Le premier ministre désigné, Justin Trudeau, sera assermenté mercredi.

Le premier ministre désigné, Justin Trudeau, sera assermenté mercredi.
Photo Credit: PC / Adrian Wyld

Un site web pour décrocher un emploi au sein du nouveau gouvernement de Justin Trudeau

Share

Des Canadiens qui ont voté en masse pour le Parti libéral veulent travailler pour le nouveau gouvernement fédéral.

Plus de 11.000 Canadiens ont répondu à l’appel lancé en ligne vendredi par le premier ministre désigné Justin Trudeau qui disait avoir besoin de travailleurs qualifiés et désireux de participer à la construction d’un nouveau gouvernement. Il précisait vouloir embaucher une équipe diversifiée de gens passionnés et qui travailleraient dur.

Or, dans les 12 heures suivant la publication de cet appel, plus de 3.000 personnes avaient déjà fait parvenir en ligne leur curriculum vitae. 48 heures plus tard, ils étaient plus de 11 000 à l’avoir fait.

Le porte-parole du Parti libéral, Olivier Duchesneau, affirme que les candidatures sont impressionnantes et qu’elles comprennent plusieurs chercheurs et plus de 1 500 candidats parlant trois langues ou plus.

« Il y a des gens qui ont 20, 30 ans d’expérience au sein du gouvernement et vous avez des avocats, vous avez des gens qui travaillent dans les ONG », a déclaré Olivier Duchesneau.

Justin Trudeau
Justin Trudeau lors de la campagne électorale 2015. © PC/Liam Richards

1 000 emplois à combler

 Olivier Duchesneau

Olivier Duchesneau

Il y aurait environ un millier d’emplois disponibles à Ottawa pour appuyer le travail des députés libéraux, des ministres ainsi que l’action du bureau du premier ministre.

Le Parti libéral est à la recherche de cadres supérieurs ainsi que des personnes ayant une expertise dans les communications, l’administration, les affaires parlementaires et de la politique. Jusqu’à présent, l’intérêt est réparti assez également dans toutes les catégories.

« M. Trudeau a déclaré que son gouvernement sera le gouvernement de tous les Canadiens. Vous savez qu’il est un exemple de la façon dont nous voulons faire les choses. Nous faisons les choses différemment, nous voulons être ouverts et nous voulons que tous les Canadiens puissent participer » a déclaré Olivier Duchesneau.

Avec autant de CV qui continuent à affluer, le parti devra répondre aux demandeurs prochainement afin de gérer les attentes et d’expliquer que le processus va prendre un peu plus longtemps que prévu, a-t-il dit.

Un processus de triage interne est déjà en cours afin de prioriser les soumissions pour trouver le personnel des ministres qui seront assermentés mercredi.

Aide-mémoire…
L’offre en ligne de travailler avec Justin Trudeau est novatrice, mais pas inédite.
En 2008, après la première victoire écrasante de Barack Obama, le président avait mis en place un site web de transition élaborée change.gov, qui comprenait une façon de postuler à des emplois ainsi qu’un accès aux communiqués de presse, et a des moyens d’interagir avec son groupe de travail sur la politique.
– David Zussman, qui a présidé les efforts de transition pour le premier ministre canadien Jean Chrétien en 1993 et en 1997, affirme dans une entrevue au magazine Macleans que l’initiative web de Justin Trudeau est intelligente: et qu’elle est une façon très moderne de faire face à tous ces curriculum vitae. En 1993, rappelle Zussman, le nouveau gouvernement libéral avait reçu plus de 3.000 d’entre eux, et le triage et l’examen s’était avéré un processus laborieux et fastidieux.

David Zussman

David Zussman

election-2015-3

Sur le même thème…

Liberals get more than 11,000 job applications – CBC

Justin Trudeau doit défendre sa capacité de jugement – Journal de Montréal

Justin Trudeau’s very Liberal hiring policy – Magazine Macleans

Share
Catégories : Politique
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Un site web pour décrocher un emploi au sein du nouveau gouvernement de Justin Trudeau
  1. Bonjour,
    J’ ai commence par faire du benevolat presqu’ a temps plein depuis 2013. J’ai commence au bureau national puis jeme suis jointe a diverses equipes locales, comme : Orleans, avec Mr Andrew Leslie, Ottawa- Vanier, Mr Mauril Belanger et Hull/Ahlmer avec Mr Greg Fergus.

    Maintenant que le parti est arrive au pouvoir, tous ont oublie mon existence et ce, malgre mes nombreuses demandes d’ aide et ma maitrise en travail social.

    Je suis deprimee quand je passe le matin devant le Parlement car je me suis battue pour ce parti mais maintenant tous m’ ignorent.

    Dieu merci il y aura d’ autres elections et je suis vraiment influente dans plusieurs communautes ethniques. Comme a dit un benevole decu :  » En politique, la vengeance est un plat qui seange tres, tres froid.  » C ‘ est tres vrai. Les electeurs ont une mémoire tres longue. Je crois que c’ est tres maladroit de la part des politiciens de penser que les gens ne comprennent pas. Il ne faut jamais rien prendre pour acquis dans ce beau monde ou l’ on vit. Un seul vote peut faire une difference.
    Je souhaite que CE commentaires puisse produire des echos car les liberaux oublient que 4 annees passent tres vite. Pour l’ instant Ils ont pouvoir, Ils ignorent plusieurs membres de minorites visibles qui les ont aide a prendre le pouvoir. En general, les minorites visibles votent pour les liberaux mais d’ apres ce que j’ ai deja entendu et aussi selon mes experiences avec le parti Liberal que j’ ai tant aide,je commence deja a me questioner sur mon prochain bulletin de vote. D’ ailleurs, plusieurs Issus des communautes ethniques se posent egalement la meme question.
    Bonne reflexion et tres coordialement !
    Marie-claire