Vaccin

Santé Canada demande aux personnes n'ayant jamais été vaccinées ou n'ayant pas été exposées à la rougeole durant leur enfance de se faire vacciner.

Vacanciers canadiens : gare à la rougeole!

Les vacances estivales arrivent à grands pas. Les voyages aussi. L’Agence de la santé publique du Canada conseille aux citoyens de s’assurer d’être bien immunisés contre la rougeole, en particulier s’ils comptent se rendre à l’étranger.

Au Canada, on ne signale plus de cas de rougeole d’origine purement locale depuis 1997. Les Canadiens qui ne sont pas vaccinés peuvent cependant contracter la maladie à l’étranger ou auprès de visiteurs au Canada, rappelle Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique par intérim. Ces infections peuvent ensuite provoquer une éclosion dans une région où les gens ne sont pas tous vaccinés, comme ça a été le cas en 2015 dans Lanaudière, au Québec. Près de 200 personnes avaient alors été infectées.

Mme Tam indique que 10 cas de rougeole, tous liés au voyage, ont été signalés au Canada depuis le début de l’année. Trois de ces cas, confirmés le mois dernier par la direction de la santé publique de Toronto, sont liés à des gens arrivés au Canada ou ayant voyagé au pays à bord d’avions de WestJet ou d’Emirates au cours des deux dernières semaines de mars.

Des vaccins contre la rougeole sont offerts au centre de santé South Calgary Health Centre.
Les plus récents de rougeole signalés au Canada sont liés au voyage. © Tara Weber/CBC

Ailleurs dans le monde, de nombreux pays, y compris européens, font face à une éclosion de rougeole, une maladie infectieuse hautement contagieuse qui se transmet même dans l’air. Le taux de vaccination est en déclin en Europe centrale et en Europe de l’Est, un phénomène attribuable notamment à une campagne dans les médias sociaux contre cette mesure de santé publique. En Roumanie, par exemple, on a recensé depuis février 2016 près de 2000 cas de rougeole. Des 17 enfants qui en sont morts, aucun n’était vacciné.

Prévenir vaut mieux que guérir

La Dre Theresa Tam conseille aux personnes qui n’ont pas été vaccinées ou qui n’ont pas été exposées à la maladie durant leur enfance de demander le vaccin. Celles qui ne sont pas certaines de leur protection immunitaire devraient par ailleurs demander l’avis de leur médecin.

Pour les personnes devant se faire vacciner, l’inoculation devrait être administrée au moins six semaines avant de quitter le pays, rappelle la Dre Tam. La période d’incubation du virus de la rougeole peut atteindre 21 jours, et les premiers symptômes peuvent apparaître dès la première semaine. La personne atteinte du virus peut aussi être contagieuse avant même que n’apparaissent les premiers symptômes.

La rougeole est une maladie contagieuse qui peut entraîner la mort, surtout chez les enfants. © SRC/ PC/Presse canadienne

La rougeole se manifeste par une forte fièvre, un écoulement nasal et de la toux. Des rougeurs au visage et sur le corps, y compris à la paume des mains et des pieds, surviennent par la suite. Les personnes infectées vont également être affectées par la lumière ambiante et ressentir des douleurs aux yeux avec des larmoiements.

Les responsables de la santé publique recommandent de consulter un médecin si ces symptômes apparaissent, mais également de prévenir au préalable la clinique ou les urgences afin que des mesures d’isolement soient prises dès l’accueil du malade.

Quelques faits

  • La rougeole reste l’une des causes importantes de décès du jeune enfant, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace.
  • En 2015, on a recensé 134 200 décès par rougeole dans le monde, soit près de 367 par jour ou 15 par heure.
  • Grâce à la vaccination, les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 79 % entre 2000 et 2015.
  • En 2015, environ 85 % des enfants dans le monde – contre 73 % en 2000 – ont reçu une dose de vaccin avant l’âge de 1 an, grâce à l’intervention systématique des services de santé.
  • Entre 2000 et 2015, on estime que la vaccination a évité 20,3 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique.

(Source: OMS)

Lire aussi

Cas de rougeole québécois liés à la flambée de Disneyland en Californie.

Les parents doivent prouver que leurs enfants ont été vaccinés

Les Canadiens font confiance aux vaccins mais ils doutent de leur science

Mots-clés : ,
Publié dans : International, Santé, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*