1001 fesses, parce que nous en avons toutes

1001 fesses, parce que nous en avons toutes
Photo Credit: Émilie Mercier

Émilie Mercier, photographe: Projet « 1001 fesses » pour démontrer le « beau » de TOUTES nos fesses

Émilie Mercier est photographe et plastigraphe professionnelle. Avec sa grande amie Frédérique Marseille, elle est à monter un projet fou, « 1 001 fesses », qui, à terme sera une collection de photographies hors du commun.

Émilie et Frédérique sont amies depuis toujours.

Fédérique a créé Artbangbang en 2013, un site de prêt d’œuvres d’art qui permet aux créateurs d’obtenir plus de visibilité pour leurs œuvres et aux collectionneurs de plonger dans leur passion sans y laisser leurs chemises, leurs hypothèques et tout ce qui s’en suit.

Le but de cette initiative est la démocratisation de l’art, que tout le monde puisse avoir chez soi une œuvre d’art. Si l’achat d’une œuvre d’art est souvent hors de portée, un prêt est beaucoup plus accessible; c’est la vision d’Artbangbang.

De son côté, Émilie fait de la photographie depuis bientôt quinze ans.

Elle se définit aussi comme « plastigraphe ». Elle transpose ses photographies sur de grands panneaux de bois, ou à même un mur.

Je dirais qu’on est deux femmes qui vivent, comme tant d’autres, certains complexes devant le méchant miroir. Un jour, en se serrant un bout de fesse entre les doigts pour prouver à l’autre les ravages d’une cellulite en pelure d’orange ou d’un bouquet de vergetures héritées de l’adolescence, on s’est dit: si on collectionnait 1001 fesses?
Émilie Mercier

Émilie prend les photos, capturant au passage la douceur, la sensibilité, la vulnérabilité et la beauté.

Disons qu’Émilie ne traque pas les corps; elle les apprivoise.
Frédérique Marseille

Qu’est-ce que le projet « 1 001 fesses »?

Les deux artistes tentent d’exposer toutes sortes d’arrière-trains afin que les irrégularités et les détails de chacun soient mis de l’avant.

Émilie Mercier et Frédérique Marseille
Émilie Mercier et Frédérique Marseille © Facebook

De nos jours, on est presque toutes obnubilées par nos fesses. Trop longues, trop grosses, trop molles, trop petites, trop plates. Vergetures et cellulite en extra et pourquoi pas des varices pour couronner le tout, tiens. On se regarde dans le miroir en déplorant notre manque de discipline quant aux heures à la piscine ou au jogging quotidien.
Émilie Mercier

Émilie Mercier est l’invitée au micro de Raymond Desmarteau.Écoutez

Catégories : Arts et spectacles, Santé, Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.