Transport Canada exigerait selon un scénario à l'étude, un permis pour toute personne pilotant régulièrement un véhicule aérien non habité (UAV) de plus de 2 kg. Pour l'instant, seuls les utilisateurs commerciaux sont obligés d'obtenir une permission de vol spéciale auprès des autorités.

Transport Canada exigerait selon un scénario à l'étude, un permis pour toute personne pilotant régulièrement un véhicule aérien non habité (UAV) de plus de 2 kg. Pour l'instant, seuls les utilisateurs commerciaux sont obligés d'obtenir une permission de vol spéciale auprès des autorités.
Photo Credit: CBC

Piloter un drone sans permis : le ciel canadien atteint ses limites

Share

Le vol de drones est librement autorisé au Canada tant qu’il s’agit d’un usage récréatif de petits aéronefs. Mais cela pourrait changer à la lumière d’incidents en série récents.

Des restrictions sévères pourraient donc venir baliser la conduite des opérateurs de drones alors que Transport Canada jongle avec différents scénarios de nouvelle réglementation régissant les vols de véhicules aériens non habités de moins de 25 kg.

Une des nouvelles règles à l’étude serait celle visant à obliger les pilotes récréatifs à obtenir au préalable une formation pratique et/ou un permis de pilote qui seraient obligatoires pour toute utilisation qu’elle soit récréative ou commerciale.

Les utilisateurs de drones au Canada ont jusqu’au 28 août pour soumettre leurs commentaires sur d’éventuels nouveaux règlements proposés par Transport Canada.

Écoutez

Entre les permis d’exploitation et les permis de piloter

Pendant que Transport Canada examine l’hypothèse d’exiger un permis de conduire a l’ensemble des pilotes de drones commerciaux et récréatifs, deux hommes d’affaires ont décidé de prendre les devants en ouvrant une école de conduite spécifique aux drones, Skydrone UAVS, à l’aéroport de Grand Forks dans le sud de la Colombie-Britannique tout prêt de la frontière américaine.

Ernie Zeisman et son partenaire d’affaires Ron Wyres ont décidé de commencer à offrir des cours pour les personnes qui veulent apprendre à voler des drones.

Leur annonce survient quelques jours après une autre alerte au drone alors qu’un de ces appareils a failli percuter la semaine dernière un hydravion survolant Vancouver.

Une compagnie de Grand Forks en C.-B. lance des cours de pilotage de drone. Un drone vole pres de lignes à haute tension
Ernie Zeisman utilise les drone pour inspecter les lignes à hautes tension. Il lance des cours de pilotage de drone à Grand Forks, en C.-B. © Skydrone Uavs

Ces drones qui ne sont pas si drôles et même dangereux

L’an dernier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Richmond enquêtait sur l’incursion d’un objet volant dans le ciel de l’aéroport international de Vancouver.

Ce qui a d’abord été rapporté comme étant un OVNI s’est avéré être un véhicule aérien non habité qui volait au nord de l’aéroport et qui s’il avait été aspiré par un réacteur ou avait percuté un avion aurait pu causer une catastrophe.

La semaine dernière, toujours près de la côte ouest-canadienne, une vaste campagne aérienne pour combattre une série d’incendies de forêt a été suspendue en raison de la présence irréfléchie d’une série de drones dans le ciel.

Conner Galway prenait un repas lorsqu’il a entendu un bourdonnement provenant de l’extérieur. Il a été surpris d’apercevoir un petit hélicoptère avec des lumières rouges et vertes. Il a tourné une courte vidéo du drone, en le publiant sur YouTube.
Conner Galway prenait un repas lorsqu’il a entendu un bourdonnement provenant de l’extérieur de son condominium. Il a été surpris d’apercevoir un petit hélicoptère avec des lumières rouges et vertes. Il a tourné une courte vidéo du drone, en la publiant sur YouTube.

Il y a un espion sur mon balcon

Récemment, un Vancouvérois habitant au 36e étage d’une de ses nombreuses tours à condo de la ville s’est posé de sérieuses questions quant à sa vie privée en apercevant dans le vide tout près de son balcon un de ses drones qui l’espionnait. C’est alors qu’il a braqué sa propre caméra sur l’intrus.

Conner Galway prenait un repas lorsqu’il a entendu un bourdonnement provenant de l’extérieur. Il a été surpris d’apercevoir un petit hélicoptère avec des lumières rouges et vertes. Il a tourné une courte vidéo du drone, en le publiant sur YouTube.

Réglementer les conduites stupides et dangereuses

Transport Canada devra sans doute aussi préciser sa réglementation par rapport à la conduite dangereuse et déviante. Régir la bêtise autremendit.

Se faire pourchasser par un drone duquel des feux d’artifice sont lancés. Transport Canada a dû ouvrir une enquête récemment à la suite de la diffusion d’une vidéo virale, où l’on voyait trois hommes s’amuser avec un drone d’une façon assez particulière.

L’objectif du pilote était de viser un ami et son frère, tous deux torses nus, avec un projectile de feu d’artifice.

Pour le pire, mais aussi pour le meilleur

Un adolescent du Labrador a capté une image rare avec un drone au mois de juillet : celle d’un iceberg qui se désagrège près de la côte sud du Labrador.

Kelan Poole est un jeune homme patient. Il a attendu la journée idéale, sans pluie et sans vent, pour lancer son drone à partir d’une pointe de terre située près de St Lewis, une petite communauté de pêcheur installée sur la côte sud du Labrador, dans l’est du Canada.

Il voulait filmer les icebergs qui flottaient dans la baie avec son petit aéronef télécommandé, qu’il faisait voler au-dessus de l’océan pour la première fois.

Et la chance lui a souri. Alors qu’il filmait un iceberg, la semaine dernière, celui-ci a commencé à s’effondrer.

Sur le même thème…

L’inquiétude au sujet des drones gagne de l’altitude au Canada – RCI

Enquête sur un drone signalé près de l’aéroport de Vancouver – Radio-Canada 

L’engouement pour les drones monte en flèche – Radio-Canada 

Jeu dangereux : un drone lançant des projectiles de feux d’artifice sur des cibles – Radio-Canada 

Jeu dangereux : un drone lançant des projectiles de feux d’artifice sur des cibles – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Internet et technologies

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*