L’Office national de l’énergie a récemment approuvé le projet de raccordement sous le lac Érié du promoteur, ITC Lake Érié LLC

L’Office national de l’énergie a récemment approuvé le projet de raccordement sous le lac Érié du promoteur, ITC Lake Érié LLC
Photo Credit: Radio-Canada

Énergie électrique : une partie de la Pennsylvanie dépend de l’Ontario pour son électricité!

Share

L’Office national de l’énergie (ONE) a récemment approuvé le projet de raccordement sous le lac Érié. Ce projet comprend une interconnexion bidirectionnelle pour le transport de 1000 mégawatts d’électricité et des installations connexes pour transporter l’électricité entre l’Ontario et l’État de Pennsylvanie aux États-Unis.

42 conditions imposées au promoteur

L’ONE a voulu rassurer la population canadienne en soulignant le fait que ce projet est dans l’intérêt public, sous réserve de 42 conditions imposées au promoteur ITC Lake Erie LLC.

Étant donné l’hostilité habituelle du public à l’égard de ce type de projet dont les effets sont très souvent jugés dévastateurs pour l’environnement, l’ONE a également souligné qu’il tient compte non seulement des implications environnementales, mais aussi de la sécurité et des questions socio-économiques.

L’Office mentionne aussi que le promoteur a pris des engagements, notamment en ce qui concerne les conditions qui lui ont été imposées, et que les effets négatifs du projet sur l’environnement seront amoindris.

Il va permettre de transporter 1000 mégawatts d’électricité à ±320 kilovolts sous forme de courant continu à haute tension sur quelque 117 km, en plus des installations connexes.

L’électricité pourra ainsi être transportée entre Nanticoke, dans le comté de Haldimand en Ontario, et le comté d’Erie en Pennsylvanie, aux États-Unis.

Ce projet constituera la première interconnexion directe entre le marché de l’Independent Electricity System Operator en Ontario et celui de PJM Interconnexion LLC, qui coordonne le transport d’électricité dans 13 États et le District de Columbia qui représente plus de 61 millions de clients potentiels.

Le lac Érié à Kingsville
Le lac Érié à Kingsville © ICI Radio-Canada/Marine Lefèvre

Un projet porteur d’emplois approuvé par les groupes autochtones

La décision de l’Office national de l’énergie d’approuver le projet arrive après une audience publique et un examen de la preuve présentée par le promoteur et les participants.

L’ONE, qui réglemente la construction et l’exploitation des LIT, ainsi que l’exportation du pétrole à partir du Canada, est satisfaite du programme de consultation du promoteur auprès des 33 groupes autochtones susceptibles d’être touchés par le projet, et de son engagement à poursuivre la consultation tout au long de la vie du projet.

Le promoteur avait en effet rencontré ces groupes avant l’audience, afin d’expliquer son processus de réglementation et la façon d’y participer, en plus de donner de l’information sur le programme d’aide financière aux participants.

Selon les éléments de preuves fournis par ce promoteur, l’Office, qui a estimé que le projet n’est pas susceptible d’avoir des effets négatifs importants sur l’environnement, a également déterminé que ce projet profiterait largement aussi bien aux Autochtones qu’aux économies locale, régionale et provinciale.

Bien plus, le projet pourrait conférer davantage de souplesse aux deux grands marchés pour répondre aux besoins énergétiques en évolution et accroître l’efficience du marché pour l’Ontario et ses abonnés.

Le coût en capital estimatif total de la partie de 49 km en sol canadien du projet s’élève à 543,5 millions de dollars.

Selon le promoteur, la construction du projet en Ontario engendrera 21,4 millions de dollars en revenus d’emplois, 38,2 millions de dollars en produit intérieur brut, 8,8 millions de dollars en recettes fiscales et un total de 331 emplois.

Ça survient à un moment où les Ontariens sont écrasés par des tarifs d’électricité particulièrement élevés. Ainsi la première ministre Kathleen Wynne, a promis un « rabais permanent » de 8 % sur les factures et une diminution supplémentaire pour les abonnés en zone rurale.

Hausse des tarifs d’électricité en Ontario en 10 ans
Hausse des tarifs d’électricité en Ontario en 10 ans © ICI Radio-Canada Ontario

À lire aussi :

Électricité : payer selon l’heure de la consommation?

Autre difficile journée pour les Canadiens privés d’électricité

10ième anniversaire de la mégapanne d’électricité

Share
Catégories : Économie, Environnement, International, Société
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*