375 BERCEUSES POUR MONTRÉAL
Photo Credit: Berceurs du temps

375 berceuses pour Montréal – Une installation dans l’arrondissement de Ville-Marie

À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, le collectif les Berceurs du temps et le Goethe-Institut présentent 375 berceuses pour Montréal, une installation sonore participative qui invite à un voyage à bord d’une chaise berçante.

Oui, vous avez bien lu, d’une chaise berçante. Certains diraient fauteuil berçant ou, plus prosaïquement, rocking-chair, mais, nous, ici, nous avons été bercés dans nos enfances dans des chaises berçantes.

La chaise berçante, lieu de quiétude et de berceuse

Dans un espace-temps suspendu, en contraste avec l’agitation urbaine, ce projet va à la rencontre des citoyens et de leurs berceuses tout en activant la mémoire de quatre lieux historiques de l’arrondissement de Ville-Marie.

Posée dans différents parcs du 28 juillet au 19 août, l’installation permettra de recueillir et de partager 375 chants pour dresser un portrait de Montréal d’aujourd’hui à travers le patrimoine collectif de ses habitants.

Des chaises berçantes et chantantes

L’installation pour enregistrer les berceuses à être intégrées aux chaises berçantes (Photo: Sarah Dell’Ava)

Des chaises berçantes équipées de haut-parleurs invitent les  passants à découvrir des berceuses enregistrées en différentes langues, tout en se reposant dans les chaises.

Les artistes du collectif les Berceurs du temps seront présents pour enregistrer les berceuses des passants qui voudront collaborer à l’œuvre participative.

Le projet prend son envol le vendredi 28 juillet au square Dorchester (vendredi 28 juillet, de 12 h à 18 h et samedi 19 août de 15 h à 20 h) puis ce sera à la place de La Dauversière (samedi 29 juillet de 15 h à 20 h et vendredi 18 août de 12 h à 18 h), à la place de la Paix (vendredi 11 août de 12 h à 18 h) et enfin à la place Sun-Yat-Sen (samedi 12 août de 15 h à 20 h)

Qui sont ces Berceurs du temps?

Sarah Dell’Ava, Ilya Krouglikov et Wolfram Sander créent des espaces poétiques qui multiplient les moments de partage et de vivre ensemble.

Les membres du collectif allient les pratiques scéniques, sonores et visuelles autour de leur intérêt commun pour la voix comme vecteur de relation.

Ilya, Sarah et Wolfram (égo portrait)

Sarah Dell’Ava, Ilya Krouglikov et Wolfram Sander se sont regroupés autour d’un téléphone, le temps d’une conversation avec Raymond Desmarteau.

Écoutez
Catégories : Arts et spectacles, Histoire, International, Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.