvertes majeures d’animaux fossilisés comme tout récemment dans le parc Kootenay en Colombie-Britannique.

ÉCOUTEZ NOTRE REPORTAGE

Écoutez
Une cinquantaine d'espèces ont été découvertes dans un gisement fossilifère dans le parc Kootenay en Colombie-Britannique.  Photo :  Robert Gaines/Collège Pomona

Une cinquantaine d’espèces ont été découvertes dans un gisement fossilifère dans le parc Kootenay en Colombie-Britannique. © Robert Gaines/Collège Pomona

Découverte mondiale majeure il y a quelques semaines dans les montagnes Rocheuses

On apprenait le mois dernier qu’une expédition de chercheurs avait découvert un nouveau gisement fossilifère d’une importance mondiale sans-précédent à l’ouest du Canada dans les montagnes Rocheuses dans le parc Kootenay.

Après seulement une quinzaine de jours d’explorations, les chercheurs canadiens ont trouvé des milliers de spécimens représentant plus de 50 espèces animales, dont plusieurs sont encore entièrement inconnues de la science.

Les fossiles conservent des détails anatomiques très fins qui n’ont encore jamais été observés, ce qui aidera grandement les chercheurs à définir l’« arbre généalogique » de ces animaux.

L'équipe de chercheurs qui a découvert le site de fossiles était menée par Jean-Bernard Caron, du Musée royal de l'Ontario.
L’équipe de chercheurs qui a découvert le site de fossiles était menée par Jean-Bernard Caron, du Musée royal de l’Ontario. © Jean-Bernard Caron/Musée royal de l’Ontario

L’expédition des paléontologues dans le parc national de Kootenay

Liens externes

Parc national Kootenay en Colombie-Britannique – Parcs Canada

Découvertes des paléontologues canadiens – Gouvernement du Canada

Témoin du passage de l’eau à la terre ferme? Radio-Canada 

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans : Environnement, Science et technologie, Vie animale
@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *