Un panneau « Drones interdits » de Transport Canada.     Photo : ICI Radio-Canada/Nathalie Tremblay

Un panneau « Drones interdits » de Transport Canada. Photo : ICI Radio-Canada/Nathalie Tremblay

Le Canada serre la vis aux envolées folles des drones récréatifs

Interdiction de voler trop haut ou trop près : même les drones du poids d’un petit oiseau sont touchés.

Le Canada vient de dévoiler sa nouvelle réglementation attendue depuis plus de deux ans sur l’utilisation des drones de loisir, un secteur en pleine explosion. L’ensemble de cette réglementation concerne les drones dont le poids dépasse 250 g et qui ne pèsent pas plus de 35 kg.

L’altitude maximale des envolées sera dorénavant limitée à seulement 90 mètres et tout vol à moins de 75 mètres de bâtiments, de véhicules ou de personnes se voient maintenant interdits. Il demeurera interdit aussi de s’approcher à moins de 9 kilomètres d’un aéroport, héliport, aérodrome ou base d’hydravion et de faire voler un appareil de nuit.

Votre drône ne pourra plus se comporter en OVNI et devra aussi être bien identifié. Les propriétaires de drônes au Canada devront donc veiller dorénavant à inscrire leurs coordonnées (nom, adresse, téléphone) directement sur l’appareil.

Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 3.000 dollars canadiens ce qui est l’équivalent d’un peu plus de 2 100 euros. Cette nouvelle réglementation ne concerne pas les utilisations professionnelles et commerciales.

Les drones récréatifs au Canada ne pourront plus jouer aux OVNIS – 4:55

Une législation très attendue des opérateurs professionnels

Le ministre des Transport annonce les nouveaux règlements.
Le ministre des Transport annonce les nouveaux règlements. © Frank Gunn/Canadian Press

Les opérateurs de drones commerciaux fondaient beaucoup d’espoir sur la révision de la réglementation promise depuis deux ans par Transports Canada, réglementation qui visent à mettre fin aux vols illégaux.

Le ministre canadien des Transport, Marc Garneau, affirme que les Canadiens dans leur ensemble ne prennent pas « à la légère le fait que l’utilisation des drones représente un risque accru pour la sécurité aérienne ».

Il espère que les nouvelles restrictions vont réduire le nombre d’incidents impliquants des drones récréatifs ».  Au Canada, les incidents qui impliquent ces types d’appareils sont passés de 41 en 2014 à 148 en 2016.

La police néerlandaise a entrainé des aigles pour intercepter des drones possiblement dangereux qui survolent des zones interdites.
La police néerlandaise a entrainé des aigles pour intercepter des drones possiblement dangereux qui survolent des zones interdites. © KOEN VAN WEEL

RCI avec la contribution de Doris Larouche et Marie Villeneuve de Radio-Canada

Sur le même thème

Sécurité et respect de la vie privée au centre des règles sur les drones – RCI

Le Québec, roi des drones volants illégaux au Canada – RCI

L’inquiétude au sujet des drones gagne de l’altitude au Canada – RCI

Quand les agriculteurs canadiens se transforment en aviateurs – RCI

Catégories : Internet et technologies
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.