Timbre à l’effigie de Dollard des Ormeaux, émis par Postes Canada en 1960.

Timbre à l’effigie de Dollard des Ormeaux, émis par Postes Canada en 1960. Ce héros de la Nouvelle-France né en 1635 en France (à Ormeaux, en Île-de-France) est mort à la Bataille de Long Sault, en Nouvelle-France, en mai 1660 alors qu'il tentait de protéger l'île de Montréal d'une attaque d'Amérindiens Iroquois.
Photo Credit: Bibliothèque et Archives Canada

Quelles sont les origines de la poste et des premiers timbres au Canada?

Share

Nous répondons à cette « Bonne Question » cette semaine d’une internaute d’Algérie

Le facteur québécois François-Xavier Giroux en uniforme en 1894 - Bibliothèque et Archives Canada

Le facteur québécois François-Xavier Giroux en uniforme en 1894 – Bibliothèque et Archives Canada

L’histoire de la poste au Canada commence vers la fin  du XVIIe siècle. Bien qu’il n’existait pas de service postal pour la population générale en 1693, on sait qu’un dénommé Pedro da Silva, un citoyen portugais habitant Québec, touchait alors un paiement pour le transport d’un paquet de lettres entre Montréal et Québec. Le premier service postal régulier fut envisagé en 1721, mais considéré comme trop coûteux et ce n’est qu’en 1734 qu’il vit le jour à l’occasion de la création de la première route entre Québec et Montréal.  Le tarif était de 10 sols pour une lettre entre les deux villes et de 5 sols pour Trois-Rivières

Ce premier service postal officiel, était sous le contrôle du gouvernement britannique. Ce ne sera qu’en 1867, lors de la création du Canada, que le nouveau gouvernement canadien créer le Département des bureaux de postes qui entre en service le 1er avril 1868.

Le Canada respecte sensiblement les mêmes normes d’expédition que celles en usage en l’Angleterre, introduites par Sir Rowland Hill, qui avait eu l’idée de fixer des tarifs postaux selon le poids des lettres et des colis plutôt qu’en fonction de la destination parcourue. C’est aussi à Sir Rowland Hill que l’on doit le premier timbre-poste au monde en 1840.

Avant cela, on s’acquittait en argent sonnant des frais d’expédition de courrier. Le paiement anticipé des frais postaux au moyen de timbres adhésifs a connu un tel succès en Grande-Bretagne qu’il a rapidement été adopté par de nombreux pays, dont les provinces au Canada à partir de l’année 1851. Au début, chaque province émettait donc des timbres, mais à la création formellement du Canada, cette responsabilité va être remise dans les mains du gouvernement du Canada.

Écoutez
Lettre postale à l’effigie d’Édouard VII complété par un timbre à l’effigie de George V
Lettre postale à l’effigie d’Édouard VII complété par un timbre à l’effigie de George V

Conception du premier timbre entièrement canadien

Le tout premier timbre-poste canadien.
Le tout premier timbre-poste canadien. © Poste Canada

Conçu par Sandford FLEMING, le premier timbre-poste canadien est émis le 23 avril 1851.

Il vaut trois pence et représente un castor. Il s’agit en fait du tout premier timbre-poste imagé au monde.

Auparavant, les timbres représentaient surtout des chefs de gouvernement ou différents emblèmes officiels où se mélangeaient croix, drapeaux et épées.

Un timbre presque centenaire qui soulignait en 1917 le 40e anniversaire du Canada.
Un timbre presque centenaire qui soulignait en 1917 le 40e anniversaire du Canada.

Un peu d’histoire plus récente…

  • En juin 1858, un service postal exprès fiable, le Pioneer Fraser River Express est établi en Colombie-Britannique.
  • En juillet 1858, la célèbre Wells Fargo & Co. met sur pied un service exprès entre San Francisco et la ville canadienne de Victoria.
  • Au moment de la naissance du Canada en 1867 on adopte la « Loi sur la réglementation du service postal » qui entre en vigueur en 1868 et qui prévoit la création d’un système postal uniforme pour l’ensemble du nouveau pays.
  • Les tarifs postaux sont établis à 3 ¢ par ◊ once pour les lettres, 2 ¢ pour enregistrer une lettre, 6 ¢ pour poster une lettre aux États-Unis 12◊¢ pour la Grande-Bretagne ou Terre-Neuve.
  • Le 9 juillet 1918, Katherine Stinson devient la première femme à transporter officiellement le courrier par avion lors d’un vol effectué entre Calgary et Edmonton, en Alberta.
  • Le 3 mars 1919, le premier vol postal international en Amérique du Nord est effectué entre Vancouver en Colombie-Britannique et Seattle dans l’État de Washington.
  • Le 14 juin, John Alcock et Arthur Whitten-Brown effectuent le premier vol postal transatlantique sans escale à partir de St-Jean Terre-Neuve jusqu’à Clifden en Irlande. Le vol dure 16 heures et 12 minutes.
  • Aujourd’hui, les lettres ordinaires sont livrées dans les deux jours ouvrables au sein d’une ville, dans les trois jours ouvrables au sein de la province et dans les quatre jours ouvrables à l’échelle nationale.

RCI avec Wikipédia et Poste Canada

Allez! Posez-moi une question sur le Canada : Stéphane.parent@radio-canada.ca

column-banner-stephen

En complément

Une chronologie de l’histoire postale du Canada – Musée de l’histoire

Le service postal – L’encyclopédie canadienne

Postes Canada au début du XIXe siècle – Histoire du Québec

Share
Catégories : Histoire
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Quelles sont les origines de la poste et des premiers timbres au Canada?
  1. Avatar JAMET Paul dit :

    A la question de l’interviewée concernant le nombre de bureaux de poste au Canada, l’animateur Stéphane Parent répond qu’il y a quelque 1600 bureaux de poste au Canada.

    En France, en 2015, le nombre de bureaux de poste, gérés en propre par La Poste, s’élève à 9 254. Il convient d’ajouter 7829 points de contact gérés en partenariat avec des collectivités locales (agences postales communales) et des commerçants (relais poste). Si on y ajoute 28 points de contact à statut particulier, ce sont pas moins de 17111 points de contact qui accueillent chaque jour 1,6 million de clients.

    Un maillage impressionnant, particulièrement dense ! Signalons également que 260 000 postiers entrent chaque jour en relation avec 65 millions de personnes !

    La Poste assure quatre missions de service public : la distribution du courrier 6 jours sur 7 au domicile de tous les Français assurée par 85 000 facteurs, la contribution à l’aménagement du territoire, le transport et distribution de la presse et l’accessibilité bancaire.

1 Pings/Trackbacks pour "Quelles sont les origines de la poste et des premiers timbres au Canada?"
  1. […] Quelles sont les origines de la poste et des premiers timbres au Canada? Le premier service postal régulier fut envisagé en 1721, mais considéré comme trop coûteux et ce n’est qu’en 1734 qu’il vit le jour à l’occasion de la création de la première route entre Québec et Montréal. […]