SisterSpace: un premier site de prévention de surdose pour femmes seulement ouvre ses portes à Vancouver
Photo Credit: PC / Jonathan Hayward

SisterSpace : un premier site de prévention de surdose pour femmes seulement ouvre ses portes à Vancouver

C’est vraiment une première. SisterSpace, le tout premier site de prévention de surdose et d’injections contrôlées « pour femmes seulement », ouvre ses portes dans le quartier dur du Downtown Eastside de Vancouver.

SisterSpace pourra accueillir 15 femmes à la fois dans un environnement sécuritaire et contrôlé.

Vulnérables

Selon les instigateurs de ce projet, qui ouvre ces jours-ci, un site d’injections contrôlées pour femmes seulement est un lien essentiel quand vient le temps de venir en aide aux usagères d’opiacés en moment de crises et de surdoses.

« Women are different. We’ve tried to make this space responsive to that : accessible, friendly, comforting to women. (Trad. : Les femmes sont différentes. Nous avons tenté de tenir compte de ces différences en mettant sur pied notre centre. Nous le voulions accessible, convivial et réconfortant pour les femmes). »

Janice Abbott, directrice de Atira Women’s Resource Society

Janice Abbott, directrice de Atira Women’s Resource Society. ((Samantha Garvey/CBC)

SisterSpace offrira des soins de base et de première nécessité, dont la gestion au quotidien de maladies chroniques, les tests de grossesse, le dépistage et le traitement de maladies transmises sexuellement. De plus, le personnel a été formé pour administrer de la naloxone, un antidote au fentanyl.

Pour en savoir plus sur le Downtown Eastside.

RCI, CBC, PC

Catégories : Internet et technologies, Santé, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.