Deux groupes, Solidarité sans frontières et le Comité d'action des personnes sans statut, avaient organisé le rassemblement « Bienvenue aux réfugiés », devant l’un des centres d’hébergement temporaire de Montréal. Radio-Canada/Sébastien Desrosiers

Deux groupes, Solidarité sans frontières et le Comité d'action des personnes sans statut, avaient organisé le rassemblement « Bienvenue aux réfugiés », devant l’un des centres d’hébergement temporaire de Montréal. Radio-Canada/Sébastien Desrosiers

Manifestation au stade olympique de Montréal pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés des États-Unis

Share

Un rassemblement de solidarité devant le stade olympique de Montréal, où sont hébergés temporairement des centaines de migrants majoritairement d’origine haïtienne, a attiré près de 300 personnes dimanche.

C’est une façon de dire « bienvenue au Canada » à ces gens et en même temps de demander aux Québécois et aux Canadiens leur solidarité.

Un des organisateurs du rassemblement proréfugiés, l’activiste Jaggi Singh, clamait qu’il faut rejeter le racisme et il déplorait que les migrants soient « mis en contraste » avec les itinérants et les pauvres qui ont aussi besoin d’aide.

La manifestation d’appui était organisée par Solidarité sans frontières et le Comité d’action des personnes sans-statut. Photo : Radio-Canada/Sébastien Desrosiers
La manifestation d’appui était organisée par Solidarité sans frontières et le Comité d’action des personnes sans-statut. Photo : Radio-Canada/Sébastien Desrosiers

Une migration qui divise

Ce rassemblement organisé par Solidarité sans frontières et le Comité d’action des personnes sans-statut haïtiennes s’est déroulé sans escarmouche, alors qu’une contre-manifestation qui devait avoir lieu dans le même secteur a été annulée.

Des Québécois ont exprimé des inquiétudes face à cette arrivée massive de migrants, et d’autres ont même suggéré que ceux-ci sont des « tricheurs », puisqu’ils court-circuiteraient le processus normal d’immigration au Canada.

Un groupe d’opposants avait prévu organiser à 13 h dimanche une manifestation baptisée « Les Nôtres Avant Les Autres » au stade olympique. « Nous avons besoin de vous pour protéger notre avenir au Québec, nous vos enfants du Québec [sic] », pouvait-on lire sur la page Facebook de l’événement, auquel près d’une centaine de personnes avaient promis d’assister. Le rassemblement a finalement été annulé samedi après-midi.

Aide-mémoire…
En 2010, après le tremblement de terre qui a ravagé Haïti, l’ancien président américain Barack Obama a offert aux Haïtiens un statut de protection temporaire. Cela permettait aux réfugiés de travailler légalement en sol américain.
Or, au mois de mai dernier, l’administration de Donald Trump a menacé de retirer ce statut dès janvier 2018. C’est donc jusqu’à 58 000 personnes qui pourraient faire face, dans les prochains mois, à une expulsion vers Haïti.
C’est ce que veulent à tout prix éviter ces Haïtiens qui se déplacent vers le Canada.

Une manifestation de bienvenue sous le signe de la bonne humeur

Les manifestants étaient réunis dans une ambiance festive devant le stade olympique.

Brandissant leurs affiches où l’on pouvait lire : « De nouveaux amis » ou « Nous avons tous immigré », les militants scandaient les slogans « réfugiés bienvenus » et « Haïtiens bienvenus ». Des paroles qu’ils ont répétées en créole.

« Il y a des situations qui font qu’un moment donné, tu es obligé de partir. Ces gens-là commençaient à se faire vie aux États-Unis et là, le danger d’être expulsé pour se retrouver en Haïti, pour moi, c’est une situation d’urgence. Ils ne volent la place de personne », a renchéri François Saillant.

Depuis le mois de janvier, plus de 6500 demandes d’asile ont été traitées au Québec. Des dizaines sont hébergés au stade olympique de Montréal. Photo : Radio-Canada/Sébastien Desrosiers
Depuis le mois de janvier, plus de 6500 demandes d’asile ont été traitées au Québec. Des dizaines sont hébergés au stade olympique de Montréal. Photo : Radio-Canada/Sébastien Desrosiers

Le gouvernement fédéral interpellé

D’autres militants ont aussi demandé au gouvernement d’investir plus de ressources aux douanes et au ministère de l’Immigration pour s’assurer que les demandes soient traitées rapidement.

« Le gouvernement canadien doit augmenter les ressources humaines pour traiter les demandes des gens qui nous arrivent par la frontière illégalement et aussi les demandes qui ont été faites légalement par les gens qui attendent dans leur pays », a soutenu Denis Mehdi Duchêne. Lisez la suite… 

Découvrez :
Record de réfugiés des États-Unis : le stade olympique de Montréal est mobilisé
Les centres d’hébergement d’urgence au Québec débordent, et pour faire face à la forte affluence, les organismes d’accueil ont dû ouvrir des installations temporaires, notamment au stade olympique de Montréal.

Des demandeurs d’asile arrivent au stade olympique de Montréal le 2 août 2017. Photo : Radio-Canada/Martin Thibault
Des demandeurs d’asile arrivent au stade olympique de Montréal le 2 août 2017. Photo : Radio-Canada/Martin Thibault

RCI avec la contribution de La Presse canadienne et Radio-Canada

En complément

L’afflux de demandeurs d’asile est-il si inhabituel? – Radio-Canada 

Demandes d’asile : les fausses informations se multiplient sur le web – Radio-Canada 

Ils ont fui Haïti… et maintenant les États-Unis – Radio-Canada

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Manifestation au stade olympique de Montréal pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés des États-Unis»
2 Pings/Trackbacks pour "Manifestation au stade olympique de Montréal pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés des États-Unis"
  1. […] Manifestation au stade olympique de Montréal pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés des États-… […]

  2. […] Quelques centaines de personnes se sont rassemblées dimanche midi, à Montréal, pour manifester leur appui aux ressortissants haïtiens qui sont arrivés en masse ai Québec dans les dernières semaines. Certains manifestants ont aussi profité de l’occasion pour demander au gouvernement fédéral d’investir plus de ressources pour répondre à la demande grandissante alors que les douaniers se disent à bout de souffle. Lisez la suite… […]