http://yamnuskawolfdogsanctuary.com/

Le majestueux chien-loup … trop souvent abandonné en refuges animaliers au Canada

Share

Pas vraiment besoin d’être accro à la télésérie « Le trône de fer » (Titre original anglais Game of Thrones) pour savoir que de nombreux animaux sont des personnages à part entière de l’histoire.

Il y a bien les dragons domestiqués par une reine, c’est vrai, mais, comme les licornes, ce sont des animaux fantastiques.

Fantastiques, à prendre dans le sens d’irréel.

Mais, le majestueux chien-loup blanc, existe-t-il?

Disons que la race existe bien.

Un chien-loup est un canidé issu de l’accouplement entre un chien – appelé scientifiquement Canis lupus familiaris – et une louve –  Canis lupus lupus – ou l’inverse.

Une fois la descendance stabilisée en matière de reproduction et en évitant évidemment les cas de consanguinité, on arrive à créer une race de chiens-loups domestique.

Comme le chien et le loup sont deux sous-espèces du canis lupus, il n’y a pas vraiment de barrière génétique et l’interfécondité est possible.

Pourquoi?

Parce qu’on veut augmenter la résistance des chiens et ses performances physiques. Il faut savoir que les chiens aujourd’hui, les Canis lupus familiaris, sont tous issus des chiens de village, le chien d’origine, et existent suite à de fortes sélections artificielles – taille, poids, fonction, etc. – pour obtenir des « races pures ».

Ce qui fait que les chiens actuels souffrent de nombreux problèmes – plus de 350 maladies génétiques ont été répertoriées.

Et qu’en est-il du chien-loup et de l’humain?

Disons qu’au départ, tout chiot de chien de grande race est carrément craquant. Cette qualité est souvent son gros problème. On achète un chien sur un coup de tête « papa, il est beau, je vais m’en occuper, promis, promis » et la mignonne petite boule de poil se transforme en chien adolescent complètement débile avant de devenir un adulte majestueux, soit, mais qui a besoin d’attention, d’une raison d’être, d’une fonction qui n’a rien à voir avec être le bibelot de service.

Chiot chien-loup (SPCA Bow Valley)

Et il se retrouve en refuge animalier « on n’a pas le temps de nous en occuper, les enfants en ont assez, il ne nous écoute pas », et la terriblement fausse « il est dominant ».

Alyx Harris (Monty Kruger/CBC)

« People are intentionally breeding them and it’s not an ideal thing. There is a market for them because people want to have cool, exotic pets. »

(Trad.: Des personnes se lancent dans ces croisements et dans la reproduction, car il y a une demande pour des animaux domestiques exotiques.)

Alyx Harris, directrice du sanctuaire Yamnuski pour chiens-loups

Le sanctuaire Yamnuski est situé à quelque 40 kilomètres à l’ouest de Calgary, la métropole du sud de l’Alberta. Il accueille présentement 23 chiens-loups, dont un qui se nomme Nova, un lointain cousin de Ghost (fantôme) de la télésérie.

Nova (yamnuskawolfdogsanctuary.com/)

L’abandon d’animaux domestiques, un problème de société au Canada

L’abandon d’animaux domestiques est un sérieux problème au Canada et dépasse de loin le cas des chiens-loups.

Chiens, chats, lapins, rats, souris, cochons d’Inde et autres jolies partenaires de vie se retrouvent trop souvent dans un entre-deux, abandonné par une famille, en attente d’une autre, dans un non-espace que d’autres humains tentent de rendre le plus agréable possible, mais qui n’est pas idéal.

Rien qu’à Montréal, la SPCA locale reçoit 600 animaux tous les mois. Et ce n’est pas tout : avec les lois provinciales sur les logements et les baux de location qui se terminent le 30 juin et qui démarrent le lendemain, c’est la grande période des déménagements.

Et qui sont les victimes de ces transhumances?

Lisez les petite annonces – logement et/ou appartement à louer, on y trouve tellement souvent la mention « pas d’animaux ».

En juillet, à la SPCA Montréal, ce ne sont pas 600 animaux qui sont abandonnés, ce sont plus de 1 600!

Comme le dit si bien le slogan d’un service animalier du Québec, le Service animalier de la Rive-Sud : « Adopter, c’est pour la vie » et « adopter, c’est pas bête ».

RCI, CBC, Yamnuski, SPCA Montréal, SARS,

Plus :

Chien-loup tchèque (toutpourelechien.com)

Le chien-loup tchèque – aussi appelé chien-loup tchécoslovaque, est une race de chien reconnue par la fédération cynologique internationale en 1994.

Les dix races de chien qui ressemblent à des loups (Planète animal)

Share
Mots-clés : ,
Publié dans : International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Le majestueux chien-loup … trop souvent abandonné en refuges animaliers au Canada
  1. Robert Bilodeau dit :

    J’ai un chien loup plus de 16 ans que je lais et je aimerai en avoir un autre comme le noir sur la photo en haut de la page

  2. Annie dit :

    Il serait grand temps que le gouvernement crée une lois non pas juste pour contrôler les animaux mais surtout pour protéger les animaux contre les malveillants. Ils sont sans défenses, à la merci des humains, qui malheureusement, ne sont pas tous responsables ou et de bonnes volontés.

    IL EST VRAIMENT TEMPS D’AGIR.