Le parc national Qausuittuq sur une terre polaire aride, est une nature diversifiée avec des collines aux couleurs changeantes entre le rouge, jaune et orangées, qui lui donnent un aspect particulier contrastant avec la glace.
Photo Credit: Media Qausuittuq et Parc Canada

Des bœufs musqués aux caribous curieux de Peary : vivez l’expérience délicieuse du parc national Qausuittuq!

Share

Le parc national Qausuittuq vient d’être officiellement ouvert par les responsables fédéraux, au cours d’une cérémonie organisée dans la communauté de la Qausuittuq/Baie Resolute.

Image result for parc national Qausuittuq

Carte du Parc national Qausuittuq (Parcs Canada)

Représentant la région naturelle de l’Extrême-Arctique Ouest du Canada, le parc national Qausuittuq protège les principaux habitats fauniques et voies migratoires, notamment les terrains de mise bas et les aires d’hivernage du caribou de Peary, une espèce en voie de disparition, ainsi que les habitats du bœuf musqué, du loup arctique, du renard arctique, du lemming variable et du lièvre arctique.

Un archipel d’îles extrêmes dans l’arctique canadien

Ce parc, situé sur l’île Bathurst, au Nunavut, se décline en un archipel d’îles dans l’extrême arctique.

Il figure parmi les lieux ensorcelants que le Canada a à offrir en témoignage de son identité, de son histoire, des cultures et des contributions des peuples inuits.

La ministre de l’Environnement Catherine McKenna ouvre la rencontre avec ses homologues provinciaux
La ministre de l’Environnement Catherine McKenna ouvre la rencontre avec ses homologues provinciaux © PC/Adrian Wyld

Son nom aurait tendance à jeter une ombre sur son attrait. En vos jours de déprime et d’angoisse, n’y courez pas en espérant le scintillement qui illuminera votre cœur, car Qausuittuq signifie «l’endroit où le soleil ne se lève pas », parce qu’il est trop coincé sous la ligne d’horizon, pendant plusieurs mois en hiver.

Dans ce parc qui fait partie de l’archipel de la reine Élisabeth, plusieurs merveilles de la nature déploient leurs charmes.

Il en est de quelque 11 000 kilomètres carrés de terres et d’eaux arctiques protégées qui englobent la partie nord de l’île Bathurst, des îles du gouverneur général et de bien plus petites îles qui ne manquent pas d’attrait.

Le parc se trouve au carrefour d’un refuge d’oiseaux migrateurs, celui de l’île Seymour au nord, et il touche la réserve nationale de faune de Polar Bear Pass, au sud.

Sa position dans l’une des régions les plus froides et les plus arides du monde n’a pas découragé les participants à la cérémonie de son inauguration officielle, au sein de la communauté de la Qausuittuq/Baie Resolute.

« Cette nouvelle zone protégée offre une occasion unique aux Canadiens et aux Canadiennes et aux peuples du monde entier de découvrir la beauté de la région de Tuktusiurvik/île Bathurst et de transmettre les récits des peuples qui y vivent. Il est encore plus important que cette région soit protégée, car ce lieu est intimement lié à la culture et à la tradition vivantes des Inuits. Grâce à un partenariat étroit entre le gouvernement du Canada, la Qikiqtani Inuit Association, la communauté de Qausuittuq/baie Resolute et le gouvernement du Nunavut, le parc national Qausuittuq est désormais protégé pour le bien des générations actuelles et futures. » – Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada.

Le parc national constitue une zone de chasse et de pêche traditionnelles qui, dans un passé récent, a assuré la subsistance des Inuits dans la baie Resolute. © Parcs Canada et Media Qausuittuq

L’importance de protéger ce lieu historique

Les Inuits de Baie Resolute sont attachés à ce parc qui a constitué, au fil des générations, un lieu présentant une symbolique importante pour leur communauté.

Présents dans la région depuis plus de 4500 ans, ils y tirent l’essentiel de leur nourriture grâce à la chasse et à la pêche traditionnelles.

Le parc a fait l’objet d’une entente conclue entre le gouvernement du Canada et la Qikiqtani Inuit Association, qui ont déclaré son ouverture officielle, après sa protection en 2015 en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada.

À travers cette entente, en plus de préserver le désert polaire qu’il représente, ainsi que son nombre surprenant d’espèces animales qui se sont adaptées à la rudesse de cet environnement, le gouvernement garantit que les Inuits vivants dans la région et la communauté de Qausuittuq/Baie Resolute ont le droit de tirer profit de la création de ce parc, en tout temps.

« Au cours des siècles, le parc national Qausuittuq a été un lieu traditionnel important pour diverses communautés. Les Inuits ont pu se nourrir durant des milliers d’années grâce aux espèces sauvages vivant dans cette région, comme le caribou de Peary. L’ouverture officielle de ce parc et l’Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits préparent le terrain pour que les Inuits de la région et la communauté de baie Resolute puissent continuer de profiter de ce parc, tout comme les générations futures. » – P.J. Akeeagok, président de la Qikiqtani Inuit Association

Le Parc national Qausuittuq est composé par « un groupe d’îles dans une mer figée par la glace, un milieu qui sert d’habitat au caribou de Peary, espèce en voie de disparition ».
Le Parc national Qausuittuq est composé par « un groupe d’îles dans une mer figée par la glace, un milieu qui sert d’habitat au caribou de Peary, espèce en voie de disparition ». © Morgan Anderson

RCI avec des informations de Parcs Canada et du gouvernement du Canada

Quelques faits en bref

Des études archéologiques ont permis de trouver des traces d’activités humaines dans la région de Tuktusiurvik/île Bathurst, datant de 4500 ans, prouvant notamment la présence des cultures inuites pré-Dorset, Dorset et Thulé.

Parcs Canada protège un vaste réseau de lieux patrimoniaux et naturels qui comprend 46 parcs nationaux, 171 lieux historiques nationaux, quatre aires marines nationales de conservation et un parc urbain national.

En reconnaissant le parc comme un lieu protégé, l’objectif de Parcs Canada est d’établir un réseau de parcs nationaux qui représentent chacune des 39 régions naturelles distinctes. 

Le réseau des aires protégées du Canada joue un rôle important pour aider à diminuer les effets des changements climatiques en protégeant et en restaurant des écosystèmes sains et résistants et en contribuant au rétablissement des espèces en péril. 

À 76˚ de latitude nord, l’île Bathurst se trouve dans l’une des régions les plus froides et les plus arides du monde, avec des températures moyennes de moins 32˚ C en janvier et de seulement 5˚ en juillet. Les précipitations annuelles sont inférieures à 130 mm. Ce climat rude limite le développement du sol sur lequel pousse une végétation clairsemée. 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Autochtones, Environnement, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*