Le Dr Étienne Désilets de l'Hôpital Charles-Lemoyne sur la Rive-Sud de Montréal est l'un des premeirs gastroentérologue au monde à utiliser cette technique (Santé Montérégie)

Gastroentérologie: des interventions en écho-endoscopie digestive doublées d’une avancée technologique

Share

« Je mettrai mon maître de médecin au même rang que les auteurs de mes jours, je partagerai avec lui mon avoir et, le cas échéant, je pourvoirai à ses besoins; je tiendrai ses enfants pour des frères, et, s’ils désirent apprendre la médecine, je la leur enseignerai sans salaire ni engagement. Je ferai part des préceptes, des leçons orales et du reste de l’enseignement à mes fils, à ceux de mon maître et aux disciples liés par engagement et un serment suivant la loi médicale, mais à nul autre. Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice. »

Serment d’Hippocrate – extrait

Le monde médical est en perpétuelle quête de meilleures techniques, de meilleurs outils afin d’honorer ce serment auquel s’engagent tous ceux et celles qui pratiquent le métier de « guérir ».

Grâce aux technologies nouvelles en imagerie et caméras endoscopes une avancée technologie de pointe est pratiquée depuis quelque temps à l’hôpital Charles-Lemoyne sur la Rive-Sud de Montréal.

Après avoir complété un fellowship (bourse universitaire post doctoral) en endoscopie avancée à Marseille en France, le docteur Étienne Désilets est revenu implanter et développer une technique moins invasive que ce qui était pratiqué à ce jour quand vient le temps de traiter certaines maladies du foie ou encore du pancréas.

De quoi parle-t-on ici?

Vidéo
Technique de drainage par écho-endoscopie où l’on draine la partie moyenne du canal biliaire principal (cholédoque) qui est infecté et obstrué par un cancer rendant son extrémité inaccessible. C’est le premier cas au Canada fait de cette façon. Technique faite avec des prothèses (stents) particulières qui permettent de rapprocher deux structures creuses (lumen apposing metal stents). Dans cette situation palliative où le décès était imminent, le patient a obtenu une amélioration importante de sa qualité de vie et une prolongation de sa survie sur plusieurs mois.

Grâce à un endoscope introduit par la bouche du patient – donc pas de « trou » dans l’abdomen – on peut se rendre dans l’estomac ou encore à l’entrée de l’intestin et, avec des instruments et des prothèses, le docteur Désilets crée de nouvelles « passerelles de drainage » notamment pour permettre d’évacuer la bile.

« C’est moins difficile pour le patient, car nous ne devons pas avoir recours à une anesthésie générale. Il y a donc moins de risques que dans le cas d’une chirurgie plus traditionnelle. »

Dr Etienne Désilets, MD, FRCPC
Hépato-gastro-entérologue – spécialiste en endoscopies avancées
Directeur adjoint – Centre de recherche Charles-LeMoyne – Saguenay–Lac-St-Jean sur les innovations en santé (CR-CSIS)
Professeur adjoint – Université de Sherbrooke
Hôpital Charles-Lemoyne – CISSS Montérégie-Centre

Une technique émergente

Il n’y a pas encore un millier d’opérations pratiquées avec cette technique de par le monde.

Cela dit, même si nous n’en sommes qu’aux premières tentatives – et disons-le, réussites – et que les données sont encore parcimonieuses, il n’en reste pas moins qu’elle offre une avenue plus qu’intéressante quand vient le temps d’effectuer un drainage des structures biliaires comme technique de première ligne quand les techniques habituelles mènent à l’échec.

« Si on arrive à donner un peu de répit, une vie sans souffrance pour les derniers moments sur Terre d’une personne, qu’elle ne souffre pas d’un ictère violent, nous sommes sur la bonne voie. »

L’hépato-gastro-entérologue et spécialiste en endoscopies avancées Étienne Désilets nous parle de cette nouvelle avenue.

Écoutez
Share
Mots-clés : , ,
Publié dans : International, Santé

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*