Crédit photo : AFP / HO

Trois quarts des consommateurs canadiens aujourd’hui font des recherches en ligne et 84 % vont chercher le produit spécifique en ligne avant de se présenter en magasin ou de le commander en ligne.
Photo Credit: AFP / HO

Trucs et attrapes des achats en ligne au Canada

Share

Selon la firme de gestion de transactions Moneris, les achats en ligne augmenteraient de 25 % durant tout le mois précédant le jour de Noël sur les sites des détaillants canadiens.

Aujourd’hui, lundi, est inscrit pour sa part dans les livres des commerçants comme étant la journée des cyberachats. C’est la journée  des milliers de Canadiens partent à la recherche d’aubaines du temps des fêtes.

Croyant faire une bonne affaire, des acheteurs en ligne vont en vérité être la proie d’une combinaison de trucs et d’astuces visant à leur faire croire qu’ils ont réalisé l’aubaine de l’année, et pourquoi pas, celle du siècle.

Regardez notre reportage – Durée : 6:28

Méfiez-vous des sites web qui augmentent les prix au cours d’une même visite

Certains sites vont gonfler à la hausse les prix d’un article au fur et à mesure que le consommateur poursuit sa visite sur ce site.

Les consommateurs qui constatent ces hausses ne s’attendent pas à de telles fluctuations de prix et les imputent la plupart du temps à une erreur d’affichage sur le site web. En fait, ces changements sont pilotés par le système de dépistage de l’adresse IP des visiteurs.

Le commerçant peut par exemple procéder au profilage de l’internaute et déterminer son profil socio-économique. Avec notamment les outils de géolocalisation, il peut déterminer que tel ou tel client habite un quartier plus riche de la ville comme Outremont ou Westmount sur l’île de Montréal et ainsi augmenter substantiellement les prix.

Grâce à l’adresse IP de l’ordinateur (l’adresse électronique de votre ordinateur), le site web identifie le visiteur qui a consulté une offre donnée lors d’une précédente visite, et plus le visiteur consulte l’offre, plus le prix monte!

Dans le but de créer un « faux » sentiment d’urgence et ce que les marketeurs appellent un appel à l’action auprès du consommateur, le site affiche ainsi des prix en constante croissance à chaque nouvelle visite de la même offre! Cette stratégie est particulièrement courante dans les sites de voyages (billets d’avion, chambres d’hôtel…), les sites de déstockage ou liquidation de marchandises.

Le saviez-vous?
Comment éviter les hausses de prix sur Internet
Utilisez un autre ordinateur lorsque vous avez pris votre décision d’acheter
Consultez l’offre sur un support mobile (téléphone intelligent, tablette)
Désactivez les témoins (cookies)

Naviguez incognito en changeant l’adresse IP
Naviguez incognito en changeant l’adresse IP pour éviter les augmentations de prix ou profiter des meilleurs rabais. © iStock

La fraude, plus facile sur les réseaux sociaux?

Les médias sociaux risquent de rendre la fraude encore plus accessible, selon Sylvain Sénécal, professeur à HEC Montréal et titulaire de la Chaire de commerce électronique.

Pour les fraudeurs, cela devient quasiment plus facile qu’avant. On peut mettre en place différents éléments comme de belles photos ou des offres alléchantes, et on peut disparaître facilement.

En 2015, les Canadiens ont dépensé 28,8 milliards de dollars pour leurs achats en ligne. Uniquement au Québec, c’est 8 milliards de dollars, une hausse de 22 % par rapport à l’année précédente.

La fraude sur les transactions en ligne prend également de l’expansion. Dans le monde, la valeur des transactions frauduleuses passera de 10,7 milliards de dollars en 2015 à 25,6 milliards en 2020.

RCI avec la contribution de Sandra Gagnon, Olivier Bachand, Alain Gravel, Yvan Lamontagne, Martin Jolicoeur et Bis Petitpas de Radio-Canada

Sur le même thème

Comment et pourquoi les prix augmentent-ils? – RCI

6 trucs des magasins pour vous faire dépenser plus – Radio-Canada 

Il n’a jamais reçu la table commandée sur Facebook – Radio-Canada 

Le commerce électronique prospère au Canada – Radio-Canada 

Share
Catégories : Économie, Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*