L'organisation internationale du travail a récemment indiqué que 56 % des emplois salariés de plusieurs pays d'Asie pourraient être affectés par l'automatisation, en particulier la robotisation et l'impression 3D. Le Canada ne sera pas épargné

L'organisation internationale du travail a récemment indiqué que 56 % des emplois salariés de plusieurs pays d'Asie pourraient être affectés par l'automatisation, en particulier la robotisation et l'impression 3D. Le Canada ne sera pas épargné
Photo Credit: iStock

Serez-vous un de ces travailleurs canadiens qui seront bientôt remplacés par un robot?

Plus de quatre travailleurs canadiens sur 10 risquent de devoir céder leurs responsabilités en tout ou en partie à la technologie robotique et à l’automatisation au cours des deux prochaines décennies. C’est ce qu’avance un rapport publié par l’Institut Brookfield pour l’innovation et l’entrepreneuriat à l’Université Ryerson de Toronto. Serez-vous du nombre?

Selon les auteurs du rapport, des percées dans l’intelligence artificielle et la robotique avancée signifient maintenant que l’automatisation peut avancer encore plus profondément dans le marché du travail.

« Nous ne croyons pas que tous ces emplois seront perdus, affirme Sean Mullin, directeur général de l’Institut Brookfield. Beaucoup seront restructurés et de nouveaux emplois seront créés à mesure que la nature des professions changera en raison de l’impact de la technologie et de l’informatisation. »

L’institut estime en ce moment le risque d’être remplacé par un robot ou l’informatique à au moins 70 % dans les emplois à risque élevé.

Écoutez

Les cinq professions les plus à risque

Les travailleurs les plus vulnérables gagnent en ce moment moins et ont des niveaux d’éducation inférieurs à ceux du reste la main-d’œuvre canadienne.

L’automatisation du travail devrait d’abord toucher, au Canada, les secteurs des transports, de la logistique, des emplois administratifs et de la production.

Vendeur en magasin (92 % de probabilité d’automatisation de 650 000 emplois)
Assistant administratif (96 % de probabilité d’automatisation de 329 000 emplois)
Serveur au comptoir alimentaire (91,5 % de probabilité d’automatisation de 313 000 emplois)
Chauffeur de camion (79 % de probabilité d’automatisation de 262 000 emplois)
Caissier (97 % de probabilité d’automatisation de 309 000 emplois)

À plus long terme, et avec le développement de la capacité de création et d’interaction des robots, la robotisation des emplois se généralisera et atteindra aussi les emplois liés aux services, à la vente et à la construction.

Les moins touchées par l’automatisation seront les infirmiers; toutes les catégories d’enseignants et les éducateurs.
Les moins touchées par l’automatisation seront les infirmiers; toutes les catégories d’enseignants et les éducateurs. © Istock

Les caissiers sont déjà en voie de disparition

L’an dernier, le géant américain Amazon a présenté en conférence de presse une maquette de ses futurs marchés d’alimentation. Non seulement fait-elle disparaître les caissiers, mais aussi les caisses.

Les consommateurs saisissent les denrées et aliments qu’ils désirent directement des tablettes et les mettent sans attendre dans des sacs.

Un ensemble de caméras dotées de la reconnaissance faciale et d’intelligence artificielle gèrent automatiquement la facturation. En sortant, vous n’avez qu’à montrer votre facture à un préposé humain.

Des travailleurs d’une entreprise de transformation du homard sur la côte est du Canada.
Des travailleurs d’une entreprise de transformation du homard sur la côte est du Canada.

RCI avec la contribution de Janic Tremblay, Patrick Masbourian et Annie Desrochers de Radio-Canada

En complément

Voici comment l’intelligence artificielle bouleversera le marché de l’emploi – Radio-Canada 

Un robot humanoïde pour aider les enfants autistes – Radio-Canada 

Près de la moitié des emplois canadiens menacés par l’automatisation – Radio-Canada 

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Économie, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Serez-vous un de ces travailleurs canadiens qui seront bientôt remplacés par un robot?
  1. émile dit :

    sans compter les risques pour la sécurité : ceci est d’autant plus accentué dans les cas des nouveaux robots collaboratifs qui partagent un même espace de travail, en réalisant des travaux avec les opérateurs… : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=546

  2. Koriaendre dit :

    C’est totalement illusoire. L’un des domaines qui sera le plus envahi par les robots sera la santé, de l’infirmier au chirurgien, en passant le pharmacien, le médecin,… Quant à l’enseignement, une IA sait mieux détecter les faiblesses d’un élève qu’un professeur. L’IA est capable d’adapter sa pédagogie à chaque enfant. Tout ce qui est des métiers de la comptabilité, pour les traders, c’est déjà fait. Les prochains seront les comptables, les juristes,… La surveillance, les premiers secours. Et les nouveaux emplois que l’on nous promet temps ? Je veux dire, ceux qui ne seront pas destinés à des IAs ? Pourquoi, quand on inclut les chômeurs dans le calcul, le temps de travail hebdomadaire ne fait que diminuer en 200ans ? Alors que la population a fait un *4? Oui les premiers pans fortement impactés sont ceux listés dans l’article, mais beaucoup d’autres suivront après.