Janine Sutto

Janine Sutto
Photo Credit: Radio-Canada

La comédienne québécoise bien-aimée Janine Sutto s’éteint à 95 ans

Share

La grande dame de théâtre Janine Sutto n’est plus. Elle est décédée à 95 ans. 

Janine Sutto (au centre), accompagnée de sa fille Mireille Deyglun et de Donald Pilon, aux funérailles de l’acteur Jean Besré, le 17 mars 2001
Janine Sutto (au centre), accompagnée de sa fille Mireille Deyglun et de Donald Pilon, aux funérailles de l’acteur Jean Besré, le 17 mars 2001 © PC/Jacques Boissinot

Celle qui a fait rire et pleurer des générations est décédée vers 5 h mardi matin de cause naturelle, dans un centre de soins palliatifs de Montréal, selon des informations communiquées par son gendre, l’ancien journaliste Jean-François Lépine.

« C’est une femme qui a vécu entièrement » – Entrevue avec Jean-François Lépine ce matin

Entrée aux soins palliatifs vendredi dernier, Mme Sutto est morte « entourée des siens, de ses petits-enfants, de moi, de mon mari, des amis qui sont venus la voir jusqu’à la fin », a confié la comédienne Mireille Deyglun et fille de Mme Sutto qui a passé les dernières heures à son chevet.

« J’ai dormi avec elle, et à un moment donné je me suis aperçue qu’elle était partie. Elle était toute chaude, toute sereine. Elle est partie en douceur. Elle est allée vraiment au bout d’elle-même », poursuit Mme Deyglun.

« Je peux dire qu’elle s’est accrochée. Cette nuit, je lui ai vraiment dit qu’il fallait qu’elle parte, parce que c’était trop et qu’il fallait qu’elle se repose. Elle se repose bien maintenant. »

Pour bien des Québécois, cette dame incarnait le théâtre avec un grand T

Janine Sutto lors de l’enregistrement d’un radioroman à Radio-Canada en 1945 Photo : BAnQ/Conrad Poirier
Janine Sutto lors de l’enregistrement d’un radioroman à Radio-Canada en 1945 Photo : BAnQ/Conrad Poirier

Pendant 75 ans, elle a été une artiste d’une grande polyvalence, campant des centaines de personnages, autant populaires que classiques, sur scène, à la radio et à la télévision.

Les premiers pas de Janine Sutto sur les planches remontent à 1940, dans plusieurs petits rôles au sein d’une troupe de théâtre semi-professionnelle.

Janine Sutto aura finalement joué dans plus d’une centaine de pièces au cours de sa carrière. Les Québécois la connaissaient aussi pour ses apparitions à la télévision. Parallèlement à ses nombreux rôles au théâtre, elle est demeurée active à la télévision pendant toute sa carrière.

On se souvient ainsi d’elle dans les téléromans Joie de vivre, Septième nord et, le plus célèbre, Symphorien, où elle incarnait Mlle Berthe L’Espérance aux côtés de Gilles Latulippe, sur les ondes du télédiffuseur privé TVA.

Elle a d’ailleurs retrouvé Gilles Latulippe à la Télévision de Radio-Canada plusieurs années plus tard dans la série Poivre et Sel.

Janine Sutto personnifie Margot dans « Maman chérie » en 1997. Photo : Radio-Canada/Jean Bernier
Janine Sutto personnifie Margot dans « Maman chérie » en 1997. Photo : Radio-Canada/Jean Bernier

Entrevue avec Janine Sutto – Juin 2015 – Indépendant – 7:26

Regardez la dernière grande entrevue de Janine Sutto en juin 2016
Janine Sutto se confie à André Robitaille – Radio-Canada

Un peu d’histoire…
– Janine Sutto est née en France, à Paris, en avril 1921.
– Ses parents travaillaient pour les studios de cinéma Pathé.
– Son père était en fait l’associé de Charles Pathé, un pionnier important du cinéma français, et sa mère était la secrétaire de ce dernier.
– Sa famille a immigré au Québec en 1929, après avoir été ruinée en bourse.

Une murale rendant hommage à la comédienne québécoise Janine Sutto a été dévoilée en octobre dernier dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal.
Une murale rendant hommage à la comédienne québécoise Janine Sutto a été dévoilée en octobre dernier dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal.
Janine Sutto
Janine Sutto © Radio-Canada

RCI avec Radio-Canada et Wikipédia

Sur le même thème

Des personnalités du monde artistique de la région rendent hommage à Janine Sutto – Radio-Canada

Janine Sutto s’éteint – Radio-Canada

Janine Sutto, une des rencontres les plus touchantes de ma carrière – Radio-Canada

Gilles Latulippe, selon Janine Sutto – Vidéo – Radio-Canada

Share
Catégories : Arts et spectacles, Société
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

*