Le livre <em>Claude Jutra</em> d’Yves Lever

Le livre Claude Jutra d’Yves Lever
Photo Credit: Éditions du Boréal

Cinéphiles ébranlés : un grand cinéaste québécois était-il pédophile?

Share

30 ans après sa mort, une nouvelle biographie de Claude Jutra, un acteur, scénariste et réalisateur qui est considéré comme l’un des pères fondateurs du cinéma québécois, soutient qu’il était un pédophile et qu’il a eu des relations sexuelles avec des garçons aussi jeunes que 13 ans.

Le professeur et critique de cinéma, Yves Lever, qui est aujourd’hui à la retraite et qui a écrit la biographie, a confirmé à Radio-Canada dans une entrevue que selon son enquête Claude Jutra « aimait surtout les garçons de 14 ou de 15 ans et même plus jeunes ».

L’auteur affirme avoir mené plus de 30 entrevues pour écrire son livre, et que cinq ou six personnes qui étaient « très proches » de Jutra ont corroboré des cas spécifiques de pédophilie.

Le cinéaste Michel Brault en compagnie de Claude Jutra (archives)
Le cinéaste Michel Brault en compagnie de Claude Jutra (archives) © PC/TV5

Le critique du cinéma se dit surpris par la controverse

Yves Lever.
Yves Lever. Radio-Canada

Yves Lever se dit toutefois surpris par la controverse provoquée par les quatre pages dans son livre de plus de 200 pages portant sur les prétendus actes pédophiles du grand cinéaste québécois.

Lever, qui décrit Jutra comme une « source d’inspiration pour tout le monde » dans le monde du cinéma, affirme qu’il est bien conscient de l’importance des révélations dans son livre, mais il ne croit pas qu’elles vont ternir la réputation du cinéaste.

« Si nous nous plaçons dans (le contexte plus permissif ) des années 1960 et 1970, nous comprenons très facilement pourquoi aucune plainte n’a jamais été déposée. »

Le saviez-vous?
Le nom Claude Jutra est partout au Québec et au sommet du Cinéma
Le Québec compte une foule d’endroits portant le nom de l’illustre cinéaste tel : Croissant Claude-Jutra à Montréal, le parc Claude-Jutra à Montréal, la place Claude-Jutra à Repentigny, la rue Claude-Jutra à Québec, la rue Claude-Jutra à Lévis, la rue Claude-Jutra à Saint-Bruno-de-Montarville, la rue Claude-Jutra rue à Blainville au nord de Montréal.
Un grand prix et une soirée annuelle du cinéma portent son nom qui doit avoir lieu dans un mois: la Soirée des Jutra.

Le cinéaste québécois Xavier Dolan lors de la Soirée des Jutra en 2015, l'équivalent de la soirée des Oscars aux États-Unis. Photo

Le cinéaste québécois Xavier Dolan lors de la Soirée des Jutra en 2015. Photo : Radio-Canada

Réactions des organisateurs de la Soirée des Jutra

Ségolène Roederer
Ségolène Roederer. Radio-Canada

Ségolène Roederer, la directrice de Québec Cinéma , a déclaré qu’un comité se penchera sur les allégations de pédophilie, mais qu’il est important par-dessus tout de prendre le temps d’évaluer la situation.

« Nous devons réfléchir à la meilleure façon de poursuivre notre travail et de ne pas simplement réagir à certaines allégations qui ne sont pas prouvées pour l’instant, » dit-elle.

« Ce sont des allégations évidemment très dangereuses et graves que nous prenons avec beaucoup de sérieux, mais nous avons besoin de plus d’informations pour savoir de quoi il s’agit. »

À un mois pourtant de la présentation de la Soirée des Jutra, l’association Québec Cinéma devra rapidement prendre une décision si la soirée conservera son nom ou si elle continuera à remettre des Pris Jutra lors de « l’évènement ».

Aide-mémoire…
Claude Jutra est né en1930 à Montréal où il est mort en 1986.
Durant les années 1970 il signe Mon oncle Antoine, la pièce maîtresse de son œuvre.
Par la suite, il réalisera Kamouraska, adapté du roman d’Anne Hébert.
Les dernières années de sa vie ont été marquées par la perte progressive de sa mémoire causée par la maladie d’Alzheimer. Il s’est suicidé le 5 novembre 1986 en sautant du haut du pont Jacques-Cartier à Montréal.
Source : Wikipédia

Claude Jutra et l’affiche de Mon oncle Antoine
Claude Jutra et l’affiche de Mon oncle Antoine

RCI avec CBC et Radio-Canada

Sur le même thème

Pratiques pédophiles: Claude Jutra et les garçons – Journal de Montréal

Des allégations de pédophilie contre Claude Jutra secouent le monde du cinéma – Radio-Canada

Québec Cinéma se donne du temps pour décider du sort des prix Jutra – Radio-Canada 

Claude Jutra was a pedophile, new biography alleges – CBC

Quebec film industry shaken – National Post

Share
Catégories : Arts et spectacles
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*