Lutter contre le suicide chez les jeunes: 120 noms tatoués sur son bras
Photo Credit: Radio-Canada

Lutter contre le suicide chez les jeunes : 120 noms tatoués sur son bras

Le musicien manitobain Robb Nash de Winnipeg arbore fièrement aujourd’hui un bras droit couvert de 120 noms de jeunes Canadiens.

Reconnu pour son travail en prévention de l’automutilation et du suicide en parallèle à sa carrière musicale, Robb Nash reçoit régulièrement des messages écrits de jeunes songeant au suicide lors des spectacles qu’il donne avec son groupe.

À ce jour, il en a reçu 523. Ces tatouages représentent tout ce que cette confiance des jeunes représente pour lui.

Ces 120 noms sont ceux des 120 premiers messages, des messages d’appel à l’aide selon lui, des notes où l’on retrouve souvent des extraits de textes de ses chansons.

« I want to be able to show kids that are feeling suicidal, look, look at the names on my arm. These were all kids that were just like you. You’re not alone. They were also in that dark place, and they are still here today.»

Robb Nash

(trad.) Je veux pouvoir dire à ces jeunes qui songent à commettre l’irréparable : regardez, tous ces jeunes dont les noms sont tatoués sur mon bras étaient tous comme vous à un certain moment. Ils se voyaient au fond du gouffre. Ils sont toujours vivants.»

(Facebook)

(Facebook)

Qui est Robb Nash

Pourquoi plus de 300 élèves lui ont-ils remis leur message suicidaire?

Pourquoi a-t-il reçu des centaines de lames de rasoir de ceux et celles qui s’automutilaient?

Certains lui remettent des bouteilles de pilules et autres drogues. Pourquoi?

Robb Nash est en voie de devenir connu et reconnu au Canada non pas pour la carrière de musicien, carrière à succès soit dit en passant, mais pour la façon bien particulière avec laquelle il partage ses expériences de vie avec un jeune public. Il se produit dans des écoles secondaires, mais aussi dans des centres de détention ou de désintoxication pour jeunes partout au Canada, bénévolement.

Ses chansons se retrouvent régulièrement dans des palmarès et, grâce à ces succès, il canalise la puissance de la musique afin d’influencer positivement des jeunes au Canada, des jeunes à risque, des jeunes émotivement fragiles.

Robb Nash a renoncé pour le moment aux prestations pour grand public. À coups de 150 spectacles par année, il a parlé à près de 60 000 élèves un peu partout au pays, sans compter les 500 000 fans qui le suivent sur Facebook et YouTube.

Il touche à des sujets difficiles : dépendance aux drogues, automutilation, harcèlement physique ou sexuel et le suicide.

Son message, toujours le même, porte sur : découvrir le trésor en soi, ne pas focaliser uniquement sur ses échecs, ne pas croire que la vie n’est qu’une question de survie, trouver un sens à sa vie.

Tout ça avec dur rock solide, des paroles simples et plus d’une centaine de noms tatoués sur son bras droit.

RCI, CBC Man, YouTube, Robb Nash Band

Catégories : Arts et spectacles, Santé, Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*