(Photo : MANDEL NGAN/AFP/Getty Images)

Huawei, un téléphone à ne pas utiliser, selon le FBI, la CIA et la NSA

Share

Les hauts dirigeants du FBI, de la CIA et de la NSA ont fortement déconseillé aux consommateurs d’utiliser les téléphones de la compagnie chinoise Huawei, troisième vendeur de téléphones mobiles dans le monde.

Les directeurs de ces agences fédérales américaines ont prévenu les membres du comité de sécurité du Sénat des dangers que courent les consommateurs qui utilisent les téléphones des compagnies chinoises Huawei et ZTE. Selon ces responsables, Huawei, qu’ils ont soupçonnée d’être à la solde du gouvernement chinois (Huawei a été fondé par Ren Zhengfei, un ancien ingénieur de l’armée chinoise), peut espionner secrètement les utilisateurs de ses téléphones par l’entremise de « portes arrière ». Elle est également capable de changer malicieusement le contenu des données échangées sur ces appareils, disent-ils.

Les détracteurs de Huawei soutiennent que la technologie propriétaire des puces Kirin ARM est moins « contrôlable » que les puces d’une technologie américaine qui équipe la plupart des téléphones intelligents.

Ces accusations, même si elles sont techniquement plausibles, manquent curieusement de preuves irréfutables. Huawei rappelle qu’elle a partagé le code source de ses téléphones avec les autorités américaines.

Téléphone Huawei Mate P10 Photo by David Becker/Getty Images

Des enjeux stratégiques, politiques, économiques et de sécurité nationale expliquent ces positions hostiles contre Huawei.

L’acquisition par des intérêts chinois au début des années 2000 de petites compagnies américaines de télécommunications qui desservent des régions rurales a suscité l’indignation de certains politiciens et médias américains, qui ont averti du danger pour la sécurité nationale de la présence chinoise dans ce domaine stratégique.

Puis est arrivé au pouvoir Donald Trump, qui promettait de défendre les « intérêts américains » contre des échanges commerciaux largement favorables aux Chinois. Et le fait de limiter l’accès du chef de file mondial des télécommunications au lucratif marché américain cadre avec les nouvelles orientations politiques du président, qui ne cesse de répéter « America First ».

Présente dans plus de 150 pays, Huawei enregistre une croissance remarquable. Elle occupe la troisième position au palmarès des téléphones les plus vendus dans le monde, juste après Apple. Des observateurs suggèrent que les concurrents de Huawei comme Samsung et Apple usent de plusieurs stratégies comme du lobbying auprès des politiciens et des opérateurs (ATT, un des plus importants opérateurs américains, a annulé l’achat de téléphones Huawei en janvier dernier sous prétexte qu’ils ne sont pas sécuritaires) pour freiner la croissance de ce géant qui a réalisé 92,08 milliards de dollars de revenus en 2017.

Écoutez

Zoubeir Jazi

column-banner-zoubeir

Share
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans : Internet et technologies

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Huawei, un téléphone à ne pas utiliser, selon le FBI, la CIA et la NSA
  1. Paul Girard dit :

    je regrette d’avoir acheté cette marque de téléphone…non pas pour les histoires d’espionnages mais pour la pauvre qualité du produit…pas fiable…se décharge très rapidement…qualité sonore très faible..très long avant de redémarrer et j’en passes…..

  2. Claude niquay dit :

    Jammaiit eux de problème moi avec mon cellulaire sais rienque pour que eux face plus d’argent je pense sais un boycottage qu’il veulle faire sais tout…