Les missiles balistiques de la Corée du Nord
Photo Credit: Getty Images / STR / Getty

Le Canada prend au sérieux les missiles balistiques intercontinentaux de la Corée du Nord!

Share

Le Canada prépare sa stratégie de réponse en cas de mise à exécution des menaces maintes fois proférées par la Corée du Nord envers l’Amérique du Nord, notamment les États-Unis. C’est ce qui justifie la convocation par Ottawa d’un comité des Communes pour se pencher sur la question.

Un contexte de tension

La situation d’accalmie actuelle entre Washington et Pyongyang ne devrait pas faire perdre de vue le fait que les dernières semaines ont été riches en invectives entre les deux capitales.

La Corée du Nord a abondamment fait la promotion de ses prouesses technologiques à travers ses essais de tirs de missiles balistiques intercontinentaux, qu’elle dit capables d’atomiser les États-Unis, en commençant par son île stratégique de Guam.

Le président américain Donald Trump a riposté de la manière la plus acerbe, en promettant le feu total contre celui que le sénateur républicain John McCain a qualifié de « gros gamin cinglé ».

Il a fallu diverses interventions, notamment celle de la Chine, l’alliée de la Corée du Nord, qui a promis des sanctions sévères à l’encontre de ce pays déjà dévasté par les ravages des autres sanctions qui perdurent, pour que le ciel des relations entre Trump et Kim Jong-un soit moins orageux.

Donald Trump et Kim Jong-un, les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord, respectivement, ont été engagés dans une guerre de déclarations et de menaces. © CBC / Mandel Ngan / AFP / Getty Images, Ministerio de Defensa de Corea del Sur / Getty Images, KCNA

En quoi le Canada est-il concerné?

Si la Corée du Nord est susceptible de représenter une menace imminente pour les États-Unis, le Canada, qui partage l’Amérique du Nord avec son voisin du Sud, ne saurait échapper aux dommages d’éventuelles frappes nucléaires de Pyongyang.

Le pays de Justin Trudeau ne souhaite pas se laisser surprendre, pendant que les États-Unis envisagent le renforcement de leur système antimissile.

Le comité des Communes convoqué mardi va se pencher sur la stratégie à adopter par Ottawa.

Certains pensent qu’il serait plus judicieux de participer au programme américain, au lieu de refuser, comme ça a été le cas en 2008, de se joindre au système de défense continental conçu par Washington.

Rien ne laisse présager que les deux capitales ont débattu d’une telle collaboration. Mais des informations en provenance de CBC laissent percevoir une volonté, surtout celle de l’opposition conservatrice, d’aller dans ce sens, en raison des enjeux sécuritaires pour le Canada et ses alliés.

La prudence est de mise au Canada, bien que, selon les experts, la menace nord-coréenne de tirer des missiles balistiques intercontinentaux jusqu’en Amérique du Nord ne soit qu’un subterfuge pour signaler que le régime a la technologie qui lui permet d’envoyer ses missiles intermédiaires où il le souhaite, et de se défendre en cas d’attaque.

RCI avec La Presse canadienne, Radio-Canada et CBC

Lire aussi :

Share
Catégories : International, Internet et technologies, Politique
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Le Canada prend au sérieux les missiles balistiques intercontinentaux de la Corée du Nord!»
  1. Avatar Rene Albert dit :

    Bonne raison de s’inquieter, mais pas vraiment grand chose que le Canada peut faire…simplement parce qu’on est pas prepare/equipe pour se defendre en cas d’attaques.

    En fait, nos ressources de defences sont tres limitees (avions, navires, sous-marins, soldats, etc). Et en cas d’attaque le tout devrait necessairement etre affecte a la protection de nos gouvernements, les barrages electriques, les ponts majeurs, les portuaires, etc.

    Mais pour ce qui est des simples citoyens, on auraient a se debrouiller seul…

    Par consequent, on devraient faire recours a l’aide des Etats-Unies pour nous defendre! Pas tellement fort comme position, surtout que la responsabilite premiere de nos gouvernements est de proteger ses citoyens!