Le caribou des bois, une espèce menacée

Le caribou des bois, une espèce menacée
Photo Credit: Mark Bradley, Parcs Canada

Ottawa veut sauver le caribou boréal de l’extinction, mais ses mesures sont jugées inquiétantes

Le caribou boréal, ou caribou des bois, est une espèce menacée de disparition au Canada depuis plusieurs années. Le gouvernement fédéral a fait part de son plan pour sauver et rétablir cette espèce dans chacune des 51 aires de répartition au Canada. Un plan qui est critiqué par l’Alliance forêt boréale.

Un plan en trois temps

Le caribou se retrouve un peu partout sur le territoire canadien, mais l’espèce est localisée principalement dans la forêt boréale, à partir du Yukon et de la Colombie-Britannique jusqu’au Labrador.

En face de la menace d’extinction qui pèse sur le caribou boréal depuis de nombreuses années, les responsables fédéraux ont mis en place depuis 2012 un programme de rétablissement de cette espèce, après l’avoir inscrite, en 2003, sur la liste des espèces menacées de la Loi sur les espèces en péril au Canada.

Le programme prévoyait que des plans ciblés de rétablissement seraient en place d’ici 2017.

Le programme de rétablissement, publié en 2012, a fait appel aux provinces et aux territoires afin qu’ils élaborent, dans un horizon de trois à cinq ans (c’est-à-dire avant octobre 2017), des plans par aires de répartition décrivant comment ils protégeront l’habitat essentiel de l’espèce relevant de leur compétence.
La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna
La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna © PC/Adrian Wyld

C’est dans cette perspective qu’Ottawa, à travers Environnement et Changement climatique Canada, a élaboré sa proposition de plan en trois points :

  • les activités scientifiques appuyant le rétablissement, y compris l’établissement d’un consortium national du savoir;
  • le rétablissement et la protection, avec un accent sur l’habitat essentiel;
  • les rapports d’étape permettant de s’assurer que les efforts de rétablissement sont efficaces.

« Peu de symboles du patrimoine naturel du Canada sont aussi puissants que le caribou qui figure sur nos pièces de 25 ¢ […] Les provinces, les territoires, les collectivités autochtones, l’industrie et les écologistes jouent tous un rôle pour trouver des moyens novateurs d’assurer la protection et le rétablissement du caribou boréal, tout en soutenant le développement économique et la création d’emplois. » – Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

 Plan d’action visant le caribou des bois (Rangifer tarandus caribou), population boréale, au Canada — 2017

Photo de couverture de document

Des contestations en perspective?

Le gouvernement fédéral prévoit 60 jours de consultations auprès des communautés autochtones, des provinces et des territoires sur les différents enjeux reliés à la préservation de cette espèce, dans le but de compléter et d’améliorer le plan d’action qui vient d’être proposé.

En attendant, le président de l’Alliance boréale, Jean-Pierre Boivin, a confié à Radio-Canada ses inquiétudes au sujet des impacts que pourraient avoir les mesures d’Ottawa sur l’industrie forestière.

Il craint notamment que l’exploitation forestière par l’industrie et les communautés locales, ainsi que des milliers d’emplois soient compromis, avec cette volonté de protéger le caribou boréal.

Lorsque le plan d’action a été rendu public, les responsables d’Environnement et Changement climatique Canada ont reconnu qu’il était loin de satisfaire à toutes les exigences de la Loi sur la préservation des espèces en péril.

À l’heure actuelle, le plan d’action est partiel, car il ne répond pas à toutes les exigences requises par la Loi sur les espèces en péril (LEP). Le respect des exigences de la LEP serait atteint à mesure que les provinces et les territoires en compléteraient leurs plans par aires de répartition, ou documents similaires, qui pourraient être adoptés au fil du temps en tant que plans d’action additionnels pour l’espèce.

RCI avec des informations d’Environnement et Changement climatique Canada et de Radio-Canada

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Autochtones, Économie, Environnement, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Ottawa veut sauver le caribou boréal de l’extinction, mais ses mesures sont jugées inquiétantes»
  1. Le Caribou de Val D’Or sera sauvé alors?