Des employés de bureau à l'oeuvre.

Des employés de bureau à l'oeuvre.
Photo Credit: IS / iStock

Le métier de coach: comment séparer le bon grain de l’ivraie?

Le métier de coach ou d’entraîneur fait partie de ces nouvelles professions à la mode. On en trouve dans plusieurs domaines: cuisine, musique, évolution de carrière, entrepreneuriat, relations amoureuses, etc. Le coach peut être personnel, professionnel, à temps partiel ou à temps plein.

À travers le processus de coaching, la personne accompagnée ou «coachée» approfondit ses connaissances et améliore ses performances. Bref, c’est un exercice théoriquement enrichissant pour le bénéficiaire.

Différent du mentor

Cet accompagnement professionnel ou opérationnel se démarque du mentorat. Dans le coaching, l’accompagnateur (coach) et l’accompagné (coaché) sont dans une relation plus  horizontale et égalitaire.

Si le coach est le maître d’oeuvre en ce qui concerne le processus de changement, sa connaissance des contenus spécifiques peut rester secondaire, puisqu’il aide la personne coachée à progresser de façon autonome. Alors que le mentor, généralement plus expérimenté, joue un rôle de guide et est de fait, dans une posture d’autorité dans le domaine concerné.

Employé démotivé
Le coach professionnel peut aider un employé à vaincre ses difficultés professionnelles © IS/Ljupco Smokovski

Semaine internationale du coaching

Seulement voilà, il n’existe de diplôme précis qui ouvre les portes de la profession. Il y a des formations, et des certifications. Le côté ouvert de cette nouvelle profession explique en partie l’engouement de ceux qui aspirent à l’intégrer.

Depuis lundi, c’est la semaine internationale du coaching. L’événement qui existe depuis 1999 a pour but d’informer le public sur la pertinence de travail d’un coach professionnel, les résultats et les progrès réalisés dans toute la démarche du coaching. La semaine est l’occasion pour les coachs du monde d’offrir une panoplie d’activités et de services pro bono dans leurs communautés respectives.

Au Québec, la semaine est organisée par ICF Québec, représentant de l’organisme de certification en coaching International Coach Federation (ICF). Son président, Richard La Rue, explique à Didier Oti, les tenants et aboutissants de cette profession encore mal connue du grand public,

Écoutez
Mots-clés : , ,
Publié dans : Économie, International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour “Le métier de coach: comment séparer le bon grain de l’ivraie?
  1. Merci Monsieur LaRue

    Très très intéressant. Une entrevue qui donne une vision juste de ce qu’est le coaching. Pour ma part je suis coach personnel. J’ajouterais qu’une formation de 60 heures est NETTEMENT insufisante à mon avis. Personnellement je ne connais pas d’école ou l’on offre une certification après … 60 heures. J’ai moi-même reçus 1000 heures de formation en coaching. C’est la base, vraiment la base!

    Être coach demande beaucoup plus qu’une bonne écoute et que de bonnes intentions pour exceller dans ce métier. Le coaching est un puissant processus d’accompagnement basé sur une technique précise que le coach peut mettre en action avec différents outils. Apprendre et mettre en oeuvre ces outils demande du temps de la pratique ainsi que de la supervision.

    Une démarche personnel est aussi un avantage afin de devenir coach. Il est essentiel selon moi d’être centré, aligné et avoir fait la paix avec notre expérience personnelle afin d’éviter le plus possible des situations de résonnance intérieure, ou du moins de les percevoirs.

    J’ai bien hâte que ma profession soit un peu plus encadré. Mais ça, c’est un autre débat.

    Bonne continuité

    Alain Boisclair, coach personnel certifié