Deuxième émission de la série « Les oiseaux du Canada » de Postes Canada
Photo Credit: Postes Canada

Deuxième émission de la série « Les oiseaux du Canada » de Postes Canada

Share

Postes Canada présentait au début du mois le deuxième volet de sa série triennale sur les oiseaux du Canada.

Cette émission de cinq timbres représente des oiseaux que des provinces et territoires ont choisis comme emblème.

Les oiseaux à l’honneur en 2017

Geai bleu (Île-du-Prince-Édouard)

Geai bleu (Encyclopédie canadienne/ (Corel Professional Photos).

C’est un oiseau que l’on peut apercevoir dans les forêts du sud du Canada, de l’Alberta jusqu’aux provinces atlantiques.

Avec son manteau coloré distinctif et ses étranges habitudes migratoires, on le voit toute l’année à l’Île-du-Prince-Édouard.

Faucon gerfaut (Territoires du Nord-Ouest)

Faucon gerfaut (www.oiseaux-birds.com/)

Voilà un prédateur acharné. C’est le plus grand faucon du monde et il se reproduit généralement dans l’Arctique.

La méthode de chasse du faucon gerfaut est fascinante à observer. Quand il a repéré sa proie, il se lance à sa poursuite en suivant parfaitement le relief du terrain jusqu’à sa capture.

Son plumage varie du blanc, chez les faucons gerfauts de l’extrême Arctique, au gris brun foncé avec des barres blanches.

Plongeon huard (Ontario)

Plongeon (Canadian Geographic Photo Club)

On retrouve aussi le plongeon huard sur la pièce de 1 $ canadien. Appelé loon en anglais, il a donné son surnom à la pièce, le loonie.

C’est un oiseau plutôt gauche sur ses pattes. Excellent plongeur, il sait repérer facilement sa proie.

Avec son cri bien particulier qui résonne au petit matin dans les forêts boréales, cet oiseau est, pour nombre de Canadiens, le rappel de la beauté des régions sauvages du pays.

Ces oiseaux au plumage noir et blanc d’une grande beauté vivent dans les rivières et les lacs de l’Ontario et occupent une place importante dans les légendes autochtones.

Chouette lapone (Manitoba)

Chouette lapone (Radio-Canada)

La chouette lapone se camoufle dans les forêts mixtes de conifères et de feuillus et chasse habituellement avant l’aube ou au crépuscule en écoutant et en observant son territoire de son perchoir.

Elle est le plus grand rapace parmi les chouettes et les hiboux du Canada et figure parmi les plus grands du monde, quoique la densité moelleuse de son plumage la fasse paraître plus massive qu’elle ne l’est en réalité.

Balbuzard pêcheur (Nouvelle-Écosse)

Balbuzard pêcheur (Encyclopédie canadienne/Brian M. Wolitski).

On le confond parfois avec l’aigle, mais le balbuzard pêcheur s’en distingue pourtant par sa façon d’attraper sa proie.

Le balbuzard se nourrit exclusivement de poisson.

Le spectacle de la pêche du balbuzard est impressionnant. Il plonge de manière spectaculaire, saisissant le poisson grâce à ses longues serres acérées et incurvées.

On retrouve le balbuzard pêcheur sur tous les continents sauf en Antarctique.

Au Canada, il privilégie la Nouvelle-Écosse comme principale aire de reproduction, nichant le long de la côte de l’océan et des rivages des lacs.

À propos des timbres

Postes Canada

Les timbres de 24 mm x 20 mm sont offerts en carnets de 10.

Conçus par Kosta Tsetsekas, Adrian Horvath et Mike Savage, de la maison Signals de Vancouver, ils sont magnifiquement illustrés par Keith Martin.

Le bloc-feuillet de cinq timbres mesure 114 mm x 92 mm et le pli Premier Jour officiel, 190 mm x 112 mm.

Le lieu d’oblitération est Yellowknife. Comme pour tous les timbres émis en 2017, les figurines consacrées aux oiseaux du Canada soulignent le 150e anniversaire de la Confédération.

Pour cette émission, Postes Canada a compté sur les compétences de l’ornithologue David R. Gray, de Grayhound Information Services.

L’émission précédente du 2 septembre 2016 présentait les oiseaux suivants : le macareux moine (Terre-Neuve-et-Labrador), le grand corbeau (Yukon),  le grand-duc d’Amérique (Alberta), le lagopède alpin (Nunavut) et le tétras à queue fine (Saskatchewan).

RCI, Postes Canada, Encyclopédie canadienne

Share
Catégories : Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*