Leonard Cohen en concert

Leonard Cohen en concert
Photo Credit: AFP

La terre salue le départ d’un géant : le Canadien Leonard Cohen (1934-2016)

Share

La mort à 82 ans du chanteur-compositeur-interprète Leonard Cohen à la voix rauque et intime, aux paroles mélancoliques et au charme discret d’un gentleman frappe le monde entier.

Leonard Cohen en 2012
Leonard Cohen en 2012 © PC/The Canadian Press/Chris Young

« C’est avec grande tristesse que nous rapportons que le légendaire poète, auteur-compositeur et artiste, Leonard Cohen, est décédé. Nous avons perdu l’un des musiciens les plus respectés et prolifiques de l’industrie de la musique », peut-on lire sur la page Facebook de l’auteur.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le chanteur-compositeur-interprète, décédé à l’âge de 82 ans à Los Angeles, serait regretté par le Canada et le monde entier et qu’aucun autre artiste au pays n’avait une résonance artistique comparable.

Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts du Canada, a déclaré: «La voix distincte et la narration de Cohen à travers la musique ont exploré les thèmes de l’amour, de la perte et de l’espoir.

Un dernier album il y a deux semaines

L’annonce du décès de Cohen survient moins de 15 jours après la parution de son album You Want It Darker le 28 octobre dernier.

De dire Adam Cohen, auteur-compositeur interprète et fils de Leonard Cohen : « mon père a rendu l’âme paisiblement à sa résidence de Los Angeles en sachant qu’il avait réalisé ce qu’il considérait comme l’un de ses meilleurs albums. Il a écrit jusqu’à la toute fin, avec son humour bien à lui. »

Une mort annoncée depuis deux mois

Cette mort de l’artiste canadien se produit également deux mois après un article du New York Times dans lequel il annonçait se préparer à la mort et qu’il mettait de l’ordre dans ses affaires.

Handicapé par des douleurs au dos l’obligeant à rester alité de longues heures, il avait précisé dans cet article que l’époque de ses spectacles sur scène était derrière lui.

Leonard Cohen, lors d’une prestation au Royaume-Uni en 2013
Leonard Cohen, lors d’une prestation au Royaume-Uni en 2013 © Getty/Gary Wolstenholme

Il est applaudi une dernière fois par le monde entier

Cette mort à 82 ans du musicien de renommée mondiale Leonard Cohen suscite une ronde de condoléances sur la scène internationale et dans sa ville natale bien-aimée de Montréal.

Justin Timberlake décrit Cohen comme un «esprit et une âme incomparable».

« J’étais juste heureuse de pouvoir le connaître », a déclaré la compositrice Martha Wainwright, ajoutant qu’il a vécu une vie longue et incroyable.

« Un brillant artiste canadien est décédé aujourd’hui», a écrit l’acteur Kiefer Sutherland.

« L’un des plus grands, les plus profonds et les plus sages à jamais nous bénir avec ses chansons », a écrit le musicien Tom Morello.

Un de nos plus grands Montréalais

. (Neil Herland/CBC)

. (Neil Herland/CBC)

Des fleurs et des bougies ont été placées sur le seuil de l’ancienne demeure de Cohen, dans le quartier du Plateau-Mont-Royal, où les Montréalais se sont réunis tard hier soir pour faire leurs adieux et lui rendre hommage en chantant certaines de ses chansons les plus connues.

Cohen a touché la vie de nombreux Montréalais, même s’ils ne l’avaient jamais rencontré.

«Il semblait avoir une mission singulière pour chercher la vérité de façon désintéressée», a déclaré le Montréalais Joshua Levy.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a offert ses condoléances aux proches de Cohen, ajoutant que le Québec avait perdu un artiste de renommée internationale.

RCI avec CBC et Radio-Canada

Sur le même thème

Leonard Cohen s’éteint à 82 ans – Radio-Canada 

Leonard Cohen’s death strikes chord around the world – CBC 

Leonard Cohen’s Billboard Chart History, ‘Hallelujah’ & Beyond – Billboard 

Share
Catégories : Arts et spectacles, International
Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*