Des dizaines de messages d'espoir ont été accrochés dans le parc Champlain

Des dizaines de messages d'espoir ont été accrochés dans le parc Champlain
Photo Credit: Radio-Canada

Le suicide ne recule pas, mais on le combat mondialement

Share

En cette Journée Mondiale de la prévention du suicide, l’Organisation Mondiale de la Santé  (OMS) fait une mise à jour des faits saillants concernant ce problème grandissant qui touche tous les pays et tous les âges. 

Principaux faits

  • Plus de 800 000 personnes se suicident chaque année.
  • Pour chaque suicide, on dénombre de nombreuses autres tentatives de suicide chaque année. Une tentative de suicide est le principal facteur de risque de suicide ultérieur dans la population générale.
  • Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans.
  • 75% des suicides surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • L’ingestion de pesticides, la pendaison et les armes à feu sont parmi les méthodes de suicide les plus répandues dans le monde.

Le suicide est l’une des priorités pour l’OMS en ce qui concerne la santé mentale. Dans le Plan d’action pour la santé mentale 2013-2020, les États Membres de l’OMS se sont engagés à s’efforcer d’atteindre la cible mondiale d’une réduction de 10% du taux de suicide dans les pays d’ici 2020.

Au Canada

Selon les chiffres les plus récents de Statistiques Canada, 3 728 canadiens se serait enlevés la vie en 2011 au pays. Ce nombre correspond à un taux de 10,8 personnes par 100.000 habitants ce qui représente tout de même, un recul par rapport aux années précédentes

Pour l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) le thème de cette année est « Merci de t’engager en prévention du suicide! Tu fais la différence.  » et suggère que nous jouons tous un rôle dans la prévention du suicide. La prévention du suicide commence par reconnaître les signes d’alerte tout en les prenant au sérieux. 

Malgré les récentes avancées, trois suicides par jour sont toujours enregistrés dans la province.

« Ce n’est surtout pas le temps de diminuer nos efforts et nos investissements. Au contraire, nous avons le devoir de continuer la lutte pour éradiquer ce problème et sauver davantage de vies », a dit M. Jérôme Gaudreault, directeur général de l’AQPS.

Le thème de la 13e Journée mondiale de prévention du suicide du Québec est «Merci de t'engager en prévention du suicide. Tu fais la différence».
Le thème de la 13e Journée mondiale de prévention du suicide du Québec est «Merci de t’engager en prévention du suicide. Tu fais la différence». © AQPS, Facebook

Une initiative pour réveiller les consciences

La cinéaste canadienne Patricia Chica a décidé dans le cadre de la Journée mondiale de la prévention du suicide de donner accès gratuitement à son court-métrage de fiction « Serpent’s Lullaby »  (La berceuse du serpent) dans lequel on évoque ouvertement des problématiques de santé mentale qui peuvent être à l’origine des pensées suicidaires.

«J’aimerais sensibiliser le spectateur autour du thème de la dépression et d’explorer les raisons pour lesquelles la douleur émotionnelle extrême peut conduire quelqu’un à commettre l’action ultime de mettre fin à leur vie. C’est un sujet très tabou. Je souhaite que cette fable poétique sur le suicide aide à apporter la lumière dans la vie des personnes aux prises avec des enjeux les plus sombres. Tendre la main à quelqu’un qui souffre peut vraiment faire une différence», nous confie la cinéaste Patricia Chica.

Si vous ou un de vos proches êtes en détresse, appelez sans frais, partout au pays, le 1 866 APPELLE (277-3553)

Share
Catégories : Santé, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*