.
Photo Credit: CBC

Voici le nouveau visage du 10 $ canadien à quatre faces pour le 150e anniversaire du Canada

La Banque du Canada a dévoilé son nouveau billet commémoratif de 10 $. Il s’agit de la quatrième fois seulement qu’un billet de banque commémoratif spécial est produit au Canada et seulement pour la deuxième fois de l’histoire du pays, on y retrouve une femme, qui n’est pas la reine Élisabeth II.

Stephen Poloz. Photo : La Presse canadienne/Justin Tang
Stephen Poloz. Photo : La Presse canadienne/Justin Tang

De 2004 à 2011, Thérèse Casgrain et les Célèbres Cinq – un groupe d’Albertaines qui se sont battues pour les femmes soient considérées comme des «personnes» en vertu de la Loi – étaient représentées sur le verso du billet de 50 $.

Le nouveau billet de polymère principalement violet «vise à captiver notre imaginaire et à susciter un sentiment de fierté pour ce que nous avons accompli en tant que nation », déclare le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz.

Il ajoute que ce billet dont la conception a été amorcée il y a trois ans « célèbre la beauté naturelle et la majesté de notre territoire ainsi que certains des parlementaires importants qui ont contribué à bâtir notre grand pays».

© CBC – Banque du Canada

Les quatre visages d’une des faces du nouveau billet

Le billet affiche les visages de quatre figures politiques fédérales ayant aidé à former le Canada, soit sir John A. Macdonald, sir George-Étienne Cartier, Agnes Macphail et James Gladstone ou Akay-na-muka (son nom dans la langue des Pieds-Noirs).

1- Sir John A Macdonald fut le premier premier ministre du Canada de 1867 à 1873, puis de 1878 à 1891. Il a donc été premier ministre pendant 19 ans, une durée dépassée seulement par William Lyon Mackenzie King.

2- George-Étienne Cartier est un homme politique canadien-français qui joua un rôle de premier plan sur la scène politique québécoise et canadienne durant les années 1850-1870. Il fut un réformateur des systèmes d’éducation et de justice.

3- Agnes Macphail, militante pour l’égalité et les droits de la personne, a été la première députée canadienne. Élue pour la première fois en 1921, elle s’est ensuite tournée vers la politique provinciale, se faisant élire à l’Assemblée législative de l’Ontario en 1943.

4- James Gladstone était membre de la tribu kainai (Gens-du-Sang) des Premières Nations. Il s’est consacré au mieux-être des Autochtones au Canada et est devenu, en 1958, le premier sénateur canadien issu des Premières Nations.

© CBC – Banque du Canada

Une édition spéciale

Le billet célébrant le 150e anniversaire sera une édition spéciale et ne remplacera pas le billet actuel.

Le billet montre aussi des images du hall d’honneur du parlement, les noms de tous les territoires et provinces et l’arche de la chapelle du Souvenir du parlement.

L’arche inclut également un motif changeant de couleur conçu pour prévenir la contrefaçon. On retrouve également des feuilles d’érable semblant être en 3D, mais qui sont plates au toucher.

Au verso, une série d’images représentent les différents paysages, incluant des montagnes, un champ de blé, le Bouclier canadien, la côte est et des aurores boréales.

. © CBC – Banque du Canada

Une petite touche amérindienne

Le motif du billet incorpore aussi des éléments culturels inuits et métis, dont une représentation en couleur de l’oeuvre « Hibou au bouquet », de l’artiste inuite Kenojuak Ashevak.

Un motif reproduisant l’aspect caractéristique de la ceinture fléchée, un important symbole des Métis, décore aussi le billet.

Ce verso du billet a été créé à partir des suggestions de plus de 5000 Canadiens.

Le nouveau billet sera disponible à compter de juin lorsque 40 millions d’entre eux entreront en circulation.

© CBC – Banque du Canada

Découvrez :
Des Québécois coupent leurs billets de banque canadiens en deux
La demi-monnaie canadienne serait pour le moment un phénomène exclusif aux citoyens de la Gaspésie, une grande région côtière de l’est du Québec

Cette monnaie locale, qui porte le nom « le demi, », circule de main en main et consiste en des billets ordinaires de la Monnaie royale canadienne qui ont été coupés en deux. Chaque morceau vaut ainsi la moitié de la valeur du billet original.

Cette monnaie locale, qui porte le nom « le demi, », circule de main en main et consiste en des billets ordinaires de la Monnaie royale canadienne qui ont été coupés en deux. Chaque morceau vaut ainsi la moitié de la valeur du billet original.

RCI avec les informations de CBC et de La Presse canadienne

Sur le même thème

Viola Desmond figurera sur les nouveaux billets de 10 $ – Radio-Canada 

Le premier sénateur autochtone du Canada représenté sur un billet commémoratif de 10 $ – Radio-Canada 

Bank of Canada unveils new $10 banknote for Canada 150 celebrations – CBC 

Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Autochtones, Consommation, Économie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*