Le froid est mauvais pour le moral, mais bon pour le cancer

Le froid aurait des effets anticancéreux selon un chercheur de l’Université d’Ottawa.

Un professeur à la Faculté des Sciences de la santé de l’Université d’Ottawa dans la capitale canadienne affirme que les Canadiens devraient, malgré le froid intense qui agrippe le Canada cette année, prendre le temps de passer quelques minutes de plus dehors.

Pascal Imbeault et son collègue ont découvert que lors de périodes de froids extrêmes, le corps produit une protéine appelée Adiponectine, impliquée dans la régulation du métabolisme des lipides et du glucose.

Or, il semble que cette même protéine aurait un rôle dans la prévention du cancer. Plusieurs recherches auraient démontré son efficacité par rapport aux cancers notamment du sein et du côlon.

L’hiver est par contre mauvais pour la santé respiratoire

Plusieurs recherches récentes ont démontré que le froid altère le fonctionnement de notre système immunitaire. Les cellules se déplacent moins vite dans le corps humain, ce qui ralentirait notre réponse immunitaire et laisserait plus de temps aux virus pour s’installer.

Les cils qui nettoient régulièrement nos bronches sont également moins efficaces lorsque les températures sont hivernales. Tous ces éléments expliquent, au moins en partie, la recrudescence en hiver des rhumes et autres bronchites.

Le froid induit une vasoconstriction, une augmentation de la pression artérielle qui peuvent aboutir à une rupture des plaques dans les artèrs et donc favoriser la thrombose, en particulier chez les gens âgé.

Le saviez-vous?
L’un des hivers les plus froids depuis plusieurs années au Canada

  • Plusieurs régions du Canada sont confrontées à l’un des hivers les plus rigoureux de mémoires récentes.
  • L’hiver a été particulièrement « impressionnant » d’un point de vue statistique et qu’il a été difficile pour tous les Canadiens.
  • Toronto, la plus grande ville du pays, a vécu une tempête de verglas sans précédent, et a également subi l’hiver le plus froid et le plus enneigé depuis les 25 dernières années.
  • Dans la capitale canadienne, l’agence de santé publique d’Ottawa a émis dimanche, un avis d’engelure jusqu’au 6 mars. C’est le 19e avertissement relatif au froid depuis le début de l’hiver à Ottawa.
Les Manitobains ont dû faire à un froid glacial pendant tout le mois de février et le mois de mars ne semble pas vouloir changer la donne.
Les Manitobains ont dû faire à un froid glacial pendant tout le mois de février et le mois de mars ne semble pas vouloir changer la donne. © Darren Bernhardt

Le printemps sera retardé

Les Canadiens qui attendent avec impatience l’arrivée du printemps et espèrent pour un répit du froid devront patienter un peu plus. Environnement Canada prédit que l’hiver et les grands froids se prolongeront encore quelques semaines.

Des provinces de l’Atlantique jusqu’en Saskatchewan, les températures prévues en mars seront plus froides que la moyenne. Du côté de la Colombie-Britannique et du nord du Canada, les températures seront au-dessus de la moyenne, alors que l’Alberta devrait connaître des températures saisonnières.

En plus du froid, la neige n’a pas dit son dernier mot. David Phillips, climatologue pour Environnement Canada, rappelle que pendant un hiver moyen, plus de 25 % de la neige tombe après le 1er mars.

Liens externes

Perdre du poids grâce au froid – LaPresse 

Le froid fait monter la pression artérielle – Santé log

Hiver et froid, L’hiver au Canada, qu’en pensez-vous? Immigrer.com 

Catégories : Internet et technologies, Santé
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.