.
Photo Credit: Journal Metro

L’enquête sur le racisme systémique au Québec fait-elle déjà le procès des Québécois?

Pour remettre la consultation publique sur le racisme « dans la bonne direction », le premier ministre québécois Philippe Couillard promet un changement de cap, mais sans indiquer la direction qu’il veut prendre.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, répond aux questions des médias relativement à la Commission sur le racisme et la discrimination systémique Photo : Radio-Canada
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, répond aux questions des médias relativement à la Commission sur le racisme et la discrimination systémique Photo : Radio-Canada

La formule choisie pour analyser le phénomène du racisme systémique au Québec, taxée d’opportunisme politique, ne cesse de s’embourber depuis l’annonce de son lancement en juillet dernier.

Du manque d’impartialité de la Commission des droits de la personne du Québec mandatée de l’enquête à une forme injuste de procès des Québécois, ce projet de consultation controversé a aussi ses détracteurs au sein même du caucus libéral.

Philippe Couillard admet, comme l’ont évoqué deux de ses députés mardi, au lendemain d’une défaite cuisante dans une élection partielle, que la consultation sur le racisme systémique semble mal comprise dans la population et qu’elle a pu jouer un rôle dans la défaite.

Écoutez
Beaucoup de personnes se sont présentées ces jours-ci aux première consultation publique sur le racisme systémique.
Beaucoup de personnes se sont présentées ces jours-ci aux première consultation publique sur le racisme systémique. © Radio-Canada/Philippe de Montigny

Les accusations fusent de toutes parts et de tous les partis

Jean-François Lisée à l’Assemblée nationale
Jean-François Lisée à l’Assemblée nationale © PC/Jacques Boissinot

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, livre une charge à fond de train contre le gouvernement de Philippe Couillard, lui reprochant de mettre les Québécois au banc des accusés dans un procès sur le racisme.

M. Lisée qualifie l’exercice de procès en racisme qui est « organisé par l’État québécois contre les Québécois ».

Selon le chef péquiste, le gouvernement libéral a réuni tous les ingrédients d’une « recette pour augmenter le racisme » en se penchant uniquement sur le racisme et la discrimination, tout en refusant de s’intéresser aux désirs des Québécois d’imposer des balises sur les accommodements religieux et les signes religieux en public. Le chef péquiste soutient qu’on ne peut « faire reculer le racisme au Québec » sans agir sur ces deux axes en parallèle.

Jean-François Lisée est convaincu que cette consultation sur le racisme systémique ne peut qu’« attiser le ressentiment de la majorité et soulever la colère de la minorité, parce qu’il y en a du racisme au Québec ».

Aide-mémoire…
Le racisme systémique, ou racisme institutionnel est une forme de discrimination qui s’exprime par le traitement inégalitaire d’individus racisés par une société et ses institutions.

Une consultation qui doit être annulée coûte que coûte

 La porte-parole de la CAQ en matière d’immigration, Nathalie Roy.
La porte-parole de la CAQ en matière d’immigration, Nathalie Roy. © Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ), parti en tête dans les sondages, exige pour sa part l’annulation complète des travaux de la Commission des droits de la personne.

Au mois de septembre, la porte-parole de ce parti en matière d’immigration, Nathalie Roy, a fait valoir que le gouvernement rate sa cible lorsqu’il parle de racisme « systémique ».

Elle ne croit pas que ce genre de racisme existe au Québec. Point.

Bon à savoir…
Malgré leur niveau d’étude, les immigrants au Québec gagnent moins bien leur vie que les natifs et connaissent davantage le chômage.
De 2006 à 2015, le taux de chômage s’est élevé à 5,8 % en moyenne pour la population née au Canada, contre 11,2 % pour les immigrants reçus.
Le revenu des immigrants reçus représentait en moyenne 82,9 % de celui des personnes non immigrantes durant la période 1996-2013.
Toutefois, des données publiées il y a quelques jours montrent que le salaire d’une personne immigrante a tendance à augmenter avec les années pour se rapprocher de celui des natifs.

RCI avec La Presse canadienne et la contribution d’Anne-Marie Lecomte, Michel C.Auger, Manon Globensky et Marie-France Bazzo de Radio-Canada

En complément

Louis-Hébert : la consultation sur le racisme a nui, disent des libéraux – Radio-Canada 

« Il faut de l’action et non une commission » sur le racisme, dit Lisée – Radio-Canada 

Quel avenir pour la commission sur le racisme? – Radio-Canada 

Mots-clés : , , , , , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “L’enquête sur le racisme systémique au Québec fait-elle déjà le procès des Québécois?
  1. J`AI ENVOYÉ UN COURRIEL À Mme Kathleen Weil l`été dernier lui demandant s`il était possible de participer à la consultation sur le racisme systémique. Il y a quelques jours, j`ai reçu un courriel d`informations, unilingue anglais, ici à Québec…je ne dirais rien.

  2. Jean-Yves Levesque dit :

    Le P.M. Couillard n’est-il pas assez poigné quand il joue dans ces eaux identitaires qui le mettent tellement mal à l’aise . Lui, qui veut plaire aux votants qu’ils se sont magasinés pour affaiblir le vrai peuple du Québec qui lui,ne l’appuient pas car ils veulent majoritairement l’Indépendance du ROC qui les ont reniés/trahis à répétition et n’ont aucun plan pour ré-intégrer ma nation Et Meech fut l’insulte suprême par ceux qui choisissent de les laisser en exil dans ce pays des autres.La seule issue pour quiconque veut être respectés et cessés d’avoir à quémander sa place sans se trainer sur les genoux doit en venir à l’évidence que ça se résume à VIVE LE QUÉBEC LIBRE ! Et ça presse avant que trop de son peuple ait baissés les bras et que les tactiques intellectuellement malhonnêtes appuyées par l’immigration massive de gens qui ne seront jamais intéressés à s’intégrer avec la vraie population originale du Québec.Ils les choisissent pour nous diviser comme des traitres à leur Patrie.