L'Arctique en été

L'Arctique en été
Photo Credit: Découverte

Feu vert aux explosions sismiques sous-marines en Arctique du secteur énergétique

Share

Malgré l’opinion des Inuïts, la recherche d’énergie dans les eaux glaciales ira de l’avant.

Dans une lettre envoyée à une association inuite de Qikiqtani au Nunavut, le ministre canadien des Affaires autochtones, Bernard Valcourt, prétends qu’il ne voit aucune raison valable d’interdire la prospection sismique au large de la côte de l’île de Baffin.

Ces explosions sismiques sous-marines dans une région fréquentée par une importante vie marine pourront donc avoir lieu comme prévue plus tard cet été.

Des groupes inuïts et des localités le long de la côte est de l’île de Baffin ont manifesté leur opposition à la prospection sismique, craignant notamment que les bruits intenses ne perturbent la vie marine, dont ils dépendent.

Mais le ministre Valcourt voit les choses autrement : « Je ne vois ni le besoin ni l’avantage de suspendre la prospection sismique », a écrit le ministre dans sa lettre datée du 10 juin.

Le ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt
Le ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt © PC/Andrew Vaughan

Des ondes-chocs dangereuses pour la vie marine?

Plusieurs spécialistes des animaux sont d’avis que le type d’explosions sonores que veulent déclencher les compagnies pétrolières au large des côtes Arctique canadiennes sont très nuisibles pour des espèces menacées comme le rorqual bleu, la morue, le homard ou le crabe des neiges.

Les ondes sonores très puissantes peuvent désorienté ces espèces et étant donné que les mammifères marins, les baleines en particulier, dépendent essentiellement du son pour tous les aspects de leur vie.

Ce type d’ondes sonores peut créer des problèmes auditifs ou des dommages physiques qui peuvent conduire à des blessures ou même à des échouages collectifs.

Aide-mémoire

  • Plus tôt cette année, l’Office national canadien de l’énergie a conclu des audiences publiques sur la proposition d’un consortium de trois multinationales qui souhaitent effectuer de la prospection sismique au large de la côte est de l’île de Baffin.
  • Ce projet avait suscité une importante opposition des maires de cinq localités du Nunavut, de l’organisation régionale inuite de l’endroit ainsi de la Commission territoriale du Nunavut chargée elle-même de l’examen des répercussions de ces explosions sous-marines.
  • Les localités et groupes avaient notamment déploré le manque d’information et de consultations préalables à ces projets d’exploration.
    Wikipédia

    Wikipédia

Le ministère canadien des Affaires autochtones promet d’être vigilant

Le ministre Valcourt fait valoir que son gouvernement mène en ce moment une évaluation environnementale stratégique dans tous ce secteur afin de guider toutes les décisions sur le développement des ressources dans l’Arctique. Le programme de prospection sismique est justement à ses yeux un instrument qui peut contribuer à cette évaluation.

Okalik Eegeesiak, présidente de l'association inuït de Qikiqtani au Nunavut dans l'Arctique canadien.
Okalik Eegeesiak, présidente de l’association inuït de Qikiqtani au Nunavut dans l’Arctique canadien. CBC

Mme Okalik Eegeesiak, présidente de l’association de Qikiqtani à qui était destinée la lettre du ministre Valcourt, estime qu’aucun travail d’exploration ne devrait être mené avant la publication de cette évaluation environnementale.

« Nous estimons que ce travail doit être fait avant d’envisager toute demande. La plupart des questions des communautés inuites seront prises en compte dans cette évaluation », a-t-elle affirmé.

Okalik Eegeesiak n’écarte pas la perspective d’une contestation plus formelle de la part des Inuits devant les tribunaux. Les Inuits avaient notamment obtenu gain de cause contre un navire de recherche allemand en 2010 qui voulait effectuer des tests sismiques sous-marins.

Liens externes

Feu vert d’Ottawa à l’exploration énergétique dans l’Arctique – Radio-Canada

Mise en valeur des ressources énergétiques de l’Arctique – Office national de l’énergie

Pétrole et gaz naturel en Arctique – Wikipédia

Nos articles récents

Share
Catégories : Autochtones, Économie, Environnement
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*