Des centaines de migrants qui demandent l'asile au Canada ont traversé le Canada depuis les États-Unis au cours des derniers mois.
Photo Credit: Jill Coubrough/CBC)

Immigration : le modèle canadien inspire Donald Trump qui met en avant le mérite

Share

La réforme du système d’immigration aux États-Unis sera calquée sur le modèle canadien. Le président Donald Trump a dit privilégier le mérite et non les liens familiaux comme par le passé.

Un plafond de 50 000 réfugiés par an

Depuis son arrivée au pouvoir, le président américain s’est montré ouvertement opposé à l’immigration massive dans son pays.

Ce qui s’est traduit concrètement par un afflux de migrants au Canada, à la recherche d’une terre d’accueil, en raison des menaces d’expulsion qui planent sur eux aux États-Unis.

Les restrictions du projet de réforme du système d’immigration baptisé RAISE (Reforming American Immigration for Strong Employment ) ou (Réformer l’immigration américaine pour un emploi fort) diminuent de moitié le nombre de réfugiés pouvant obtenir l’autorisation de résider aux États-Unis.

Le président Trump salue l’initiative qui permettra d’accueillir seulement 50 000 réfugiés chaque année.

Parler anglais et contribuer à l’économie

Le projet met l’accent sur la qualification des candidats à l’immigration.

Les autorités cherchent ainsi à rompre avec le modèle traditionnel qui privilégie les liens familiaux comme critère de sélection des immigrants, se basant sur le fait que cela rendrait leur accueil pour facile.

Avec la nouvelle proposition de loi, l’immigrant doit pouvoir s’exprimer en anglais, démontrer ses aptitudes à occuper un emploi qualifié et à contribuer à l’économie américaine.

Ils ne vont pas juste arriver et demander tout de suite de l’aide sociale. Ça ne se produira pas avec cette loi. Ils ne peuvent pas faire ça. –

Donald Trump, président des États-Unis.

Le sénateur républicain Tom Cotton, le président américain Donald Trump, et le sénateur républicain David Perdue

Le sénateur républicain Tom Cotton, le président américain Donald Trump, et le sénateur républicain David Perdue Photo : Reuters/Carlos Barria

Une reforme historique et cruciale

Le président Donald Trump s’est réjoui de la proposition de réforme qu’il a qualifiée d’historique et de cruciale, introduite par les sénateurs républicains Tom Cotton et David Perdue.

En moyenne, un million d’immigrés sont autorisés à s’installer légalement aux États-Unis chaque année et la plupart d’entre eux sont des travailleurs peu ou pas qualifiés. Cet afflux revient à ajouter la population de San Francisco chaque année au pays. – Donald Trump.

Cette proposition de réforme doit avant tout passer par l’étape de l’adoption par le Sénat. Malgré les incertitudes qui planent sur une telle adoption, le président américain ne tarit pas d’éloges et d’optimisme envers un projet qui répond à ses attentes.

« Cette législation représentera la plus importante réforme de notre système migratoire depuis un demi-siècle. »

RCI avec des inforamtions de Radio-Canada et l’AFP

À propos du modèle de l’immigration canadienne

Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada,

  • En 2016, la population du Canada a atteint 36,3 millions de personnes, en grande partie grâce au nombre d’immigrants admis : 320 932, soit le plus grand nombre de nouveaux arrivants accueillis en une seule année depuis 1910;
  •  Le Canada reçoit par habitant plus d’immigrants, à près de 1 % de sa population, que les États-Unis (0,32 %) et le Royaume-Uni (0,48 %), et affiche une proportion similaire à celle de l’Australie (0,98 %) et de la Nouvelle-Zélande (1,1 %) (OCDE, 2015);
  • Le Canada s’est classé au premier rang parmi 38 pays pour sa politique sur la lutte contre la discrimination, et a obtenu un pointage élevé dans les domaines stratégiques que représentent la réunification familiale (4e), l’éducation (4e), la mobilité sur le marché du travail (5e) et l’accès à la nationalité (8e) (MIPEX, 2015);
  • Son système de migration attire des talents mondiaux, réunit les familles et aide les personnes qui ont besoin de protection;
  • ce système cherche à maximiser les incidences de l’immigration sur la croissance économique et sur la population.
Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, International, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Immigration : le modèle canadien inspire Donald Trump qui met en avant le mérite»
  1. Ouch, Trump qui dit s’inspirer de nos politiques, alors que la non-discrimination (classes sociales, religions, origines) est la valeur éthique à suivre pour l’immigration, étant donné que c’est plus cohérent avec les droits humains.

    Par exemple, il y a une différence entre exiger qu’une personne immigrante ait disons environ 1000$ de départ (permet de prouver son sérieux; exception faite pour les personnes réfugiées) et demander qu’elles soient riches, anglophones, pro, etc.

    Évidemment, l’élitisme est une valeur pour certain.e, j’ose croire que ce n’est pas une valeur pour la plupart des gens, surtout pas dans la culture québécoise.