Donald Trump profiterait des faiblesses de Barack Omaba dans le combat contre le terrorisme.

Donald Trump profiterait des faiblesses de Barack Omaba dans le combat contre le terrorisme.
Photo Credit: Randall Hill / Reuters

Le populiste Trump va-t-il vraiment devenir Président tout puissant?

Share

Donald Trump pourrait-il vraiment un jour avoir le pouvoir de lancer des missiles au nom de la nation la plus puissante au monde?

Hier, finalement, après s’être retenue pendant des mois, la Maison-Blanche s’est jetée dans le ring de la course présidentielle américaine en tentant de frapper le candidat Donald Trump à la mâchoire et en déclarant qu’avec ses propos islamophobes il s’est « disqualifié » pour la présidence.

La déclaration est celle de Josh Earnest, porte-parole de Barack Obama, qui a expliqué que le milliardaire qui brigue l’investiture républicaine ne pourrait pas être président après avoir proposé d’interdire l’entrée aux États-Unis aux musulmans.

Selon Josh Earnest, l’homme d’affaires « cherche à exploiter une part d’ombre […] et à jouer avec les peurs des gens » pour relancer sa campagne.

Donald Trump propose un « arrêt total et complet de musulmans entrant aux États-Unis

Le candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2016 a soulevé un tollé en proposant lundi la « fermeture totale » des États-Unis à tous les musulmans souhaitant s’y rendre jusqu’à ce que le Congrès américain « puisse comprendre ce qui se passe ».

L’interdiction d’entrée aux États-Unis s’appliquerait à tous les musulmans, incluant ceux qui font une demande de visa d’immigration et les touristes notamment canadiens.

Les Canadiens s’inquiètent

Cette proposition d’interdire aux musulmans l’entrée aux États-Unis a aussi été dénoncée dans les couloirs du parlement, mardi par plusieurs députés canadiens qui ont tour à tour qualifié la suggestion de Donald Trump de « pure folie », de « ridicule » ou de « déplorable » Donald Trump demeure en tête de la course à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de l’an prochain.

Des deux côtés de la frontière canado-américaine, à moins d’un an du scrutin américain, la question est donc soulevée avec une nervosité nouvelle : ce populiste pourrait-il se transformer en dangereux Président?

Écoutez
Donald Trump défend sa proposition d'interdire le droit d'entrée des musulmans aux États-Unis.
Donald Trump défend sa proposition d’interdire le droit d’entrée des musulmans aux États-Unis. © Randall Hill / Reuters

Les réactions du gouvernement canadien

Le premier ministre Trudeau tient une conférence de presse à la maison du Canada à Londres en novembre 2015.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré sobrement mardi que les Canadiens savent très bien où il loge, et il a rappelé que les Canadiens se sont clairement prononcés lors des récentes élections « contre la politique de peur et division », faisant référence aux déclarations de l’ex premier ministre canadien Stephen Harper notamment par rapport a l’interdiction du port du niqab au Canada dans certaines circonstances.

Stéphane Dion, député libéral de Saint-Laurent

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, disait hier se réjouir qu’au cours de la récente campagne électorale au Canada « on n’a jamais été aussi loin, quel que soit le parti [que] ce qu’on vient d’entendre aux États-Unis ». Puis il a échappé ce commentaire : « aucun parti politique ne pourrait s’approcher même d’un centième, même avec une perche olympique, de ce qui a été dit aux États-Unis ».

La ministre canadienne responsable des Institutions démocratiques, Maryam Monsef, une réfugiée afghane de confession musulmane arrivée au Canada en 1996, s’est quant à elle désolée des propos tenus par Donald Trump : « En tant que musulmane, en tant que Canadienne, en tant que femme, en tant que jeune, chaque fois qu’une personne fait un commentaire d’exclusion rempli de préjugés, c’est décevant et, d’une certaine manière, angoissant », a-t-elle offert.

L'antenne au sommet de la tour Trump à Toronto
L’antenne au sommet de la tour Trump à Toronto © Radio-Canada/Stéphane Blais

Avec la contribution de Doris Labrie, Alain Gravel, et Catherine Lachaussée de Radio-Canada

Sur le même thème

Canadian politicians condemn Donald Trump for plan to stop Muslims from entering U.S. – CBC

Donald Trump veut fermer les États-Unis à tous les musulmans – Radio-Canada 

Les propos de Donald Trump critiqués à Ottawa – Radio-Canada 

Share
Catégories : International, Politique
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*