Sans les Québécois, la classe moyenne canadienne serait beaucoup plus petite

En proportion, la classe moyenne serait plus importante au Québec qu’au Canada. 

Au moment où le Québec est traversé par un débat électoral bouillant sur le projet d’indépendance de cette province du Canada, il est curieux d’apprendre que sans les Québécois le Canada perdrait une part très importante de sa classe moyenne. C’est du moins l’interprétation donnée aux chiffres recueillis par le Centre de recherche québécois en économie domestique contemporaine.

L’IRÉC considère comme faisant partie de la classe moyenne l’ensemble des familles qui ont un revenu se situant entre 44 660 $ et 95 700 $ au Canada, et entre 40 110 $ et 85 950 $ au Québec.

On découvre ainsi que 48 % des familles au Canada appartiennent seraient à la classe moyenne au Canada, mais que cette statistique bondi à plus de 52 % au Québec. Sans le Québec, 46,5 % des familles canadiennes se situeraient dans la classe moyenne.

Faites-vous encore partie de la classe moyenne canadienne ou québécoise?

Ces jours-ci tous les politiciens canadiens ont en tête et font référence par leurs paroles à la « classe moyenne ». Pour certains, elle disparaît, pour d’autres, elle se maintient plus forte que jamais. Ces dernières heures, la classe moyenne s’est à nouveau retrouvée au coeur d’un débat sur les bons et mauvais côtés d’un nouvel accord de libre-échange que vient de conclure le premier ministre du Canada en Corée du Sud.

Pour le gouvernement canadien, cet accord est bon pour la classe moyenne et pour le plus puissant syndicat canadien cet accord représente un facteur d’instabilité pour la classe moyenne.

Plus vos revenus s’approchent de 70 000 $ plus vous êtes proche de la classe moyenne

Il y a consensus parmi les économistes sur ce qui constitue la classe moyenne au Canada. Les revenus d’une famille de classe moyenne doivent tendre vers les 70 000 % annuellement.
C’était le revenu médian des familles canadiennes en 2010, ce qui signifie que la moitié de toutes les familles ont gagné un revenu de plus de 69 860 $ cette année-là et l’autre moitié en ont gagné moins.

Le saviez-vous?
56 %

  • C’est le pourcentage de Canadiens qui affirmaient en 2012 appartenir à la classe moyenne, même s’ils ne le sont pas dans les faits, compte tenu de leur revenu.
  • Autrement dit, plus de la moitié des Canadiens qui s’imagine appartenir à la classe moyenne n’en fait pas partie.
  • Leurs revenus familiaux sont soit trop élevés ou pas assez élevés.
Le Bureau américain du recensement définit la « classe moyenne » comme une famille de trois personnes qui gagne un revenu allant de 39 418 $US à 118 255 $US. Selon cette définition, environ 51 % des adultes américains font partie de la classe moyenne, comparativement à 61 % en 1971.
Le Bureau américain du recensement définit la « classe moyenne » comme une famille de trois personnes qui gagne un revenu allant de 39 418 $US à 118 255 $US. Selon cette définition, environ 51 % des adultes américains font partie de la classe moyenne, comparativement à 61 % en 1971.

Comme aux États-Unis, la classe moyenne canadienne serait dépassée par l’endettement

Il y a trois semaines une enquête interne du ministère canadien de l’Emploi qui devait restée sécrète révélait que le rêve canadien et de sa classe moyenne n’est plus rien qu’un mythe, car notre classe moyenne doit hypothéquer financièrement son avenir pour se maintenir à flot.

Le taux d’endettement des familles de la classe moyenne est très élevé et plusieurs d’entre elles vivent au-dessus de leurs moyens et « hypothèquent leur avenir pour maintenir leur train de vie actuel ».

La grande conclusion du rapport est que les salaires des travailleurs de la classe moyenne ont stagné entre 1993 et 2007 n’augmentant que de 1,7 % au cours de ces quinze années à l’étude.

Le discours officiel du gouvernement conservateur au pouvoir au Canada met plutôt l’accent sur le fait qu’un million d’emplois ont été créés depuis la récession, que l’économie canadienne est relativement stable en comparaison avec d’autres pays industrialisés et que différents crédits d’impôt ont été octroyés à la famille « moyenne » depuis 2006.

La classe moyenne s’endette pour maintenir son train de vie – 24 fév 2014 – Radio-Canada

Liens externes

En quoi consiste la « classe moyenne » au Canada? – TUAC Canada

Mutations des classes moyennes au Québec entre 1982 et 2008 – Université Laval

L’évolution de la classe moyenne à l’échelle de la planète – Investia

Classe moyenne – La fin est proche – Jobboom

Catégories : Économie
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 comments on “Sans les Québécois, la classe moyenne canadienne serait beaucoup plus petite
  1. Avatar Mathieu Bruneau dit :

    On parle de revenu brut ou de revenu net pour ces intervalles de revenus?