Le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue britannique, David Cameron, au sommet du G20, en Turquie, le 15 novembre.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue britannique, David Cameron, au sommet du G20, en Turquie, le 15 novembre.
Photo Credit: PC / AP/Susan Walsh

Les premiers ministres canadien et britannique condamnent les idées de Donald Trump

Share

À quelques heures d’intervalle l’un de l’autre, Justin Trudeau et James Cameroun ont condamné l’homme d’affaires américain, le premier l’accusant indirectement de mener une politique de la peur irresponsable et le second d’encourager stupidement la discorde.

Lors d’une assemblée publique télévisée au Centre national des Arts d’Ottawa, présentée par le magazine Maclean’s, le premier ministre s’est fait demander ce qu’il pensait du candidat à l’investiture républicaine Donald Trump, qui a tenu des propos controversés notamment sur les musulmans.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a d’abord tenté d’éviter de donner son opinion sur une élection étrangère, ajoutant que le Canada devrait maintenir une relation avec le prochain président américain, peu importe sa couleur politique.

Mais quelques secondes plus tard, il a décoché une gifle de côté à Donald Trump en affirmant qu’il était content de pouvoir réaffirmer sa position sur les politiques de division prônées par certains politiciens et il a condamné de manière générale les politiciens qui font la promotion de « politiques de peur », qu’il a qualifiées « d’irresponsables et d’ignorantes ».

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, participant à une conversation devant public organisée par le magazine Maclean’s.
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, participant à une conversation devant public organisée par le magazine Maclean’s. Il estime que le précédent gouvernement canadien de Stephen Harper a souvent lui-même utilisé des mots durs, distribuant les coups à ses opposants. « J’ai adopté une approche très différente qui était beaucoup plus inclusive, plus amicale, plus concentrée sur l’écoute, sur l’engagement, sur la résolution de problèmes », a-t-il ajouté. © PC/Adrian Wyld

Faire peur et diviser

Justin Trudeau a précisé hier qu’il s’opposait fermement « aux politiques de division, de peur, d’intolérance » et à la « rhétorique haineuse ». La diversité ne rend pas les gens plus faibles, elle les rend plus forts, a martelé M. Trudeau.

« Si nous permettons aux politiciens de gagner en faisant peur aux gens, nous ne serons pas plus en sécurité. La peur ne rend pas (notre pays) plus sécuritaire, elle le rend plus faible », a-t-il déclaré.

Aide-mémoire
L’homme d’affaires Donald Trump, qui mène la course chez les républicains, s’est élevé contre l’immigration illégale et contre l’accueil de réfugiés, proposant d’interdire temporairement l’entrée de tous les musulmans aux États-Unis.
Lisez notre article : Le populiste Trump va-t-il vraiment devenir Président tout puissant?

© Randall Hill / Reuters

Pendant ce temps en Angleterre

Le premier ministre britannique David Cameron a affirmé que le favori républicain Donald Trump cherche la discorde qu’il est stupide et qu’il a tord au Parlement britannique mercredi.

David Cameron réagissait à des demandes de citoyens visant à interdire d’entrer en Angleterre Donald Trump en raison de sa proposition d’interdire les musulmans d’immigrer ou de visiter les États-Unis, projet qu’il a réitéré mardi lors d’un débat républicain mardi soir à Las Vegas.

« Je pense que ses remarques sont pleines de discordes… et s’il venait dans ce pays, nous serions unis tous contre lui », a déclaré Cameron lors de la période des questions à la Chambre des communes.

Plus d’un demi-million de Britanniques ont signé une pétition pour interdire Trump du Royaume-Uni.

« Le Royaume-Uni a interdit l’entrée à de nombreuses personnes pour les discours de haine. Les mêmes principes devraient s’appliquer à tout le monde qui souhaite entrer au Royaume-Uni « , dit la pétition.

À découvrir
Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens? – RCI

Réfugiés Syriens

RCI avec La Presse Canadienne et CBC

Sur le même thème

Trudeau évoque la charte des valeurs en commentant des propos de Trump – Radio-Canada

Trudeau critique les «politiques de peur» de Trump – Le Devoir 

Le premier ministre critique les «politiques de peur» de Donald Trump – Huffington Post 

Donald Trump is ‘divisive, stupid and wrong’ says David Cameron – Daily Mail 

Share
Catégories : Immigration et Réfugiés, International, Politique
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*