Une première version de la voiture prototype autoconduite de Google navigue sur une route. Google espère voir ses voitures totalement autonomes prendre la route entre 2017 et 2019.

Une première version de la voiture prototype autoconduite de Google navigue sur une route. Google espère voir ses voitures totalement autonomes prendre la route entre 2017 et 2019.
Photo Credit: Associated Press

Les voitures autonomes sauveraient aux Canadiens 65 milliards

Share

Une première version de la voiture prototype autoconduite de Google navigue sur une route. Google espère voir ses voitures totalement autonomes prendre la route entre 2017 et 2019.

Selon le Conference Board du Canada, un « think tank » indépendant dont le travail est axé sur les tendances économiques. La technologie va bousculer nos déplacements en auto, la planification urbaine et le marché de l’emploi dans un horizon de 10 ans.

Mais, si votre voiture peut vous déposer à votre travail puis rentrer d’elle-même la maison, qu’allons-nous faire des espaces de stationnement du centre-ville? Aussi, combien de livreurs de courriers et de conducteurs d’autobus vont perdre leurs emplois?

Voilà quelques-unes des nombreuses questions auxquelles les Canadiens et leurs gouvernements devraient songer dès maintenant, selon les auteurs de ce nouveau rapport du Conference Board.

L’arrivée des véhicules automatisés est imminente. Google a lancé des prototypes sur les routes de Californie et d’ailleurs. On recense de nombreuses autres avancées au Royaume-Uni, à Singapour et dans d’autres pays qui donnent un coup d’accélérateur au développement de ces véhicules.
L’arrivée des véhicules automatisés est imminente. Google a lancé des prototypes sur les routes de Californie et d’ailleurs. On recense de nombreuses autres avancées au Royaume-Uni, à Singapour et dans d’autres pays qui donnent un coup d’accélérateur au développement de ces véhicules. © Google

Comment les Canadiens vont se mettre à basculer vers les véhicules autopilotés

Dans un futur plus proche au Canada, une flotte de taxis sans conducteur pourrait être mise à votre entière disposition. Ce sont des initiatives de ce genre d’abord commerciales dans le transport public et dans le transport en commun qui ouvriraient donc la voie à l’adoption massive par les Canadiens des véhicules sans conducteurs.

Selon le Conférence Board lorsque les 23 millions et quelques de voitures, autobus et camions auront tous été remplacés par des conducteurs « intelligents », cela va nous permettre d’économiser collectivement 65 milliards de dollars en raison d’une réduction des collisions, des embouteillages, des coûts de carburant et de perte de temps derrière le volant.

Mais cette conduite « intelligente » va aussi avoir des effets de grande portée sur de nombreux domaines de l’économie, allant d’une réduction de la demande de carburant à une nouvelle planification urbaine pour le marché du travail, selon le rapport du Conference Board du Canada.

© Éric Desrochers

En Chiffres…
Il y a 2 000 victimes de collisions par année au Canada, la plupart causées par une erreur humaine.

  • Les voitures autoconduites pourraient ainsi réduire, les collisions de plus de 90 % affirment, le Conference Board, économisant 37,4 milliards.
  • Les véhicules automatisés pourraient éliminer 5 000 000 000 heures par année que les Canadiens passent derrière le volant, une valeur de 20 milliards de dollars pour l’économie.
  • Les véhicules à conduite automatique pourraient réduire le besoin de posséder sa propre voiture économisant du coup 8 milliards de dollars par année en coûts reliés à la congestion, aux accélérations trop soudaines et à la nécessité de conduire à la recherche d’un stationnement.
    CBC News
    CBC News

Plus de détails

Automated Vehicles: The Next Disruptive Technology – Conference Board du Canada

Autonomous cars could save Canadians $65B a year CBC News

Share
Catégories : Économie, Environnement, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*