Règle général au Canada, le maïs destiné à l'alimentation animale est génétiquement modifié.

Règle générale au Canada, le maïs destiné à l'alimentation animale est génétiquement modifié.
Photo Credit: La Semaine Verte de Radio-Canada

La croisade des consommateurs contre les OGM prend de l’ampleur en Amérique

Pour l’instant au Canada, il n’y a pas d’étiquetage obligatoire pour les produits et aliments contenant des OGM (organismes génétiquement modifiés).

Récemment dans l’état américain du Vermont, situé à la frontière du Québec, une loi a récemment été adoptée qui imposerait un étiquetage obligatoire des produits génétiquement modifiés afin que les consommateurs puissent faire des choix éclairés.

Ce qui fait dire à Sylvain Charlebois, spécialiste en distribution et en politiques agroalimentaires à l’Université Guelph en Ontario, qu’il est temps que l’industrie agroalimentaire informe les consommateurs du contenu en OGM de ce qu’ils se procurent à l’épicerie.

Maryse Jobin a d’abord demandé à Sylvain Charlebois de l’Université Guelph de faire le point sur la situation au Vermont et ce que ça représente pour les consommateurs nord-américains.

Écoutez
null
© Susan Bubak

Il faut dire que l’industrie agroalimentaire en Amérique, qui utilise les produits génétiquement modifiés, a mis sur pied un organisme chargé de faire du lobbying auprès des gouvernements. Il s’agit de l’organisme CropLife.

« La vengeance des consommateurs » de Sylvain Charlebois dans le quotidien La Presse

Catégories : International, Internet, sciences et technologies, Politique
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.