Le premier ministre canadien Justin Trudeau à Varsovie pour le deuxième jour du sommet de l’OTAN.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau à Varsovie lors du sommet de l’OTAN en juillet.
Photo Credit: Reuters/Kacper Pempel

Une autre photo dénudée du premier ministre canadien Justin Trudeau

Cette fois, il s’invite torse nu sur une photo de mariage alors qu’il est en vacances sur une plage de la Colombie-Britannique.

Justin Trudeau a habitué les Canadiens à son style moins protocolaire et à une présence plus décontractée. Voici donc qu’il apparaît, torse nu en plein soleil, dans une photo de mariage prise sur une plage de Tofino, un village de la côte ouest de l’île de Vancouver réputée pour la qualité de ses plages qui attirent les surfeurs l’été.

Sur cette photo, on aperçoit Justin Trudeau en combinaison de surf, une planche à la main. Il s’apprêtait à quitter les lieux, mais a choisi de patienter quelques instants, le temps que la mariée et son cortège poursuivent leur chemin, raconte la photographe amateur Marnie Recker, qui a saisi le cliché.

« Au moment où il s’est aperçu qu’il allait empiéter sur le passage de la mariée, il s’est mis en retrait et a patienté respectueusement avant de pouvoir partir », raconte Mme Recker sur sa page Facebook.

La photographe souligne que la pose du premier ministre, la planche de surf sous le bras et la combinaison retroussée au niveau de la taille, colle parfaitement à « l’esprit Tofino ».

Le premier ministre Justin Trudeau, témoin involontaire d’un mariage sur une plage de Tofino, en Colombie-Britannique.
Le premier ministre Justin Trudeau, témoin involontaire d’un mariage sur une plage de Tofino, en Colombie-Britannique. © Marnie Recker Photography

Apparaître torse nu serait-elle la nouvelle marque de fabrique du premier ministre?

Il y a une dizaine de jours, à la fin du mois de juillet, des visiteurs de la grotte Lusk, dans le parc de la Gatineau, dans la province du Québec, ont aperçu Justin Trudeau torse nu, en pleine randonnée souterraine avec sa femme et leurs deux enfants.

Jim Godby, de Peterborough en Ontario, raconte que sa famille et lui se rendaient à la caverne Lusk, dans le parc de la Gatineau, la semaine dernière, quand ils ont vu Sophie Grégoire, son mari Justin Trudeau et deux de leurs enfants en sortir.

Le premier ministre, torse nu en raison de l’eau dans la caverne, a accepté de poser pour un égoportrait avec le fils de 13 ans de M. Godby.

Le jeune Alexander Godby pose avec le premier ministre Justin Trudeau à la fin juillet 2016 au Parc de la Gatineau. Photo : Offert par Jim Godby
Le jeune Alexander Godby pose avec le premier ministre Justin Trudeau à la fin juillet 2016 au Parc de la Gatineau. Photo : Offert par Jim Godby

C’est pas vrai !
Justin Trudeau pose complètement nu pour Playgirl !
Le site satirique journaldemourreal.com affirme dans un article récent qu’après avoir posé en compagnie de sa conjointe pour le magazine Vogue et avoir fait la une du Paris Match, le nouveau Premier ministre du Canada a accepté de se dénuder pour le magazine de charme, Playgirl, qui le place à la une de son édition du mois de janvier.
Lisez la suite

La fois où il était monté sur le ring

CBC

CBC

Les Canadiens se souviennent encore très bien de la première fois où ils ont aperçu leur futur premier ministre torse nu.

C’était en 2012 alors que Justin Trudeau était un simple député libéral. C’était lors de la pesée officielle avant de disputer un combat de boxe amical avec un sénateur du parti conservateur.

Lors de la pesée officielle cette semaine, les deux pugilistes avaient imité les boxeurs professionnels, en se livrant une guerre de mots.

Justin Trudeau, alors âgé de 40 ans, s’entraînait depuis plusieurs mois pour ce combat. Il affirmait avoir été initié à la boxe durant sa jeunesse par son père, l’ancien premier ministre Pierre-Elliott Trudeau.

Il avait fini par facilement battre le sénateur Patrick Brazeau par arrêt de l’arbitre dans ce combat de boxe caritatif qui avait pour but d’amasser des fonds pour la lutte au cancer.

Justin Trudeau vs Patrick Brazeau – Le combat de boxe

RCI avec les informations de Radio-Canada

Sur le même thème

Le premier ministre s’invite torse nu sur une photo de mariage à Tofino – Radio-Canada 

Justin Trudeau enfile ses gants de boxe pour une BD – RCI

Le premier ministre canadien Justin Trudeau poserait bientôt nu pour un magazine gay – RT 

Catégories : Politique, Société
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*