Le sénateur américain Ted Cruz.

Le sénateur américain Ted Cruz.
Photo Credit: Joshua Roberts / Reuters

Né au Canada, Ted Cruz peut-il légalement être Président américain?

Share

Ted Cruz, le très conservateur sénateur du Texas, obtenait 28 % de la faveur populaire après un décompte lundi soir de 94 % des votes lors les élections primaires républicaines de l’Iowa. Donald Trump, longtemps en tête dans les sondages, a recueilli environ 24 % des voix, tout juste devant Marco Rubio avec 23 %.

Durant une bonne partie de son premier mandat présidentiel, le président Barack Obama a dû démentir des affirmations erronées à l’effet qu’il est né au Kenya plutôt qu’aux États-Unis et que par conséquent la constitution américaine l’empêche d’être Président.

Maintenant, c’est au tour du sénateur républicain américain Ted Cruz, du Texas, qui lui est bel et bien né à l’extérieur des États-Unis, de devoir répondre à ceux qui affirment que seul un citoyen né aux États-Unis peut en être le Président.

Cruz, qui est né au Canada, maintient qu’il n’existe aucune barrière constitutionnelle en ce qui le concerne. Selon certains spécialistes, il pourrait effectivement devenir légalement le prochain Président tout comme Obama aurait pu le devenir même s’il était né au Kenya et non à Hawaï.

Donald Trump le 28 janvier 2016. Il a souvent accusé Barack Obama de ne pas être né aux États-Unis.
Donald Trump le 28 janvier 2016. Il a souvent accusé Barack Obama de ne pas être né aux États-Unis. © Rick Wilking / Reuters

Ce que dit la constitution

Deux dispositions de la constitution américaine sont sans équivoque : le candidat doit être âgé de 35 ans et être un résident des États-Unis depuis 14 ans.

La troisième qualification pour devenir président stipule qu’il ou elle doit être un « citoyen américain de naissance. » Le problème c’est que la constitution ne précise pas ce qu’elle entend par l’expression « natural-born citizen ». Le sénateur du Texas Ted Cruz est né au Canada d’une mère américaine et d’un père cubain.

Le Service de recherche du Congrès, l’organisme chargé de fournir des recherches faisant autorité à tous les membres du Congrès, a publié un rapport après l’élection de 2008 du Président Obama appuyant la thèse que « natural-born citizen » signifie la citoyenneté d’un enfant à sa naissance.

Or de l’avis de plusieurs spécialistes, sa mère lui a transmis automatiquement la citoyenneté américaine en vertu du droit du sang…

Un écran montre Ted Cruz vainqueur du caucus républicain en Iowa.
Un écran montre Ted Cruz vainqueur du caucus républicain en Iowa. © Jim Young / Reuters

Une tradition qui remonte à la nuit des temps coloniaux

Un récent éditorial dans le Harvard Law Review rédigé par deux avocats des partis démocrates et républicains, Neal Katyal et Paul Clement, qui ont travaillé pour les présidents Barack Obama et George W. Bush, respectivement affirme que « natural born » a une définition de longue date qui remonte à l’époque coloniale.

La common law britannique reconnaissait que les enfants nés à l’extérieur de l’Empire britannique restaient sujets britanniques.

En outre, le premier Congrès des États-Unis a adopté la loi sur la naturalisation de 1790, seulement trois ans après que la Constitution ait été écrite et qui déclare que les enfants nés à l’étranger de citoyens américains sont eux aussi des citoyens américains.

Le saviez-vous?
Les origines multinationales de Ted Cruz
Cruz est né à Calgary, au Canada, en 1970 de l’union de Rafael Bienvenido Cruz et d’Eleanor Darragh.
Son père est né à Cuba et n’était pas un citoyen américain au moment de la naissance de Cruz.
Mais sa mère, Eleanor, était une Américaine, née dans le Delaware, qui n’a jamais renoncé à sa citoyenneté américaine.
Cruz a déménagé aux États-Unis à l’âge de quatre ans.
En 2013, il a rendu publique son acte de naissance – ce qui a incité le Dallas Morning News de découvrir que le sénateur du Texas était non seulement un Américain, mais aussi un citoyen du Canada en fonction de son lieu de naissance.
Ted Cruz, qui a dit qu’il n’était jusque-là pas au courant de sa double nationalité a par la suite renoncé à sa citoyenneté canadienne.

Le candidat Donald Trump, entouré de deux de ses rivaux, Marco Rubio et Ted Cruz
Le candidat Donald Trump, entouré de deux de ses rivaux, Marco Rubio et Ted Cruz © Randall Hill / Reuters

RCI avec Political Fact et The Guardian

Sur le même thème

Cruz vainqueur en Iowa, Clinton gagne de justesse – Radio-Canada

Is Ted Cruz, born in Canada, eligible to run for president? – Political Fact 

Where was Ted Cruz born and does it matter for his presidential bid? – The Guardian 

Share
Catégories : International, Politique
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*