Le ministre de l’Immigration, John McCallum, annonce que le Canada double son objectif d’accueil de réfugiés en 2016.Photo: Nathan Denette La Presse canadienne

Le ministre de l’Immigration, John McCallum, annonce que le Canada double son objectif d’accueil de réfugiés en 2016.Photo: Nathan Denette La Presse canadienne

Le Canada double son objectif d’accueil en 2016 à… 50 000 réfugiés syriens!

Share

Ce n’est donc plus 12 000 ou 25 000 Syriens, mais bien plus de 50 000 Syriens que le gouvernement canadien de Justin Trudeau espère accueillir au pays d’ici la fin de l’année, ce qui serait au moins le double de l’exploit accomplis durant les dernières semaines de 2015.

Dans les faits, le gouvernement s’attend à dépasser cette cible symbolique des 50 000 réfugiés et leur nombre pourrait atteindre si tout va bien les 51 000 à 57 000 réfugiés cette année.

Des demandes de plus de 12 000 réfugiés se trouvant notamment au Liban, en Jordanie et en Turquie sont déjà en cours de traitement.

L’annonce a été faite mardi par le ministre canadien de l’Immigration John McCallum qui a confirmé que le Canada a accueilli plus de 26 000 réfugiés syriens au cours des trois derniers mois, respectant un calendrier et une promesse électorale du premier ministre Justin Trudeau.

Galvanisé par les réfugiés syriens le Canada aurait oublié les immigrants africains

Le ministre de l’Immigration en a profité pour répondre aux critiques qui affirment que les services d’immigration sont débordés par le dossier des réfugiés syriens et qu’ils n’accordent plus autant d’attention aux dossiers des simples demandes d’immigration ou aux réfugiés venant d’autres pays, notamment africains.

Le ministre affirme que Canada se donne toujours pour objectif d’accueillir globalement entre 280 000 et 305 000 nouveaux résidents permanents d’ici la fin de l’année.

Cet objectif représente en fait une augmentation d’environ 7 % du nombre d’admissions par rapport à l’an dernier. Il s’agit du « nombre le plus élevé […] des temps modernes au Canada », a souligné M. McCallum.

« Notre plan vise non seulement à accueillir des réfugiés syriens au Canada tout au long de 2016, mais aussi à ouvrir encore plus grand nos portes aux réfugiés d’autres régions du monde », a dit M. McCallum.

Les regroupements familiaux ont la priorité en 2016

Cette année, le Canada espère mettre davantage l’accent sur l’accueil non seulement des réfugiés, mais aussi sur les regroupements familiaux. Environ 80 000 personnes seront admises dans cette dernière catégorie, contre 68 000 en 2015, a précisé M. McCallum.

Néanmoins, « la majorité » des nouveaux résidents admis le seront dans la catégorie de l’immigration économique, avec un objectif d’environ 151 200 à 162 400 personnes. C’est une légère baisse par rapport à l’an dernier, mais un niveau conforme à la moyenne des années précédentes.

Critique des milieux de l’immigration

Janet Dench, directrice du Conseil canadien pour les réfugiés
Janet Dench, directrice du Conseil canadien pour les réfugiés © Radio-Canada

La directrice du Conseil canadien pour les réfugiés, Janet Dench, disait craindre il y a une semaine que les récents efforts déployés par Ottawa pour recevoir de nombreux Syriens ne finissent par entraîner la création d’un système à deux vitesses.

Mme Dench a rappelé que l’obtention du statut de réfugié au pays est normalement un processus bureaucratique complexe comportant des règles, des quotas et des restrictions de toutes sortes. Or plusieurs de ces barrières ont été retirées pour faciliter l’arrivée des Syriens.

Selon elle, cette disparité peut nuire aux réfugiés venant d’autres pays. « Le système a été établi pour décourager les gens. Il est difficile, sinon impossible, de parrainer des réfugiés (ayant d’autres nationalités). »

election-2015

RCI avec des information de l’Agence France Presse et Radio-Canada

Sur le même thème

Galvanisé par les réfugiés syriens le Canada aurait oublié les immigrants africains – RCI

Retour de la gratuité de tous les soins de santé pour tous les réfugiés – RCI

Plus d’aide aux réfugiés qu’aux retraités? Une légende urbaine qui persiste – RCI

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

5 comments on “Le Canada double son objectif d’accueil en 2016 à… 50 000 réfugiés syriens!
  1. Mamady DIané dit :

    Avant d’aider des nouveaux ils faut penser aux anciens qui ont travaillé nuit et jour pour le développement du Canada. Ils paient les taxes,les impôts comme les autres cznadiens. Après un beau matin vous envoyez une lettre à la personne de quitter le sol cznadien, et tu verras depuis qu’il est là il n’a rien fait comme mal.pourquoi expulsé alors?

  2. Mamady DIané dit :

    Bonjour!monsieur le ministre votre aide est très bien, mais pourquoi vous expulsez les gens qui ont travaillé des années et des années au Canada?ils contribuent pour le développement du pays?si vous cherchez des personnes qui vont être intégrées au Canada, pourquoi expulsé?

  3. sabrina dit :

    Bravo!
    Que pourront faire les visiteurs qui sont au canada pour régulariser leur situation et obtenir la résidence permanente (avec un visa valise)SVP?
    Salutation.

  4. GILLES TALBOT dit :

    Le tout est exagerer McCallum et Trudeau sont des irresponsables un grand pays avec une petite population. Ont refuse de consulter les autres Pays d’Europe pour leurs expérience Nos lois Permissive nous condamnent. Il y a la de la petite Politique Ont nous défient en prêtent serment le VISAGE caché et nos Élues LIBÉRAUX ne feront rien UN SCANDALE

  5. tomy300 dit :

    50 milles votes de plus mon Trudeau,

    quand qu’a moi il peut bien en entrer 100,000, t’en qu’il reste au Canada et non au Québec.