Le chef du Parti libéral fédéral Justin Trudeau accompagnait la candidate enceinte Christine Poirier à un événement électoral lundi matin à Montréal.

Le chef du Parti libéral fédéral Justin Trudeau accompagnait la candidate enceinte Christine Poirier à un événement électoral lundi matin à Montréal.
Photo Credit: Canadian Press

Justin Trudeau devait-il toucher ou non le ventre d’une candidate enceinte?

Share

Alors que la politique n’est souvent qu’une affaire d’images, deux photographies du chef du Parti libéral du Canada en campagne électorale provoquent des discussions surtout dans les médias anglophones du pays.

Superficielement, le chef politique libéral est connu pour ses cheveux bien coiffés, son relatif jeune âge (43 ans) et son nom de famille (son père est un ancien premier ministre canadien).

Voilà maintenant qu’il pourrait avoir cimenté dans l’esprit de plusieurs sa réputation de politicien très décontracté ou trop copain-copain quand il a touché lundi, lors d’un événement de campagne électorale, le ventre d’une femme enceinte à Montréal qui est une de ses candidates de circonscription.

Selon Ian Capstick, de MediaStyle, une firme de communications d’Ottawa., le geste délibéré démontrerait la volonté de Justin Trudeau de s’aventurer tout près du tracé de la ligne rouge qui permet aux candidats politiques d’embrasser les bébés, mais qui semble proscrire des contacts plus directs avec les femmes enceintes.

Cristine Poirier va donner naissance à son deuxième enfant dans seulement sept semaines donc bien avant le jour des élections, le 19 octobre prochain.

Un bébé peut devenir un accessoire politique, mais qu’en est-il d’une femme enceinte?

La candidate libérale Christine Poirier révèle que Justin Trudeau n’a pas demandé la permission avant de toucher son ventre. Cela est d’ailleurs quelque chose qui se produit plusieurs fois par jour avec des étrangers affirme-t-elle lorsqu’elle fait du porte à porte ces derniers jours dans les rues de Montréal.

Elle affirme toutefois qu’aucune autorisation n’était nécessaire dans le cas du chef de son parti : « Ce fut un geste normal parfaitement naturel et ça ne me dérange vraiment pas qu’il ait touché mon ventre », dit-elle.

Elle affirme que sa grossesse est un bon sujet de conversation avec les électeurs et que cela lui permet de présenter les politiques du parti sur les prestations pour enfants et la rend plus authentique.

La candidate libérale dans Laurier-Sainte-Marie, Christine Poirier

La candidate libérale dans Laurier-Sainte-Marie, Christine Poirier

Aide-mémoire…

  • Dans une autobiographie mêlant politique et anecdotes parues il y a près d’un an, Justin Trudeau parlait des bébés et des politiciens.
  • Selon lui, s’il faut chercher dans sa famille un modèle lui ressemblant, c’est du côté de son grand-père maternel que l’on doit regarder.
  • Il explique que James Sinclair, qui a été ministre libéral des Pêcheries dans les années 50, « était le parfait exemple du politicien de terrain, un homme qui adorait socialiser avec les gens, serrer des mains, écouter et embrasser des bébés de temps en temps. C’est le style de campagne de Jimmy, axé sur le porte-à-porte qui m’a servi de modèle parce que cela cadrait davantage avec ma personnalité. »
    Justin Trudeau au Stampede de Calgary en juillet 2014.
    Justin Trudeau au Stampede de Calgary en juillet 2014. © Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne

Justin Trudeau pris à partie pour une autre photo où il pose avec une femme aux seins nus

La semaine dernière, une photo prise en juillet 2014 que certains ont qualifiée de compromettante a refait surface. Elle montre le chef libéral lors du défilé de la fierté gaie à Toronto l’an dernier aux côtés d’une jeune femme aux seins nus.

La chroniqueuse du magazine Chatelaine, Katie Underwood, a qualifié cette photo « d’exactement le genre de message que les femmes canadiennes devraient recevoir, celui que les hommes peuvent être à l’aise avec la nudité.

Mais, Ezra Levant, qui a publié la photo sur Twitter, explique que Justin Trudeau révèle par cette photo son manque de «jugement personnel et politique. Pensez-vous que c’est comme ça que quelqu’un dans la vie publique doit agir. Que fait Trudeau? Est-il un homme sérieux, ou est-ce un Peter Pan qui ne veut pas grandir?»

Twitter

Twitter

Sur le même thème…

Mixed reactions to Justin Trudeau touching pregnant candidate’s belly – Metro News 

Justin Trudeau and the pregnant candidate: Too hands-on? – Toronto Star

The Campaign trail: What happened Monday – Ottawa Citizen

Le NPD n’a rien à proposer aux Québécois, soutient Trudeau – Radio-Canada 

Justin Trudeau vient fouetter ses troupes à Montréal – Radio-Canada

Comprendre le système politique canadien – RCI

Share
Catégories : Politique
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

*