Les immigrants constituent le principal moteur de la croissance démographique depuis 1999 selon Statistique Canada

Les immigrants constituent le principal moteur de la croissance démographique depuis 1999 selon Statistique Canada
Photo Credit: Jimmy Jeong / Reuters

La démographie canadienne – Lien entre immigration et accroissement démographique

Précisons dès le départ que comparativement à tous les autres pays membres du G-8, le Canada est le pays où l’augmentation du nombre d’immigrants contribue le plus fortement à l’accroissement démographique général de tout le pays.

Les États-Unis décernent certes par exemple environ 675 000 visas à des immigrants chaque année, mais le Canada qui a une population près de 10 fois moins importante (36 millions) accueille en moyenne 250 00 immigrants chaque année.

Cette politique de porte ouverte du Canada joue un rôle de plus en plus critique dans l’augmentation totale de notre population et l’on estime que vers 2030, dans moins de 15 ans, l’immigration sera le seul facteur de croissance de la population canadienne.

Une tendance qui prend naissance depuis longtemps

Jusqu’au début des années 1990, l’accroissement de la population provenait en majorité de la naissance de jeunes Canadiens de souche.

Mais au milieu des années 1990 cependant, un renversement très net a commencé à se produire : l’immigration est devenue le principal moteur de l’accroissement de la population canadienne en raison notamment d’une diminution de la fécondité de plus en plus marqué des Canadiens de souche et du vieillissement de la population de souche.

En 1976, la fécondité avait chuté à moins de 1,8 enfant par femme. Aujourd’hui ce taux de fécondité s’est stabilisé autour de 1,6 enfant par femme. Précisons que le seuil de remplacement des générations est de 2,1 enfants par femme.

Ainsi, graduellement, en 2006, l’apport de la migration internationale comptait déjà pour presque les deux tiers de toute la croissance démographique canadienne. Le dernier tiers provenant des naissances de Canadiens de souche. En 2016, on estime que nous devons aux nouveaux arrivants plus de 70 % de toute notre croissance démographique.

c-g2-fra

À l’avenir, notre croissance démographique pourrait dépendre encore plus de l’immigration

Selon tous les scénarios des plus récentes projections démographiques de Statistique Canada, l’immigration jouera un rôle de plus en plus déterminant dans les années à venir.

Non seulement notre taux de fécondité restera-t-il figé sous la barre du seuil de remplacement, mais le vieillissement de la population de souche va s’accélérer jusqu’en 2031 ce qui résultera dans le décès de millions de Canadiens de souche de la génération des baby-boomers.

En 2026, les premiers baby-boomers atteindront 80 ans, âge où la mortalité est généralement élevée, ce qui entraînera une accélération de la hausse du nombre de décès.

L’arrivée de nouveaux immigrants pourrait représenter plus de 80 % de la croissance démographique canadienne à partir de 2031 et 100 % vers 2051!

c-g1-fra

Un peu d’histoire…
Durant presque toute notre histoire, les naissances de Canadiens de souche ont été le principal facteur stimulant la croissance démographique canadienne.
La croissance démographique au Canada était entièrement attribuable à cet accroissement naturel durant les quatre dernières décennies du 19e siècle (1861 à 1901) ainsi que durant les années 1931 à 1941 de la Grande Crise.
Le nombre d’immigrants admis au Canada avait alors considérablement diminué, passant en moyenne de 123 000 par année durant les années 1920 à moins de 16 000 durant les années 1930.

Des immigrants britanniques en route pour le Canada en 1949 sur le navire Victory - Express/Getty Images

Des immigrants britanniques en route pour le Canada en 1949 sur le navire Victory – Express/Getty Images

RCI avec Statistique Canada

Sur le même thème

Le Canada entend-il rester longtemps encore une terre d’immigration? – RCI

Les immigrants et les réfugiés syriens font augmenter la population – Radio-Canada

La croissance démographique du Canada : de 1851 à 2061 – Statistique Canada 

Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «La démographie canadienne – Lien entre immigration et accroissement démographique»
  1. GILLES TALBOT dit :

    Quelque minutes de lecture dns ce moment dans les journaux et un peut de réflexion sur ce qui ce passe au Canada et vous comprendrez que je suis pas anti Migration.MAIS’ Nous somment simplement après perdre notre libertés et Valeurs que l’ont est habitué .Les Politiciens ne nous représente plus avec nos Lois trop permissives. ONT FAIT QUOI?