Des scientifiques canadiens sur le point de percer le mystère de la prévention de la maladie de Crohn?

Share

La maladie de Crohn est une maladie invalidante contre laquelle il n’existe actuellement aucun traitement. Des médecins canadiens, engagés dans l’une des plus importantes études internationales sur ce sujet, sont tout près du but de prévenir cette maladie qui attaque les barrières intestinales et détruit le système immunitaire des personnes atteintes.

Une collecte des données de patients sur 10 ans

Dans le cadre du projet mondial GEM (sur les facteurs génétiques, environnementaux et microbiens), Crohn et Colite Canada a pu atteindre son objectif de 5000 participants de partout sur la planète, à l’étude clinique lancée par l’Hôpital Mount Sinaï de Toronto en 2008.

Cette étude sur les causes de la maladie de Crohn permet aux chercheurs de surveiller des personnes en santé ayant un frère, une sœur ou un parent atteints. Par la suite, ils procèdent au suivi de leur régime alimentaire, de leur fonction immunitaire, de leurs barrières intestinales, de leurs microbiomes, de leurs facteurs génétiques et de leur environnement.

À ce jour, 70 participants ont reçu un diagnostic de la maladie de Crohn.

« Cette étude constitue un tournant dans notre quête incessante des causes de la maladie de Crohn. Jamais auparavant les chercheurs n’ont-ils été aussi près de leur but, et nous sommes impatients de mettre à profit les nouveaux éléments d’information qu’ils ont trouvés afin d’enrayer la maladie de Crohn une fois pour toutes. Durant cette phase du projet GEM, les chercheurs tenteront d’élaborer des tests prédictifs permettant de déterminer les personnes qui contracteront la maladie, même avant l’apparition des symptômes. »-  Mina Mawani, présidente et directrice générale de Crohn et Colite Canada.

Le Canada est l’un des pays ayant le taux d’incidence de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse le plus élevé du monde. En effet, environ 250 000 personnes dans le pays vivent avec l’une ou l’autre de ces maladies.

Mieux comprendre les facteurs qui déclenchent la maladie de Crohn

Le but premier de la recherche est de mieux cerner les différents éléments qui encouragent le déclenchement de la maladie.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse forment les maladies inflammatoires de l’intestin. Elles causent de l’inflammation et, dans certains cas, des ulcères dans le tube digestif, de la bouche jusqu’au rectum, et dans la région intestinale. Les symptômes suivants peuvent être indicateurs d’une maladie inflammatoire de l’intestin, selon le Dr Matthew Carroll. Il s’agit des douleurs abdominales chroniques, de la diarrhée, du sang dans les selles, des pertes blanchâtres, de l’anémie et de l’inflammation inexpliquée.

Pour mieux établir les facteurs déclencheurs, les chercheurs explorent en même temps les pistes de solutions à une autre maladie similaire, la colite ulcéreuse, maladie inflammatoire de l’intestin. Cela leur permettrait de mettre au point de nouveaux traitements plus ciblés et plus efficaces.

« Le défi consistant à trouver la bonne thérapie et un traitement curatif contre la maladie de Crohn requiert une meilleure compréhension des facteurs déclencheurs qui contribuent à l’apparition de la maladie. Le projet GEM est une initiative unique en son genre qui a pour objectif l’élaboration d’un outil prédictif utile sur le plan clinique qui permet l’identification des personnes à risque et, au bout du compte, la mise au point d’essais de prévention de la maladie de Crohn. » –  Garabet Yeretssian, directeur du programme de la maladie de Crohn de l’Helmsley Charitable Trust.

Le projet bénéficie d’un appui financier de 15 millions de dollars, un engagement philanthropique du Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust qui s’illustre dans des causes charitables à travers le monde.

Grâce à ce nouvel engagement philanthropique envers le projet GEM, les chercheurs seront en mesure de valider les biomarqueurs actuels et nouvellement découverts qui précèdent l’apparition de la maladie de Crohn et permettent de prédire cette dernière. Ces biomarqueurs seront ensuite utilisés pour générer un outil prédictif utile sur le plan clinique qui permettra de déterminer la probabilité qu’une personne donnée contracte la maladie. Cet outil permettra l’identification des individus à risque et pourrait mener au développement d’interventions thérapeutiques empêchant l’apparition de la maladie de Crohn et prolongeant les périodes de rémission chez les personnes atteintes de la maladie, d’où une amélioration de leur qualité de vie.

Source : Crohn et Colite Canada

À lire :

Maladie de Crohn : de nombreuses recherches, toujours pas de remède

Les maladies inflammatoires de l’intestin, un fléau chez les jeunes Canadiens
Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Santé, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*