Photo Credit: IS / Anna Omelchenko

Apprivoiser l’hiver canadien

Tous vous le diront : pour apprécier la saison froide il faut s’habiller en conséquence. Les Canadiens sont devenus des experts en la matière. Avec six mois de froid et de neige, ils ont su développer des vêtements qui les garderaient au sec et au chaud.

Mais lorsqu’on est un nouvel arrivant, comment savoir ce qui sera nécessaire à notre confort? En le demandant à une autre immigrante qui a fait de l’hiver sa spécialité.

Josie Suissa est arrivée au pays à l’âge de cinq ans en provenance du Maroc.

Si les premiers hivers furent éprouvants, la famille ne sachant trop comment se vêtir,  aujourd’hui c’est elle qui donne des conseils. 

Josie et son mari gèrent en effet une entreprise familiale fondée en 1977, le magasin entrepôt Brador Hiver, à Montréal.

Écoutez

null
Josie Suissa © bradorhiver.com

Bien s’habiller pour survivre à l’hiver au Québec

Le 7 décembre, Josie Suissa offrira cet atelier au Centre Afrika à Montréal.

Quelques conseils pour bien s’habiller en hiver, gracieuseté de Josie:

La plupart des immigrants vous le diront, le premier hiver au Québec peut être difficile à affronter : la neige, le froid, le vent et le thermomètre qui affiche des températures négatives record ! Mais l’hiver au Québec c’est aussi l’occasion de profiter de nombreuses activités hivernales (ski, raquette, luge, patinage, chiens de traîneau…), à condition d’être bien habillé et équipé, sans quoi, le plaisir est rapidement gâché…

Garder son corps au chaud et au sec

Premièrement, optez pour une tuque doublée en polaire (un bonnet) pour protéger vos oreilles.

Ensuite, pour les mains, privilégiez les mitaines (moufles) aux gants. Les mitaines ont l’avantage de garder la chaleur autour de tous vos doigts et donc d’être plus chauds.

En ce qui concerne les pieds, soyez bien chaussés. Les bottes d’hiver sont indispensables pour profiter de la neige.

Assurez-vous que vos bottes soient isolantes et imperméables. Demander conseil au vendeur pour vous assurer qu’elles seront résistantes jusqu’à – 30 degrés. Il est également souvent recommandé de prendre une demi-pointure au-dessus de sa taille habituelle afin que le pied soit bien isolé.

D’une manière générale, équipez-vous avec des manteaux chauds bien isolés et respirants.

De nombreuses marques proposent des vêtements qui permettent d’évacuer la transpiration générée par le corps tout en le gardant isolé de la pluie ou de la neige. Le mieux est de se tourner vers des marques spécialisées en plein air.

S’habiller avec la technique de l’oignon pour les sports d’hiver

Autrement dit, s’habiller avec plusieurs couches de vêtements. Vous pourrez ainsi vous adapter à la température ambiante et enlever une couche si nécessaire pour être plus à l’aise. Trois couches de vêtements sont généralement recommandées.

La première couche. Directement au contact de la peau, elle doit faciliter la circulation de la transpiration vers l’extérieur afin de rester au sec. Privilégiez les sous-vêtements de sport, légers en tissus en polypropylène et polyester. Optez pour des sous-vêtements plus épais en cas de journée de froid extrême.

La seconde couche. Elle doit emprisonner la chaleur tout en laissant l’humidité s’évacuer vers l’extérieur.

En tant qu’isolants efficaces,  la laine polaire et les tissus synthétiques sont à privilégier.

La troisième couche. Le manteau qui sera votre protection contre la neige, la pluie et le vent. Le manteau idéal devra être à la fois imperméable et respirant. L’une des meilleures options est la doudoune composée d’isolants techniques plein air tels que le Primaloft  entre autres pour une meilleure isolation.

Pour trouver vos vêtements d’hiver, n’hésitez pas à magasiner et comparer les prix. Des magasins-entrepôt comme Brador Hiver, ouverts à l’année, offrent des manteaux de qualité conçus pour les hivers québécois à des prix toujours compétitifs. Vous bénéficiez de conseils de la part d’experts pour vous aider à faire le meilleur achat possible selon vos besoins.

S’habiller pour vos activités de tous les jours

L’une des meilleures options est le manteau en duvet d’oie ou de canard qui propose un pouvoir d’isolation très élevé. Par contre, si vous souffrez d’allergies ou êtes militant pour la protection des animaux, le duvet pourrait ne pas vous convenir.

 

Mots-clés : , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*